TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : SNCM, c'est dans la m... que l'on reconnaît ses amis !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 10 Mai 2015

On ne pourra pas me taxer de favoritisme envers la SNCM. Très souvent j'ai dénoncé son incompréhensible gestion et surtout la perversité de ses syndicats, qui semblent avoir pris un malin plaisir à scier la branche qui les nourrissait. Mais aujourd'hui, j'avoue être perplexe…



La case de l'Oncle Dom : SNCM, c'est dans la m... que l'on reconnaît ses amis !
Ce n'est pas un secret, la SNCM va mal. Très mal.

C'est aujourd'hui lundi que le Tribunal de Commerce de Marseille doit décider du sort de la compagnie maritime…

Mais tout n'est pas perdu et, à l'approche de la saison estivale, avec un peu de bonne volonté et de solidarité, il existe peut-être encore une chance de sauver la compagnie du naufrage.

Et, pour tout vous dire, je ne crois pas à une disparition pure et simple de la compagnie.

Si j'en crois d'ailleurs les dernières nouvelles en provenance de Bruxelles, la Commission semblerait prête, à certaines conditions, à passer l'éponge sur l'amende de quelque 400 millions d'euros qu'elle avait infligée à la SNCM.

Ce qui, d'un point de vue d'équité, n'est pas vraiment recevable par rapport à ses concurrents… mais bon, parfois, faut aussi faire preuve d'un peu de discernement.

Bon nombre de familles marseillaises ou corses dépendent quand même de la survie de la compagnie. Et même si un plan social est absolument indispensable pour le redressement de la société, un certain nombre de salariés méritent le sauvetage !

On parle beaucoup de solidarité en ce moment… Mais j'avoue avoir quelques doutes sur la signification de ce mot qui me parait de plus en plus galvaudé.

Bien dommage.

La case de l'Oncle Dom : SNCM, c'est dans la m... que l'on reconnaît ses amis !
Depuis sa mise en redressement judiciaire, en attendant la décision du Tribunal (prolongation de l'activité ou repreneur), la compagnie maritime enregistre une perte de ses ventes de près de 25%.

Normal, les clients, et surtout les agences de voyages, prescripteurs incontournables, n'ont pas franchement confiance. Ce que l'on peut comprendre !

En même temps, la compagnie est maintenant administrée et gérée par des administrateurs judiciaires, eux-mêmes nommés par le Tribunal de Commerce. Tribunal qui ne peut pas faire n'importe quoi, n'importe comment !

Or donc (ça c'est pour faire plaisir à mon ami Christophe), dans un courrier adressé à l'ensemble des réseaux de distribution français, les administrateurs judiciaires et le directeur commercial de la SNCM font appel à la solidarité des agences de voyages.

Je cite : "Comme vous avez pu le constater (…) notre volonté est d'assurer la continuité opérationnelle et préparer la saison prochaine".

Ainsi, pour vous qui avez réservé et réglé un acompte (ou la totalité) de votre voyage, nous vous confirmons que les sommes encaissées sont placées sur un compte dédié, sous l'autorité des administrateurs judicaires désignés par le Tribunal de Commerce de Marseille".

En clair, en cas de non réalisation de la prestation, les sommes seront remboursées.

Je suppose qu'un Tribunal n'engage pas sa parole inconsidérément…

Or, après avoir interrogé les réseaux de distribution, pas un, je dis bien pas un, n'a cru bon de faire circuler cette missive auprès de ses adhérents.

J'oubliais : cette lettre date du mois de décembre dernier !

Pourtant, depuis décembre, si les réseaux avaient joué le jeu, ça aurait surement permis à la SNCM de respirer un tout petit peu mieux. Et, encore une fois, il parait invraisemblable que des juges puissent se dédire de leur parole.

J'avoue, après avoir largement dénoncé l'improbable gestion de la SNCM, ne pas comprendre quand même.

