TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom: Snaviens, Sétoniens… où va-t-on ?

L'édito de Dominique GOBERT


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 10 Mars 2013

Ils l'avaient décidé à Bordeaux, la plus belle ville du monde (oui, j'y suis né!)… Ils l'ont fait. Les tour-opérateurs ont créé un syndicat patronal, le Seto. Original, n'est-il pas ?



La case de l'Oncle Dom:  Snaviens, Sétoniens… où va-t-on ?
Vous remarquerez que la sagesse et le recul viennent avec le temps.

Et que je ne me suis pas précipité comme la vérole sur le bas clergé sur cette nouveauté qui date maintenant d'une quinzaine de jours.

Un peu de réflexion, de temps en temps, n'est-ce pas mon ami Rick à moi que j'ai ?

L'association des tour-opérateurs, le Ceto, a donc, après mûre réflexion, beaucoup de négociations, décidé de monter un autre syndicat professionnel le Seto. Après tout, pourquoi pas…

Et pourquoi, me direz-vous ? Effectivement, la plupart des TO Sétoniens sont aussi Snaviens. Ben oui, seulement, en Snavie, les Sétoniens considèrent que justement, ils ne sont pas considérés.

Ils n'ont pas tout à fait tort… mais ils n'ont pas totalement raison non plus.

Vous remarquez, entre parenthèses mais sans les mettre, que je prends des gants…

Les Snaviens, canal historique donc (non, les corsus, pas de bombes!) auréolés (olé) de leur antériorité ont toujours défendu (pas toujours avec succès) la profession dans son ensemble.

Seulement, la profession, c'est de la distribution, de la production, de l'hébergement, du transport, de la restauration, du réceptif… et j'en oublie. Tout ça n'a pas forcément les mêmes intérêts.

On a beaucoup dit que ces querelles tenaient aux égos des uns et des autres. Bien sûr que c'est vrai et c'est dommage, parce qu'il n'y a pas que ça.

La case de l'Oncle Dom:  Snaviens, Sétoniens… où va-t-on ?
Encore que, sans ces égos surdimensionnés, on aurait peut-être pu aboutir à des solutions plus négociées.

Et, bien sûr, les mauvaises langues ne se priveront pas de murmurer que le Président du Seto n'a pplus aucune fonction dans la profession, tandis que d'autres diront que le Président du Snav est dépassé... Mesquin !

Car, faut quand même pas se leurrer. Un exemple flagrant, c'est la guerre plus ou moins larvée à laquelle se livrent producteurs et distributeurs.

Sans nous, vous n'êtes rien, affirment les distributeurs. Vous n'existeriez pas si nous ne vous fournissions pas les produits rétorquent les producteurs…

Le gros problème réside surtout dans la façon d'encaisser les fonds et la fameuse responsabilité de plein droit que défendent farouchement les Snaviens.

Car, le client, qu'on oublie tout le temps, lui, paye, comme le droit du commerce français l'exige, au distributeur. Ce qui permet à ce dernier de conserver les fonds durant une "certaine période" et de faire sa tréso quasi jusqu'au retour des clients.

J'exagère un peu, mais pas loin. Les Sétoniens veulent changer ça à Bruxelles et établir, comme la majorité de leurs homologues en Europe, une directive plus en leur faveur.

Il est évident que Snav et Seto ne peuvent pas s'entendre sur ce point… sauf à établir d'autres règles.

Les transporteurs, par exemple, n'ont pas fait dans le détail. Grâce au BSP, tous les 17 du mois, ils sont payés des billets émis, que ce soit par les producteurs ou les distributeurs.

C'est pas un truc qu'on aurait pu discuter au syndicat historique, entre les diverses commissions afin d'établir un système de cet ordre entre producteurs et distributeurs ? Bon, d'accord, les réseaux n'auraient pas pu vivre sur leur train de vie…

Pauvre Pinel, elle ne comprend déjà pas grand-chose, maintenant, c'est la cata… Et pendant ce temps-là, les "purs-joueurs" s'en foutent royalement !

Lu 1182 fois

Tags : Ceto, Pinel, Seto, Snav
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com