TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : AGV, la situation est grave… mais pas désespérée !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 15 Avril 2014

Les agences de voyages françaises résistent plutôt bien... Comparées à leurs homologues de Grande Bretagne ou même des Etats-Unis. C'est en tout cas ce qu'il ressort d'une enquête menée par Altares D&B sur les défaillances des entreprises en France.



Bien évidemment, ce n'est pas encore la panacée pour les entreprises de voyages en France.

Loin de là, mais finalement, on peut croire encore à une certaine résistance du métier face à cette crise persistante qui affecte notre économie.

Si j'en crois cette enquête, il n'y aurait eu, au premier trimestre 2014, que 22 entreprises de tourisme victimes de défaillances et obligées de déposer leur bilan.

Certes, me direz-vous, ce sont 22 entreprises de trop. Et c'est vrai.

En même temps, il faut aussi tenir compte de bon nombre de "consolidations", quelques "plans sociaux" issus des grands groupes, ceux qui ferment leurs agences pas rentables et le tour est joué.

Comparé par exemple à la Grande Bretagne, dont les disparitions d'agences et de voyagistes atteignent des chiffres pour le moins inquiétants (mais bon, les grands bretons, font pas trop dans la finesse), on constate quand même qu'en France, ça résiste plutôt pas mal.

La case de l'Oncle Dom : AGV, la situation est grave… mais pas désespérée !
Je ne vous parle pas des Etats-Unis.

Là, c'est quasi l'hécatombe,
si j'en crois les chiffres qui laissent apparaître une diminution de plus de 50% des agences de voyages en quelques années.

D'ailleurs, mais en même temps, peut-on se fier à cette annonce, Altares confie que "l'activité est aujourd'hui bien meilleure qu'au cours des années passées dans le voyage"!

Mais rien n'indique non plus que tout va pour le mieux et ce n'est pas cette enquête qui va encourager les Français à consommer davantage dans les agences de voyages.

Néanmoins, on ne peut que se réjouir de cette embellie qui prouve bien que, même dans le plus profond marasme, nos entreprises du tourisme ont encore de la ressource.

Et pour une fois où je peux écrire positif, je ne vais pas me gêner, non mais sans blagues… et avec un regard contrit vers nos voisins grands bretons qui, eux, ne savent plus comment on peut résister.

C'est vrai que c'est un art, d'autant que nous, en France, on a peu de moyens, aucun soutien des pouvoirs publics et que, comme d'habitude, faut se démerder avec son couteau et d'autres accessoires que je ne nommerai pas ici, par respect pour les pisse-froids qui ne manqueraient pas de m'agonir…

Tiens, au passage, c'est aussi une bonne nouvelle pour l'APST qui va pouvoir respirer un bon coup et envisager une fin d'année plus calme, après les quelques tempêtes qui ont failli ébranler la solidité financière de l'Association.

Une bonne nouvelle également pour notre toute nouvelle ministre du Tourisme qui n'aura pas, à peine arrivée dans ses nouveaux appartements du Quai d'Orsay (enfin, en principe, bien qu'elle ne semble pas manifester un enthousiasme débordant pour ses locaux) à se pencher sur une situation quasi désespérée…

Reste maintenant à consolider tout ça et résister, encore et toujours, à cette insupportable crise sociale, économique et politique.

Là, j'aimerais être un peu plus optimiste. C'est encore loin d'être gagné, particulièrement dans le domaine du tourisme, mais ce n'est pas non plus désespéré.

Faut juste encore un peu de patience, beaucoup d'efforts et une montagne d'espoir !

Sans oublier le courage…

Lu 1723 fois

Notez


1.Posté par Dantes le 16/04/2014 07:34 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les modes de consommations change et le risque est dans l offre. Moins de TO et des risques sur Fram : le pire est peut etre a venir : les gagnants pourrait etre les pures players...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com