Que Selectour, TourCom ou même Manor décrètent qu'il est "urgent d'attendre", alors qu'un geste sans grand risque pourrait aider une grande compagnie à survivre, j'ai du mal.

Quand la SNCM pouvait encore sponsoriser à tout va congrès, manifestations de ces mêmes réseaux, on lui déroulait le tapis rouge…

Mais il est vrai que c'est dans la merde que l'on reconnait ses amis…

Lu 2148 fois

Tags : Marseille, SNCM
Notez


1.Posté par jean pierre le 11/05/2015 10:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
la sncm a été sabordée par la cgt,la cgt, si elle existe à la sncm, c'est parce que le personnel vote pour ce syndicat!!!donc le personnel était d'accord pour que la sncm n'existe plus,à titre de comparaison le personnel de certaines entreprises veulent travailler le dimanche!!!les syndicats ne veulent pas, qui gagne les syndicats et pas le personnel alors que les syndicats ne sont pas représentatif de l'ensemble du personnel dommage pour la sncm mais cette compagnie doit jouer le jeu de la concurrence!!!

2.Posté par misssalsa le 11/05/2015 10:15 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour,
Je suis agent de voyages pour un réseau grande distribution. Il est vrai que j''ai eu l''interdiction de vendre la sncm par ma direction. Mais je tiens à dire que la resa sncm n''est même plus joignable. Comment suivre nos dossiers?!

3.Posté par Vincent le 11/05/2015 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Rien d'anormal que les agences refusent de jouer le jeu. Quand vous avez des réservations avec des clients bloqués qui perdent des jours de vacances voir leur semaine de location et des journées d ‘excursions ; l'année d'après vous utilisez la compagnie concurrente qui en plus, d'après les dires des clients est nettement mieux au niveau des bateaux et des prestations.

Service client inexistant, impossible de savoir quand les clients vont partir, mauvaise gestion des litiges, perso j’ai donné.

Garantir le remboursement des billets est une chose mais cela ne calmera certainement pas les clients furieux au téléphone si le bateau reste bloqué et qu’ils doivent repayer plein pot un nouveau billet au départ de Toulon!

4.Posté par paule le 11/05/2015 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo pour votre réaction. Simplement, la réponse à votre interrogation est contenue dans l'histoire de cette compagnie.Apparemment tous les pouvoirs se sont ligués pour la couler Le rôle des syndicats (réel) n'est pourtant qu'anecdotique. De là à penser que les professionnels aient reçu des consignes pour participer à l'hallali, il n'y a qu'un pas. Vous pouvez, du reste, mener votre enquête auprès de ces professionnels. En tout cas, le post de "missalsa" semble confirmer ce soupçon.
Il me semble bien que c'est un de ces professionnels qui avait déposé ses créances en 2006, au moment de la privatisation, pour accélérer une liquidation. Si c'est dans la M. que l'on reconnait ses amis, encore faut-il qu'il ne vous y mettent pas.
Pour comprendre comment on a organisé tout cela, vous pouvez vous référer au site: "pericoloso sporgersi".

5.Posté par Rick Sailor (le vrai) le 11/05/2015 17:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour mon ami

Quelle bonne idée de financer la SNCM, son syndicat "coup de poing" et son effectif pléthorique face aux concurrents ! On aurait parlé de disparition et de cadavre dans cette affaire... Ah bon !

Paule, comme vous avez raison, ce sont les autres qui sont responsables, ni les dockers, ni les marins ! Corsica fait deux fois mieux avec deux fois moins. Expliquez moi ?

Au fait, en Corée du Nord ils cherchent de l'argent pour une école de musique. Amis agences vendez la Corée du Nord. Loin d'être une dictature c'est une réunion de potes qui adorent les touristes.

Notre ami pourra ainsi faire "oui oui aime la musique" après "oui oui découvre le business" ou "oui oui prend l'eau"

Bien à vous tous

Le Rick, seul et unique

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com