TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : Président, mode d'emploi !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 12 Février 2014

Quel pourrait être le profil idéal du futur Président du Znav, après la performance de Georges Colson durant 12 ans à la tête de l'institution vieillissante et bien souvent décriée par ses propres adhérents ? Les réponses que nous avons recueillies seront précieuses pour les candidats…



Pas facile de trouver un Président qui réponde aux désirs de tous ! - DR : Fotolia
Pas facile de trouver un Président qui réponde aux désirs de tous ! - DR : Fotolia
Un Président "efficace, compétent et professionnel" et surtout "à plein temps". Pas de pot Georges, il semble que malgré une présence incontestable au siège, le président ne devra donc plus s'occuper aussi de ses propres affaires.

En même temps, les adhérents ont besoin d'une attention maximale, quitte à "payer" leur dirigeant.

Ce qui n'est pas une incongruité. Après tout, tout travail mérite salaire et c'est vrai que la tâche est lourde, du moins si l'on veut arriver, enfin, à mettre en place un syndicat puissant et reconnu par les pouvoirs publics.

Encore faudrait-il que ces derniers s'intéressent à la question. Ce qui est loin d'être encore le cas…

Un Président efficace ?

Un Président compétent ?

Un Président professionnel ?

Damned ! La barre est haute et ça va pas être fastoche, mais bon, on va bien trouver, non ?

La case de l'Oncle Dom : Président, mode d'emploi !
Marrant aussi, nombreux sont ceux qui ont souligné "la modestie" de l'équipe du syndicat. Ce qui n'est pas non plus incongru, les dossiers sont nombreux, certains sont très lourds et l'équipe pour le moins modeste.

Pas vraiment unie d'ailleurs, si j'en crois certaines mauvaises langues, pas véritablement structurée et encadrée.

C'est vrai que pour ça aussi, il faut se donner certains moyens, peut-être déléguer un peu plus, écouter et ne pas considérer que seul le président détient la vérité.

Le choix des "électeurs", encore que le procédé électoral tienne plus de l'usine à gaz que de la démocratie directe, devra quand même porter vers, à la fois un fin politique, une personnalité plus charismatique, jeune mais avec une grande expérience tout en ayant la sagesse des anciens.

Là où ça va pas être facile, c'est que, dans leur grande majorité, les adhérents interrogés considèrent que le futur président doit être issu de la distribution… tout en n'étant pas un "chef" de réseau".

Pas un chef de réseau, certes, mais nombreux sont ceux qui prônent "l'union" des deux métiers, afin d'être efficace !

Ben là encore c'est pas gagné. D'ailleurs, certains n'hésitent pas à penser (et même à formuler) la création d'un syndicat de distributeurs, tandis que les producteurs poursuivraient leur chemin au sein (pas mal la rime) du Seto/Ceto, leur propre syndicat !

Du coup, après on passerait à l'étape suivante, c’est-à-dire l'élaboration de la Fédération des Métiers du Tourisme.

C'est pas si bête, d'ailleurs. A condition toutefois de dégager des projets communs, ce qui n'est pas irréalisable non plus : la mise en place de la Médiation, le rapprochement avec l'APST, la mise en commun des moyens lors de la crise du volcan fou… Ces quelques exemples prouvent malgré tout que l'union n'est pas tout à fait une vaste utopie…

Et puis, alors que la majorité exprime le souhait d'instituer une véritable communication, les moyens seraient aussi multipliés, n'est-il pas ?

Reste, bien évidemment, ce qui fait encore défaut au syndicat, le nerf essentiel de tout, c’est-à-dire le pognon.

Et pour le pognon, y'a pas beaucoup le choix : faudra recruter. Mais pour recruter, il faudra quand même avoir un projet fort, une ligne éditoriale (pardon, c'est la déformation) solide et une grande force de persuasion. Ça peut se trouver…

Ah si, dernière chose, il faudra que ce président soit aussi intègre. Bref, la succession du vieux lion ne va pas être forcément de la tarte !

Allez, Georges, encore un petit tour, non ?

Lu 1337 fois

Tags : APST, Colson, Snav
Notez


1.Posté par Rick Sailor le 12/02/2014 08:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher ami

Je ne peux résister à l’envie de répondre à votre éditorial tant il résume un besoin réel en oubliant la réalité.

Quel est le poids des agences de voyage en France ? Quasi nul. Les producteurs n’ont plus de pouvoir, c’est le consommateur qui pilote. Les réceptifs le constatent, tout comme les réseaux sociaux. Les purs players se régalent avec des marges si faibles que seuls les volumes peuvent sauver leur business.

Le luxe restera la seule voie de développement tant on sait que les plus fortunés ne veulent s’occuper de rien. Jean François Rial l’a bien compris. Il n’offre pas de valeurs ajoutées différentes des autres agences, il offre tout simplement des voyages différents que ne font pas les autres. C’est toute son intelligence.

Et demain, sans des producteurs qui bradent sur les sites de vente en ligne… Qui va produire ? On en revient aux clients. À l’évidence, les réseaux devront aussi devenir des « fabricants » au sens premier du mot. Selectour Afat n’échappera pas à cette évolution qui sera portée par le futur Président. On voit déjà les touristes partir au Maroc sans agence de voyages et pour cause : le prosélytisme et l’expérience suffisent pour acheter un Riad, un billet d’avion low cost…

Le SNAV n’a jamais compris le pouvoir de la com. Certes, Georges a su chanter et faire sourire dans les congrès… Mais comment évoquer un service de communication indigent, sans imagination, porté par les faits alors qu’il devrait les initier !

Bref, le « Znav » n’est qu’une belle vitrine sans pouvoir, ni argent qui vogue au grès d’un Ministre du Tourisme, lui-même assis sur un siège éjectable. Je pense que Sylvia Pinel ne sera plus à ce poste dans quelques semaines. Alea Jacta Est.

Bon courage au prochain Président. C’est pas gagné.

Bien à vous
Rick

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com