TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La Tunisie veut sortir du tourisme exclusivement balnéaire

Mehdi Houas, se tourne vers les entrepreneurs français


Rédigé par Michèle SANI le Dimanche 13 Mars 2011

Ce vendredi 11 mars, Pierre Lellouche Secrétaire d'Etat au Commerce Extérieur recevait à Bercy Mehdi Houas, ministre du tourisme et du commerce de Tunisie. Il s'agit maintenant de rétablir la confiance des 1200 entreprises françaises implantées en Tunisie qui emploient plus de 110 000 tunisiens sans compter les filiales hôtelières des voyagistes français.



En matière de tourisme Mehdi Houas a rappelé son souhait de mettre en place un tourisme plus diversifié afin de sortir d'un tourisme exclusivement balnéaire qui se traduit par des chiffres en stagnation.
En matière de tourisme Mehdi Houas a rappelé son souhait de mettre en place un tourisme plus diversifié afin de sortir d'un tourisme exclusivement balnéaire qui se traduit par des chiffres en stagnation.
Il s'agit même d'encourager les entrepreneurs français à investir et s'établir dans une Tunisie devenue un Etat de Droit.

Sans attendre les élections de l'assemblée constituante programmée pour le dimanche 24 juillet 2011, le gouvernement provisoire s'emploie à relever de nombreux défis.

« Nous avons besoin de relancer notre économie dans tous ses secteurs d'activité, l'entreprise, le commerce, le tourisme.

Nous devons solder le passé et régler de façon pragmatique et efficace la transition
» a déclaré Mehdi Houas.

Établir la paix sociale et remettre à niveau le droit des salariés dans les entreprises sans sortir de la zone de compétitivité est l'un des grands défis du gouvernement provisoire.

« Nous voulons que les entreprises françaises puissent prospérer en Tunisie de la façon la plus équitable dans un cadre réglementaire ». Cela sous entend qu'il en sera fini de l'industrie des contrefaçons et du travail au noir.

Couper les cordons capitalistiques des Ben Ali

Quid de l'insécurité juridique et des innombrables entreprises dans lesquelles les familles Trabelsi/Ben Ali avaient des liens  ?

«Cette famille n'était pas très investie dans la gestion. Elle se contentait de toucher les dividendes. Nous avons coupé les cordons capitalistiques et nommé des administrateurs judiciaires sur chacune des participations.

La vie des entreprises et des salariés doit pouvoir continuer dès maintenant dans un cadre de droit 
».

Mehdi Houas a ajouté : « Il n'est pas question de nous lancer dans une chasse aux sorcières » tant il est vrai que ne pas toucher à ce qu'a touché cette famille serait faire une croix sur le pays.

Tourisme tunisien : des chiffres en stagnation

En matière de tourisme Mehdi Houas a rappelé son souhait de mettre en place un tourisme plus diversifié afin de sortir d'un tourisme exclusivement balnéaire qui se traduit par des chiffres en stagnation. « Le gouvernement ne voulait plus investir ».

Il a donné quelques chiffres faisant le parallèle avec le Maroc : « Il y a 10 ans le Maroc recevait 4 millions de visiteurs. Il en a 10 millions aujourd'hui.

En Tunisie, durant la même période le chiffre est resté à 7 millions de visiteurs. Au Maroc un touriste dépense une moyenne de 950 euros, cette somme est ramenée à 369 euros en Tunisie
 ».

Les programmes d'échanges et de projets en matière de formation et partenariat vont se poursuivre. Après Christine Lagarde, Laurent Waugiez et Frédéric Lefèbvre, ce sera au tour de Pierre Lellouche de faire le voyage (du 17 au 19 mars).

On annonce aussi les déplacements prochains de Nathalie Kosciusko-Morizet et d'Alain Juppé.

Lu 3151 fois

Notez


1.Posté par DHAOUADI Mohamed le 14/03/2011 12:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je regrette Mr Le Ministre ! Accordons-nous à affirmer que le Secteur a été gangréné, et pendant plus de deux décennies, par des opportunistes voraces qui, plus est sont des symboles avérés de l'ère révolue, et figures notoires des clans mafieux B Ali/Trabelsi.
La "famille" n'était peut etre pas directement " investie dans la gestion" (quid de Belhassen Trabelsi ?), mais son interférence perverse dans la gouvernance du secteur par le truchement d'hommes de mains de paravents et de façades financières, a été catastrophique, et laissé de profondes séquelles.
Combien d'investisseurs Tunisiens et étrangers ont-il déserté ou renoncé face au rempart de corruption que leur dressait cette bande ?
Un assainissement radical ne signifie de ce fait ni "chasse aux sorcières", ni règlement de comptes, tant le caractère criminel est évident.
La "Révolution" du Tourisme Tunisien passe soit par une revalorisation du Produit, mais plus important et vital est, un changement de la Mentalité de tous les opérateurs ; d'importantes et inéluctables réformes devraient etre aussi introduites au niveau des structures corporatives, touristiques et para touristiques et des symboles obsolètes qui se trouvent à leur tete.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com