TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : Austral La (r)gons les amarres !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 30 Juin 2013

C'est parti pour Austral Lagons. Après des années de placard chez Thomas Cook, le TO retrouve ses parents fondateurs et va tenter de renaître de ses cendres…



La décadence de Thomas Cook France aura été pour Austral Lagon l'opportunité à ne pas rater, d'autant que finalement, la reprise (ou l'abandon) du TO aura, pour une fois, donné un véritable accord gagnant-gagnant aux deux parties.
La décadence de Thomas Cook France aura été pour Austral Lagon l'opportunité à ne pas rater, d'autant que finalement, la reprise (ou l'abandon) du TO aura, pour une fois, donné un véritable accord gagnant-gagnant aux deux parties.
Helion de Villeneuve, le re-patron d'Austral Lagons, aura avalé quand même quelques couleuvres depuis la cession de sa boite à Thomas Cook France.

C'est vrai qu'il aura fallu subir ce remarquable Denis Wathier et voir petit à petit Austral Lagons (comme quelques autres marques "reprises" par Thomas Cook), sombrer petit à petit dans une torpeur placardesque.

Malin ? Opportuniste ?

Hélion et ses amis ont joué la patience, peut-être aussi ont-ils su anticiper les mutations de ce monde du tourisme et des changements de comportements de la clientèle.

La décadence de Thomas Cook France aura été pour Austral Lagon l'opportunité à ne pas rater, d'autant que finalement, la reprise (ou l'abandon) du TO aura, pour une fois, donné un véritable accord gagnant-gagnant aux deux parties.

Thomas Cook se débarrasse ainsi d'une marque qui ne correspond plus à son "main stream" (je déteste vraiment cette appellation).

De son côté Hélion reprend, pour vraisemblablement un montant très raisonnable, une marque qui ne demande qu'à revivre et qui devrait, si tout va bien, retrouver sa place dans le PTF (Paysage Touristique Français, oui, c'est comme ça !).

Curieusement d'ailleurs, vous remarquerez que lorsqu'un TO se "lance" (ou se relance) sa première préoccupation est, systématiquement, de se tourner vers la distribution.

La case de l'Oncle Dom :  Austral La (r)gons les amarres !
Etonnant, n'est-il pas ? Je sais, mon ami Rial va encore pousser des cris d'orfraie (une orfraie est un "taxon", si si, j'invente rien), un rapace qui pousse des cris afin d'effrayer ses proies.

Parmi les orfraies, citons les pygargues à queue blanche ou le balbuzard. C'était la minute encyclopédique de Tonton Dom, remerciez pas…).

Or donc, malgré la propension que semblent manifester les TO à vouloir se débarrasser des distributeurs, dès que l'un pénètre sur le marché, il tient à "trouver la confiance des agences de voyages". Eh oui.

Pour Austral Lagon, pas de Secret non plus (si je peux me permettre) : séduire les agences fait partie des objectifs.

TourCom et Manor auraient signé avec Austral Lagon, Havas y réfléchit.

Pour Selectour Afat, va falloir y aller aussi, non ? C'est vrai que là, y'a des concurrents qui ne devraient pas voir d'un très bon œil l'arrivée d'un petit nouveau dans le Top 14… Mais, y'a le Top 15, non?

Autre constat, amusant et qui est très tendance en ce moment : c'est le besoin de rassurer sur le niveau de trésorerie d'un TO.

Austral ne manque pas de le souligner, lui aussi. Et c'est vrai que la tréso, pour les TO, ça devient de plus en plus compliqué…

Pour faire bonne mesure, Austral va consacrer un budget important au développement d'un site B to B. Va falloir quand même avoir les reins solides, parce que ça, ça coûte beaucoup de pognon !

Et, last but not least, Austral Lagons fournira de "vrais" carnets de voyages…

Finalement rien ne se crée, rien ne se perd… tout se transforme !


