TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom: "Les cons, ça ose tout. C'est à ça qu'on les reconnaît"

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 29 Septembre 2013

Elle était toute contente, Alexia Galiano, sacrée à l'occasion de Top Résa, "Meilleure agent de voyage de France". C'est presqu'aussi mieux que miss Monde et c'est une juste récompense pour une génération qui croit non seulement à sa compétence professionnelle et qui l'applique. Ce qui n'est pas donné à tous !



Dr Gaumont
Dr Gaumont
"Les cons, ça ose tout. C'est à ça qu'on les reconnait" avait faire dire Michel Audiard à Lino Ventura dans ce film culte des Tontons Flingueurs"…

Eh bien, même au risque de justifier cette citation d'Audiard, je dois dire que je suis assez d'accord, même si je vois beaucoup de sceptiques s'interroger sur cette étrange entrée en matière d'un édito non moins étrange.

Vous allez vite comprendre, lecteurs avides de savoir et de connaissance dans un métier toujours en plein mouvement.

Parce que le métier, c'est vous qui le faites et c'est nous, presse professionnelle, qui écoutons, observons et vous informons.

Ceci en essayant parfois de donner quelques pistes de réflexions et d'analyses que, souvent la tête dans le guidon, vous n'anticipez pas forcément. Travail d'équipe, en quelque sorte.

En digérant cette dernière édition du premier salon professionnel français, Top Résa (IFTM, faut-il le rappeler), j'ai noté quand même un fait assez étrange concernant votre presse professionnelle, dont chacun s'accorde à dire qu'elle n'est pas si mauvaise que ça.

Vous allez voir, j'y viens, tranquille… La grande tendance, chez les professionnels du tourisme, est à la "recherche du produit différenciant".

Parce que, et comme le dirait mon ami Foiry, "les généralistes, c'est fini" (je résume). Pragmatiques, avec parfois un peu de retard, les acteurs de ce métier ont enfin découvert (et, espérons-le, vont anticiper) les attentes de leurs clients.

Et donc réagir en conséquence, avec bonheur, s'ils sont bons, avec malheur quand ils s'encrouteront dans leurs convictions d'un autre temps.

Lorsque je lis, chez certains éditeurs de brochures qui se prennent pour des organes de presse, que les annonceurs les boudent et que le temps de la cessation d'activité est quasi venu, je m'interroge fortement.

La faute à qui ? Aux annonceurs qui ne trouvent plus de support conséquent apte à leur offrir une véritable vitrine de la profession ?

Aux lecteurs qui ne trouvent plus leur compte dans de belles images (certes) mais qui recherchent avant tout de véritables informations et pas des publi-reportages qui n'avantagent que ceux qui les réalisent.

Ce qui, au passage, permet d'exploiter de jeunes journalistes en leur proposant, au frais de l'annonceur, de fabuleux voyages…

La case de l'Oncle Dom: "Les cons, ça ose tout. C'est à ça qu'on les reconnaît"
Lorsque je lis, dans certains autre organes, parait-il professionnels, que l'organisation de "pseudo votes" destinés à récompenser de supposés annonceurs, ne flatte que les égos, je me dis aussi que l'information n'a, chez eux, que peu de sens.

Mais au moins, dans ces "pseudos" supports, on y trouve un inventaire à la Prévert, et surtout des Présidents, Directeurs, Généraux… et, hélas, aucun soldat ! Un peu comme l'armée mexicaine...

Ou, si peu et souvent débarqués parce qu'ils osent simplement, réclamer de quoi survivre face à l'insupportable mépris de leurs généraux présidents que personne, jusqu'ici, n'a encore réussi à coxer (oui, coxer est un idiome issu du verbe du même nom, signifiant attraper, surprendre… et ce que vous voulez. J'aime)!

Eh, oui, Audiard a raison: les cons ça ose tout et c'est toujours de la faute des autres...

Parce que, aussi, et comme les professionnels du tourisme qui découvrent enfin leurs clients, comme les transporteurs qui, soudain, s'aperçoivent qu'ils ont des passagers payant et non pas des bêtes gens à déplacer d'un point à un autre, la presse a aussi des lecteurs.

Ce sont les lecteurs qui engendrent la venue d'annonceurs.
Et, plus les lecteurs sont nombreux, plus l'audience est grande, plus les annonceurs sont reconnaissants d'investir leurs fonds sur des supports lus et largement diffusés.

Les vrais professionnels ne s'y trompent pas et recherchent, chacun à leur manière, la façon de s'attirer de l'audience.

Non, les grands médias professionnels, les Tourisme au quotidien, les Produs, les Echos ne disparaitront pas, j'en suis convaincu et c'est bien pour la compétition. Mais, eux, ce sont des pros...

En revanche, les médiocres et les incompétents (merci, JFR) sont condamnés... Et basta!


