TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : Rochet à Trump, circulez y’a rien à voir à Orly !


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 12 Juillet 2017

Quand je vous disais qu’il ne faut jamais énerver un Rochet qui s’envole ! La preuve : il en a tellement marre de voir ses passagers et ses avions retardés par l’inertie des pouvoirs publics, qu'il a écrit à Donald Trump. Un grand moment…



Dans une lettre à Donald Trump, Marc Rochet demande à ses services de "reconsidérer la décision de faire atterrir Air Force One à Orly" - DR : U.S. Air Force File Photo, Wikimedia Commons
Dans une lettre à Donald Trump, Marc Rochet demande à ses services de "reconsidérer la décision de faire atterrir Air Force One à Orly" - DR : U.S. Air Force File Photo, Wikimedia Commons
Mais oui, quand c’est trop, c’est trop !

Ras le bol de ces attentes insupportables à Orly (et Roissy c’est pas mieux) à l’arrivée ou au départ des aéroplanes.

Particulièrement en ces jours de grands départs, ces jours aussi de grève de la part de nos camarades de Hop!, filiale d’Air France.

Pas plus tard qu’il y a quelques jours, un de mes camarades et néanmoins confrère, revenant d’un voyage professionnel particulièrement éprouvant, a passé plus de deux heures à l’arrivée de son vol à attendre son tour de passer devant un malheureux fonctionnaire de la Paf.

Faut dire qu’il était tout seul pour accueillir deux vols long-courriers, gros porteurs et bourrés de passagers.

Sans un seul sas Parafe en état de fonctionnement !

Pas plus tard que la semaine dernière, je vous avais narré le gros coup de colère émis par Marc Rochet, patron de French Blue et Air Caraïbes, lequel en a plus que ras la casquette de Magnin d’assister, impuissant, au retard de ses avions, causé par le manque de personnel pafeux à Orly sud !

Il a d’ailleurs suscité des vocations de la part de ses confrères, lesquels, rapporte l’AFP, ont alerté les services du Premier Ministre sur "la situation chaotique en matière de contrôle aux frontières aériennes et qui concerne l'ensemble des aéroports".

Et pour une fois, la Fnam a enfin montré le bout de ses ailes…

Et, pour une fois aussi, les aéroports n’y sont strictement pour rien, les mesures de contrôle et de sécurité étant dévolus exclusivement aux pouvoirs publics.

Cependant, malgré les coûts importants, les aéroports, particulièrement ADP, sont prêts à financer l’installation de ces Sas Parafe, dont environ 80 devraient être installés sur les aéroports parisiens dès 2018 !

Au passage, voici aussi un problème sur lequel pourrait se pencher (sans tomber) notre ministre-adjoint au Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne. Si l’on veut accueillir cette centaine de millions de touristes, faudrait peut-être songer à leur permettre d’accéder à notre territoire sans y passer des heures…

Quant à Marc Rochet, la colère (ou la moutarde) lui monte aussi sacrément au pif contre la paf.

Lui, il veut que ses avions partent et arrivent à l’heure. Il ne veut pas être pris en otage par ces stupidités. Mais là, il vient de faire très fort, comme nous le narrent nos confrères des Echos.

Le patron d’Air Caraïbes vient en effet de prendre sa plus belle plume et s’est fendu d’une belle missive à notre invité du jour, ce bon vieux trompette, patron des Etats de moins en moins unis, qui vient assister au défilé du 14 juillet et se faire une petite bouffe au Jules Vernes, le restaurant que l’un des plus grands cuisiniers français tient au premier étage de la Tour Eiffel !

Vous me direz que, servir du homard ou du foie gras à un type qui ne mâche que du burger, c’est quasi une insulte… Mais bon.

Or donc, Rochet, dans sa belle lettre, demande à Trump de « s’il vous plait, allez atterrir au Bourget », histoire en ce jour de départ particulièrement chargé, de ne pas trop saturer Orly.

« Au nom de dizaines de milliers de voyageurs et travailleurs qui iront à Orly dans les prochains jours, je demande respectueusement à vos services de reconsidérer la décision de faire atterrir Air Force One à Orly. (…) En allant au Bourget, vous marcherez sur les traces de Lindbergh [pionnier de l'aviation américaine, NDLR] et ce faisant vous enverrez un message symbolique fort qui accroîtra le grand respect que les Français ont envers le Président d'un si grand pays ».

Certes, l’initiative est audacieuse. Faudrait peut-être pas trop exagérer dans la flagornerie. Je ne sais pas trop si Trump (rigolo, n’est-il pas ?) sait qui était Lindbergh.

Quant au « respect que les Français ont envers lui », je ne suis pas sûr que la formule soit une réalité…

Mais au moins, il aura osé !

Lu 1943 fois

Notez


1.Posté par charlier le 13/07/2017 07:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fausse solution....un sas parafe mets deux fois plus de temps qu'un agent paf pour effectuer un contrôle. La seule solution viable est l'augmentation du nombre de fonctionnaires et la fin des contrôles Schengen qui ont multiplié par 3 le travail des agents

2.Posté par xenon24 le 13/07/2017 09:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Même si Marc Rochet a raison de se révolter contre l’inertie de l’administration sur le problème des attentes aux aéroports, cette lettre est plutôt un coup de com dont les revers pourraient se retourner contre le tourisme Américain en France. Pour la plupart d’entre eux aujourd’hui, les Américains ignorent ce qui les attend en débarquant dans un aéroport Parisien. Ils considèrent que notre pays est mieux organisé que le leur déjà peu performent en matière d’arrivées internationales dans leurs aéroports. Quand on connaît l’intérêt de la presse US sur tout ce qui gravite autour de leur Président, la lettre de Marc Rocher risque fort de susciter des inquiétudes aux futurs touristes prévoyant de venir en France. Il est vrai que sa compagnie ne vole pas aux US.

3.Posté par Chapus Franck le 13/07/2017 16:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Charlier, "un sas parafe met deux fois plus de temps qu'un agent de la PAF", mais le sas ne fait pas de pose, il n'a pas de jours de RTT et pas de vacances, donc !!!!!!!!!! Il faut vivre avec son temps !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com