Lu 2007 fois

Notez


1.Posté par Bonne chance ... mais le 01/07/2013 09:34 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Austral lagons tente de renaitre de ses cendres, certes ! mais Mr de Villeneuve n'est peut être pas le héros que vous laissez paraître ... Il était quand même à la tête du TourOpérating chez ThomasCook France, et il n'a pas su (pas pu ?) opérer des changements quand il était encore temps pour sauver "toutes" les marques engluées dans la nébuleuse ThomasCook, je pense à "Jet Tours" bien sur ... Alors que fait il ? Il pense à lui et quitte le navire et laisse sur le carreau bon nombre de personnes qui étaient dévouées à leur belle marque et qui étaient prêtes à retrousser les manches pour repartir du bon pied .... Il précipite la chute de tous les conseillers-voyages spécialistes du call center (l'équipe de Nantes toute entière est sacrifiée, l'équipe Asie connaitra le même sort, l'équipe USA attend son bourreau ....) . Alors, oui, bonne chance à Austral-lagons mais quelle tristesse et quel gâchis .... et bonne chance (prenez le comme vous voulez!) aux agences de voyages pour concrétiser leurs dossiers complexes avec le callcenter Belge ....

2.Posté par Zorro le 02/07/2013 13:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je trouve regrettable ce genre de commentaire qui ne semble connaître ni les tenants ni les aboutissants...

Mr de VILLENEUVE, comme nombre de managers, a dû appliquer certaines décisions de l'ancien "dictateur" Denis Wathier (qui a saboté les marques "Jet Tours" & "Secrets"). Il s’est heurté avec lui à de nombreuses reprises (cela lui a d'ailleurs coûté sa place de Directeur Commercial).

Il ne faut pas oublier qu'il remonte un TO et 2 marques (que l'arrivée dans la sphère Thomas Cook avait mises à mal), éloignant 28 salariés du plan social ; il avait initialement prévu de partir avec beaucoup plus de collaborateurs en rachetant Au Coeur du Monde, pas seulement la partie Iles (mais cela a été refusé par la Direction). Le Comité Central d'Entreprise lui a d'ailleurs accordé un vote de confiance en rendant un avis unanimement positif à cette cession.

Plutôt que de dénigrer Hélion, je préfère le remercier de sauver ces collaborateurs pleins d'énergie et d'envie, regrettant qu'on ne lui ait pas laissé la possibilité d'en sauver plus et lui souhaite vraiment bonne chance dans cette "nouvelle" aventure.

3.Posté par A Zorro le 03/07/2013 10:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je pense que nous ne regardons pas la situation du même coté de la lorgnette tout simplement
votre commentaire est juste, mon ressenti aussi
je ne dénigre pas, je freine un peu les élans de certains qui seraient tentés d'idéaliser Mr De Villeneuve
ce que je vois c'est qu'on parle de ces quelques personnes "sauvées" du PSE et que du coup on oublie un peu vite la catastrophe qui se profile pour ceux qui restent
Alors je suis sincère quand je dis Bonne chance à tous (ceux qui tentent une nouvelle aventure et les autres ....)

4.Posté par zaza le 04/07/2013 03:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi vouloir absolument coller une étiquette à Hélion et finalement porter un jugement sur sa façon de mener sa carrière. Ce n'est ni le diable ni un héros, c'est juste un amoureux des îles qui entre autres choses, ne voulait pas que ce qu'il a mis des années à construire (Austral Lagons bien sûr, avec l'aide précieuse de ses équipes) disparaisse avec la débâcle de Thomas Cook. A "bonne chance" qui lui accorde par ses reproches beaucoup plus de pouvoir qu'il n'en avait, croyez-vous vraiment qu'il y soit pour quelque chose dans la "chute" du groupe et les conséquences subies par les salariés ??? Il ne fait je pense ni dans l'abnégation, ni dans l'égocentrisme. Peut-on réellement reprocher à quelqu'un de vouloir avancer et trouver une solution au moins pour lui et pour d'autres ? Doit-il, sous prétexte d'avoir occupé différents postes "importants" au sein d'une entreprise qui enchaîne depuis quelques années mauvais choix et politique destructrice, rester et regarder faire ? Resteriez-vous, vous si vous aviez la possibilité de vous lancer dans un nouveau challenge en permettant, en plus, à plus de 25 collaborateurs de trouver une issue favorable à l'impasse dans laquelle tous les salariés Thomas Cook se trouvent depuis déjà trop longtemps ??? Plutôt que de lui faire son procès, demandez-vous ce que vous auriez fait vous, si vous étiez à sa place. Mince, vous ne pouvez pas, puisque vous ne l'êtes pas... Faudrait arrêter de tirer sur l'ambulance à chaque fois que l'occasion vous en est donnée.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com