Lu 4887 fois

Notez


1.Posté par Rick le 30/09/2013 08:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher ami

J'ai du du manquer un événement mais j'ai le sentiment que vous jouez contre votre propre camp.
Tourmag n'a t-il pas décerné quelques trophées à des tourmanagers à l'égo démesuré et au melon grandissant ?

Je vous cite : Lorsque je lis, dans certains autre organes, parait-il professionnels, que l'organisation de "pseudo votes" destinés à récompenser de supposés annonceurs, ne flatte que les égos, je me dis aussi que l'information n'a, chez eux, que peu de sens. Mais au moins, dans ces "pseudos" supports, on y trouve un inventaire à la Prévert, et surtout des Présidents, Directeurs, Généraux… et, hélas, aucun soldat ! Un peu comme l'armée mexicaine... "

Aie, un trou de mémoire temporaire je suppose.
Au fait, comme souvent, vous restez évasifs sur ces "concurrents peu scrupuleux".
Dommage, cela rend cet édito peu crédible

Encore un effort, vous y arriverez bien un jour ! Je ne désespère pas.
Avec toutes mes amitiés

Rick

2.Posté par COHEN KARINE le 30/09/2013 11:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
« L'hypocrite sourit, l'énergumène aboie. »
de Voltaire

Moi aussi je vais commencer par une citation …

Dominique, encore toi ! mais décidément, le seul intérêt de ce salon était donc l’edito de Raphael Van Montagu (pour ne pas le citer …ça ne se fait pas !!!)

On s’est croisé plusieurs fois au salon, Dominique, pourquoi, au lieu de tourner la tête et sourire , tu n’es pas venue me voir afin d’en parler !!!! d’où ma citation, tu n’es qu’un energumène qui aboie !!!

En te lisant on pourrait croire que seul Univers des voyages a peu d’annonceurs … pourtant après avoir discuter avec plusieurs confrères sur le salon, c’est pas la joie en terme de CA chez eux non plus !
Mais tu préfères taper sur Univers des voyages et Raphael ; finalement tu dois vraiment l’adorer pour lui consacrer un edito !!! ou bien as-tu un soucis personnel à régler avec lui, mais ne serait-il pas plus simple de lui en parler de vive voix, plutot que de te cacher derrière ton clavier.
Ca c’est pas ton fort … le courage …

Aaaahhhh et là tu parles des jeunes journalistes que le journal exploite, c’est vrai l’un d’eux n’a pas loin de 60 ans et l’autre, une brillante jeune femme qui est sollicitée tous les jours mais qui reste à Univers des voyages …. Ca doit pas être le calvaire tant que ça !

Bref, quand tu auras édité un journal pendant 17 ans on pourra alors en discuter ... ou pas !!

Karine Cohen – qui fait partie des cons qui osent tout !



3.Posté par Rick le 30/09/2013 17:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Madame Cohen

Et bien voilà, maintenant je comprends mieux.

Dommage que mon ami Dominique ne soit pas plus translucide sur le fond de cette aventure éditoriale !

Bon, acceptons l'augure que la contre critique soit aussi de l'information. Il est vrai que depuis des mois, bon nombre de supports sont étonnants dans ce métier. Tenez, un "quotidien hebdo", jamais vu avant et pourtant ! Des "Échos du" qui se cherchent désormais tous les mois, des pros dus qui, contrairement à ce qu'écrit mon ami Dominique (sans doute nostalgique), sont plus proches des touristes que des pros...

Bref qu'apportent-ils aux annonceurs ? Peu de papiers de fond, de marketing appliqué, ni même des réelles aides à la vente, du comportementalisme client... Et j'en passe !
J'ai le sentiment qu'ils vivent sur une autre planète que le business réel. Sont-ils conscients de la réalité du métier ? Savent-ils que 90% du factuel traité n'a aucun intérêt pour le business à moyen et long terme Ils font effectivement plaisir aux annonceurs qui peuvent ainsi se voir, se lire et exister le temps d'une page feuilletée (désolé Dominique, pas possible de feuilleter l'écran).

Madame Cohen, si je comprends votre colère, je n'aurais qu'une seule question : qu'apporte votre journal au métier qui soit d'une originalité folle et indispensable à l'éventuelle survie du professionnel que je suis ?

Chaque mois, chaque semaine, à chaque numéro, il me semble que le métier doit être abordé par ce prisme du pourquoi ? Pas dans un petit encadré justificatif, mais tout au long d'un papier de fond. Le net sait très bien faire dans le léger qui s'oublie du jour au lendemain. Travaillez au solide qui se garde et s'exploite.

Mais de là à s'énerver mon cher Dominique, fallait pas
L'univers (si c'est bien lui) a le droit de vivre même si je reconnais que son utilité réelle me dépasse mais je ne suis sans doute pas dans la cible.

Bien à vous deux
Rick

4.Posté par Dominique Gobert le 30/09/2013 18:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Non, cher Rick, ce qui m'énerve, c'est la propension qu'ont certains à se regarder le nombril et se lamenter en clamant, avec mépris, que "si ça ne va pas, c'est la faute des autres"!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com