TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : Brexit, ça m’excite !

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 26 Juin 2016

Ils ont voté, ils s’en vont ! Les grands bretons ne veulent plus faire partie de la bande européenne et préfèrent se débrouiller tout seuls. C’est leur droit, même si les « jeunes » du pays ne paraissent pas ravis...



Et pourtant, en ouvrant la presse pro (ou assimilée !) quelle surprise : un "blog concurrent" (?) annonçait avec un aplomb débordant d’enthousiasme que, finalement, les Anglais avaient décidé de rester au sein de l’Union Européenne.

Ben, c’est tout faux, les gars… Ils s’en vont. Il vaut mieux lire ça que d'être aveugle mais, au moins, ça nous aura fait rire…

Quant au tourisme, la sortie des grands bretons n’est pas si dramatique que ça.

Après tout, ils quittent une Europe assez mal fagotée, dont les grands technocrates se préoccupent davantage de la taille du concombre ou des fromages à patte, pardon, à pâte molle plutôt que de songer à harmoniser la fiscalité ou les régimes sociaux.

En même temps, comme ces Anglais, les vieux croûtons d’ailleurs, pas la jeune génération, entendent bien se replier sur eux-mêmes, ils risquent de provoquer tout simplement l’éclatement de leur propres structures…

Ainsi, les Écossais voient d’un très mauvais kilt leur départ du club européen. Et les Irlandais aussi. D’ailleurs, Chien Charly, Irlandais pure souche et grand amateur de whiskey ne s’est pas privé, vendredi, de maugréer une grande partie de la journée.

Encore que, l’Irlande, théoriquement indépendante, fait toujours partie de la Communauté. Seules, ses dessertes vers l’Angleterre risquent de poser problème.

La case de l’Oncle Dom : Brexit, ça m’excite !
Plus sérieusement, malgré les débats acharnés qui se sont succédés toute cette fin de semaine sur la plupart des médias, on ne sait pas trop ce qui va se passer.

Et sûrement pas grand-chose pour les touristes européens.

A la différence des Anglais, ils continueront à vaquer au gré de leurs envies à l’intérieur de la communauté, n’ayant peut-être pour seul souci d’obtenir un visa touristique pour se rendre Angleterre.

En revanche, je connais des easyjet ou autres Ryanair qui doivent tirer une sacrée tronche. Damned, pour eux, cette manne européenne était une grande bénédiction et leur a permis d’assoir leur rentabilité sans se soucier des détails fiscaux ou sociaux des pays européens qu’ils desservaient.

Ryanair, compagnie irlandaise, devrait néanmoins arriver à s’en sortir. Le O’Leary est malin…

En revanche, quid d’easyjet, laquelle dessert de point à point une bonne partie du territoire, non seulement français, mais également européen ?

Je ne suis pas sûr que cette sortie anglaise la réjouisse beaucoup. D’autant et c’est normal, que l’Europe « constituée » ne fera très certainement aucune concession !

En même temps, je ne suis pas si sûr que cette décision soit tout à fait définitive…

L’Anglois, qu’on le veuille ou non, peut-être très velléitaire, au gré de ses intérêts propres (propres étant une litote !).

D’ailleurs, si j’en crois la pétition qui circule en Angleterre et qui est adressée au Parlement grand-bretons, quelque 2 millions de citoyens réclament dès à présent l’organisation d’un nouveau référendum.

En même temps, si cette « tempête » pouvait avoir comme conséquence de redonner un nouveau sens à l’organisation de l’Europe, j’avoue que je saluerais bien volontiers ces british qui ne veulent pas qu’on leur impose les normes de fabrication du pudding ou le versement à certains pays plus ou moins voyous, de subsides démesurés.

Et puis j’aurais un dernier mot pour TUI France qui doit se trouver très satisfait d’être passée de la gestion anglaise à celle des germains européens…

Si TUI était restée anglaise, le Basque n’aurait eu pour seule solution que de bondir hors de l’Hexagone…

Roooh !

Lu 1625 fois

Notez


1.Posté par Papadopoulos le 27/06/2016 16:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ils on raison de ne plus croire dans cette Europe : le Président de la Commission Européenne est JC Juncker. Celui-là même qui en tat que Premier Ministre du Luxembourg il a patiemment construit un système fiscal conçu pour siphonner la fiscalité des autres pays européens. Et pour aller plus loin, il a même négocié avec les géants Amazon, Google, Apple, McDonald's... des taux d'imposition à la carte. Comment avoir confiance en ce type, alors qu'il a fait tout le contraire de ce qu'il demande aux autres pays?
Martin Schultz, le Président du Parlement Européen. Celui-là même qui n'a pas su légiférer sur le PNR après les attentats de Paris et Bruxelles.
Sans parler des "exploits" de Donald Tusk ou du feu Manuel Baroso.

Je comprends (même si je ne l'approuve pas) le choix des britanniques.

2.Posté par PAT44 le 28/06/2016 10:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A noter qu'il y a aussi une partie des personnes qui ont voté la sortie qui ont (bêtement) voté contre Cameron sans se préoccuper des aspects économique, financiers et autres. Certains regrettent maintenant leurs choix.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com