TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : IATA ? Taratata !

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Vendredi 4 Novembre 2016

Encore un point à mettre au crédit de ce Congrès de Les Entreprises du Voyages (ou de Les Entrepreneurs, on ne sait plus très bien). IATA et ses délires au détriment de ses distributeurs et, qui sait, au détriment aussi de ses propres membres !



Selon les vœux de IATA, les agences devront quasiment payer le BSP… avant d’émettre. En gros, ce seront les AGV qui fabriqueront de la tréso pour leurs transporteurs ! - DR : Fotolia, Dade72
Selon les vœux de IATA, les agences devront quasiment payer le BSP… avant d’émettre. En gros, ce seront les AGV qui fabriqueront de la tréso pour leurs transporteurs ! - DR : Fotolia, Dade72
Un très beau sujet, traité en parfaite symbiose par Michel de Blust, secrétaire général de l’ECTAA et Jean-Pierre Mas, Président de EDV (comme ça, pour le « E », vous mettez ce qui vous fait plaisir) !

Michel de Blust n’y va pas de main morte et les nouveaux projets concoctés par IATA, sous le nom de code digne d’un vieux roman d’espionnage, la résolution 8XX.

Et ta sœur ?

A croire, comme le dit si bien, avec son merveilleux accent belge, le secrétaire de l’ECTAA, que IATA aurait presque tendance à freiner ses propres membres en les privant de leurs distributeurs.

Faut dire que cette inintelligence pas du tout artificielle, baptisée IATA, aurait presque tendance à se prendre pour les syndicats de pilotes d’Air France en voulant tout régenter, y compris parfois contre l’intérêt de ses membres.

Parce que, et je ne rentrerai pas dans les détails du projet 8XX, il est clair que IATA fait tout pour dissuader les distributeurs de vendre du transport aérien.

En prétextant, totalement fallacieusement, que les agences de voyages sont carrément à haut risque, ne pensant qu’à une chose : escroquer et frauder les compagnies aériennes !

Rien que ça. Ce qui fait doucement rigoler de Blust et irrite Mas. Parce que, tenez-vous bien, la fraude au BSP, prétendue catastrophique de la part de IATA, représente une « perte » pour les transporteurs de 0,003%. Soit 56 M$ pour un volume de quelque 243 milliards de dollars !

Pour la France, confirme Jean-Pierre Mas, la fraude ne représente que 0,1%.

Mais du coup, les têtes pensantes de IATA ont élaboré quelques théories pour le moins fumeuses, qui non seulement pénalisent (ou pénaliseront, si le projet voit le jour) une grande quantité de distributeurs. Mais également les compagnies aériennes qui ne pourront ainsi pas vendre toutes leurs places !

Damned. Et en plus, selon les vœux de IATA, les agences devront quasiment payer le BSP… avant d’émettre. En gros, ce seront les AGV qui fabriqueront de la tréso pour leurs transporteurs !

On croit rêver, parce qu’en plus, ce monstre entend proposer aux distributeurs une assurance contre leur possible insolvabilité ! Si, authentique. A quel prix, à quelles conditions ? Ça, on n’en sait rien !

Ce qui fait aussi bien rigoler Jean-Pierre Mas (et moi par la même occasion), lequel demande avec son œil brillant de malice quel pourrait être l’assureur fou qui voudrait prendre en charge une agence « à risque » !

En revanche, pour IATA, pas question d’entendre parler d’une assurance insolvabilité pour les compagnies aériennes.

Mais non !

Mais au fait, quid des quelque 20 millions d’euros, toujours dans les caisses de IATA après la faillite de Malev, il y a presque deux ans ?

Croyez pas que le remboursement auprès des clients lésés devrait déjà avoir été accompli depuis belle lurette ?

Mais c’est à Michel de Blust (j’aime vraiment beaucoup les Belges) que je laisse le mot de la fin et je le cite : « De toute façon, dans cinq ans, on ne parlera plus du BSP. Les distributeurs auront trouvé la parade » !

Y’a plus qu’a, parce que ça urge…

Lu 1499 fois

Notez


1.Posté par Jerome Bonnin le 04/11/2016 10:35 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Dominique,
Juste une précision sur Malev: les remboursements en France ont été effectués en Aout 2013, sur la base de 76,7% des montants demandés (ratio fonds disponibles sur demandes présentées). ceci avec l'aide du référé du SNAV (mais oui, nous ne sommes pas toujours d'accord mais on se parle beaucoup et travaillons bien ensemble), qui a permis de protéger les fonds français de tiers qui ont bloqué le reste à travers procédures et saisies diverses de par le monde. S'il existe encore des fonds dans les caisses de IATA concernant Malev, ce que j'ignore, ce n'est certainement pas du fait de IATA dont la vocation, en tant que chambre de compensation (le BSP), est plutôt de les redistribuer aux beneficiaires au plus vite possible. mais tu comprendras qu'en général, pour ce genre de cas, il vaut mieux être prudent et vérifier avant de tourner sur la cle de la caisse..
pour le reste, c'est assez classique. No comment
Amicalement

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com