TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : Catalogne, l’épine dans le pied espagnol !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 3 Octobre 2017

No pasaran ! Non, nous ne sommes pas à l’aube de la guerre civile qui a bouleversé l’Espagne au siècle dernier, mais bien en 2017, à Barcelone, le week-end dernier. Traditionnel bastion d’une liberté républicaine espagnole, la Catalogne revendique sa liberté…



Rassemblement pro-référendum en Catalogne le 11 juin 2017 - DR Amadalvarez
Rassemblement pro-référendum en Catalogne le 11 juin 2017 - DR Amadalvarez
Certes, il s’agit ici d’un terrain glissant.

D’autant qu’en Espagne, en Catalogne en particulier, faut pas trop heurter les sensibilités et surtout les susceptibilités.

En revanche, il est certain que, dès 1932, le mouvement républicain catalan s’est élevé contre la monarchie (et Franco), créant un gouvernement catalan.

Jusque-là, rien de bien dramatique. N’oublions pas qu’en France, nous avons encore nos Corses favoris, nos Bretons qui se sont un peu calmés question « indépendance », nos Basques qui bondissent encore…

Bien entendu, je vois fleurir les commentaires qui ne vont pas manquer de nous assaillir : que vient faire le tourisme ici ?

Ben, d’une part, j’écris ce que je veux et d’autre part, le tourisme concerne aussi cette crise, d’autant que Barcelone et la Catalogne en général sont l’une des destinations les plus en vogue au plan du tourisme européen.

A tel point d’ailleurs qu’à Barcelone, on commence même à s’insurger contre la foultitude de touristes qui viennent apprécier la joie de vivre de cette région.

Dominique Gobert
Dominique Gobert
Pour tout vous dire, j’ai une légère affection pour ces Catalans. J’y ai, certes des amis, mais je me souviens de leurs prises de position et de leur souffrance lors de la triste époque franquiste qui aura duré beaucoup plus de temps que la rose met à éclore… l’espace d’un matin.

Et que la mainmise de l’omnipotente Madrid et son ministre premier, Mariano Raroille (oui, il s’appelle Rajoy, mais ça se prononce raroille, j’y peux rien), c’est pas très glop. La démocratie, ça existe aussi en Espagne et les Grands d’Espagne ont perdu de leur superbe depuis fort longtemps.

Ce n’est pas mon ami Estéban l’Artisan qui me contredira !

Pourtant, je ne suis pas partisan d’un nationalisme outrancier. Pour tout dire, ce problème est aussi une affaire de « régions riches » face à des régions plus défavorisées. Et, comme d’habitude, plus on en a, moins on veut partager. Normal, en quelque sorte et par caramba et olé !

La Catalogne, c’est globalement 15 ou 16% (c’est selon, j’ai pas trouvé le chiffre exact) de la population espagnole, et environ 20% de la richesse du pays.

Bref, la Catalogne, comme dirait un vieil ami à moi que j’ai, « ils sont pétés de thunes » et ils en ont un peu marre d’être la vache à lait de l’Hidalgie (oui, je sais, c’est le pays des Hidalgos et notre drame à nous qu’on a à Paris) !

Et si les Catalans veulent organiser un vote afin de déterminer (ou non) leur indépendance, pourquoi pas ?

Les écossais ont tenté, eux aussi, le processus, dans la plus grande sérénité, il y a deux ans. Bon, ils n’ont pas eu de pot, le peuple a préféré rester dans le Royaume-Uni, lequel va quitter l’Europe bientôt !

En revanche, et c’est totalement intolérable, c’est cet accès de violence de la part des forces du gouvernement central espagnol vis-à-vis de ces gens qui ne voulaient que voter, oui ou non, dans un esprit totalement pacifiste et sans violence aucune.

J’avoue avoir été totalement révolté à la vue des policiers casqués et matraqueurs s’en prenant à une vieille mamie aux cheveux blancs, laquelle ne voulait que s’exprimer. Honteux.

En même temps, me direz-vous, tout ceci n’est qu’une question et peut-être vais-je choquer dans les « pays riches » face à un monde en décapilotade certaine !

Enfin, question cruciale qui va faire plaisir à mes potes footballeux et que j’ai relevé chez notre confrère du Monde : en cas de sécession de la Catalogne, le Barça serait forcément exclu de la Ligue espagnole. C’est pourtant le champion d’Espagne….

Entre le pain et les jeux, va falloir choisir !

Lu 1038 fois

Notez


1.Posté par ponset le 04/10/2017 06:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
1. pour compléter vos chiffres : la Catalogne c'est aussi 25% de la dette de l'Espagne.
2. pour vous informer sur le football évitez le Monde et lisez plutôt l'Equipe : le champion d: Espagne c'est le Réal Madrid 😋😋

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com