TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e





La case de l’Oncle Dom : Surcharge GDS, Amex en pôle position !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 10 Octobre 2017

Très forts, ces américains. Quand on vous vire par la porte, illico on revient par la fenêtre. C’est American Express qui semble avoir trouvé la solution, après que plusieurs compagnies aériennes aient annoncé leur intention de taxer les réservations effectuées via les GDS traditionnels.



Si je comprends bien tout, l’accord entre Amex et British/Iberia permet aux clients d’Amex de continuer à réserver normalement leurs tickets d’aéroplanes via les GDS et sans frais supplémentaire - DR : © Karen Roach - Fotolia.comDR : © Karen Roach - Fotolia.com
Si je comprends bien tout, l’accord entre Amex et British/Iberia permet aux clients d’Amex de continuer à réserver normalement leurs tickets d’aéroplanes via les GDS et sans frais supplémentaire - DR : © Karen Roach - Fotolia.comDR : © Karen Roach - Fotolia.com
C’est Lufthansa qui a lancé la première l’offensive, en décrétant unilatéralement et sans aucune concertation que désormais toute réservation effectuée par le biais d’un GDS traditionnel serait taxée d’une surcharge avoisinant les 15€.

Très vite et dans la foulée (quand une idée elle est bonne, faut surtout pas s’en priver), plusieurs compagnies aériennes avaient emboité le pas de Lufthansa. Notamment le groupe IAG, British Airways et Iberia, avec toutefois des surcharges plus modes, de l’ordre d’une dizaine d’euros…

Lire : Après Lufthansa, Iberia et British Airways appliqueront des frais sur les résas GDS

Tollé général du côté des distributeurs, dont Manor qui avait quasi décrété le « boycott » de Lufthansa… Pour finalement revenir à des discussions plus « commerciales ».

American Express Global Business Travel a trouvé la solution, du moins avec le groupe IAG et vient d’annoncer « un accord de partenariat permettant aux entreprises et aux voyageurs de s’affranchir de la surcharge sur les réservations aériennes via les GDS partenaires ».

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Pas plus de précisions que ceci (ou cela) ! Si je comprends bien tout, l’accord entre Amex et British/Iberia permet aux clients d’Amex de continuer à réserver normalement leurs tickets d’aéroplanes via les GDS et sans frais supplémentaire.

Enfer et damnation, comme on disait dans les bonnes BD… Là où tout n’est pas encore très clair, c’est que l’on ne sait pas encore si cet accord est valable via « tous » les GDS.

Je cite : « Grâce à la signature de cet accord pluriannuel, les clients d’American Express GBT pourront accéder au contenu distribué prochainement sur les GDS sans devoir payer de frais supplémentaires. Cet accord sera disponible pour tous les fournisseurs GDS, suite à l’approbation bilatérale avec les deux compagnies aériennes. A ce jour, un GDS est partenaire, et le dialogue est toujours en cours avec les autres. Le périmètre de l’accord comprend également les réservations réalisées avec American Express Travel & Lifestyle Services et quelques partenaires franchisés de GBT ».

Quant au GDS « partenaire », le mystère reste entier, bien qu’Amadeus semble assez probable. Mais je n’ai pas eu les précisions à l’heure de cet édito.

La manœuvre est assez futée, tant de la part d’Amex que des compagnies aériennes « partenaires ». Quoi de plus simple, en effet, que d’inventer une « surcharge » pour le moins tendancieuses, puis, par un tour de passe-passe assez magique, la supprimer à condition de passer par un fournisseur agréé ? Tout bénef pour les uns et les autres, qui gagnent ainsi des clients supplémentaires et confortent leur position auprès des clients existants !

Forts, très forts, ces américains !

Du côté des professionnels français, pour l’instant, pas de grands commentaires. Pour ne pas dire une prudente expectative.

Seul Jean Korcia, toujours malin, relève que « l’initiative parait bonne », mais… faut voir !

Faudrait effectivement voir. Pour l’instant, cette affaire ne concerne que British/Iberia. Lufthansa ne dit rien. Et l’on peut supposer que les concurrents directs d’Amex, genre CWT ne vont pas non plus rester les deux mains dans le même sabot (ben oui !) …

Et puis aussi, avec l’arrivée très prochaine de cette nouvelle distribution que va représenter NDC, les choses évoluent encore.

En tout cas, va falloir rester vigilant !

Lu 1275 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com TourMaGEVENTS.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com