TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : Terre Entière, droit dans ses bottes et ses convictions…

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 16 Mars 2015

Voilà encore un sujet de méditation… Pas bien joyeux non plus : Terre Entière, un petit TO humain, cultureux, un brin désuet, est en train de s'essouffler. Et pourtant, ce n'est pas faute d'avoir voulu innover…



La case de l'Oncle Dom : Terre Entière, droit dans ses bottes et ses convictions…
Perso, je ne connaissais pas trop Hubert Debbasch et son TO, Terre Entière.

En revanche, les avis sur la question étaient (et restent) unanimes : le type est droit dans ses bottes, la maison est belle.

Alors, pourquoi ? Pourquoi faut-il qu'un petit tour-opérateur, qui, au fil des années, avait réussi à créer et développer des produits de qualité, des produits qui fleurent bon la culture d'autres cultures, des produits où l'humanisme était au centre des découvertes, pourquoi faut-il que ça s'arrête ?

Et pourquoi surtout, faut-il que les improbables, les sans vergognes, les salopards, les escrocs, arrivent toujours à s'en tirer ?

J'ai du mal souvent…

Pourquoi, par exemple, dans le cas de Terre Entière, Hubert Debbasch aura-t-il eu à subir la faillite de Classic International Cruises ?

Ça lui aura coûté la bagatelle de 2 millions d'euros !

Alors qu'il n'était pas obligé de prendre en charge le sinistre et payer pour ses clients !

Pourquoi ? Tout simplement, et je le crois, Hubert Debbasch est un honnête homme. Il est même extrêmement solidaire à sa manière, c’est-à-dire que lui, assume, même quand ce n'est pas de sa faute.

Etonnant, n'est-il pas ? Et pourtant. Dans le cas de Classic Cruises, il estime que (lire l'article ci-dessus), "ce n'était pas normal que quelqu'un d'autre assume ce sinistre à ma place" !

Pourtant, Terre Entière bénéficiait de la garantie de l'APST. Après la faillite du croisiériste, il suffisait à Hubert de se mettre en cessation de paiement et le tour était joué. L'Association aurait raqué…

Quelques 4 millions d'euros !

La case de l'Oncle Dom : Terre Entière, droit dans ses bottes et ses convictions…
Insupportable, pour cet homme qui place un certain degré d'honneur et de droiture dans ses affaires. Sûrement aussi dans sa vie privée…

Les divers conflits qui agitent le monde, le terrorisme grimpant auront eu raison de la volonté de Terre Entière de rendre ce monde et toutes ses régions des endroits à découvrir et à comprendre.

Faut croire que les vilains sont souvent les plus forts…

En préparant cet édito, je relisais l'interview qu'avait accordé Hubert Debbasch à mes confrères (et sœurs) de l'Echo Touristique.

Visiblement, il savait déjà que la situation de son entreprise n'était plus florissante, mais refusait quand même de mettre en péril l'APST, et surtout de ne "pas en profiter malhonnêtement".

Je cite ce qu'il disait chez mes confrères: "Personne n’est exempt du risque de faillite, mais il y a deux catégories d’opérateurs, disait-il.

Les prudents, catégorie à laquelle je prétends appartenir, se donnent tous les moyens de réduire leurs risques financiers, quitte à refuser des clients quand ils savent que le voyage va au casse-pipe et va être annulé."

"Les autres, en revanche, prennent toutes les inscriptions et font de la cavalerie avec l’argent des clients pour fuir la réalité de leurs difficultés (…). En cas de défaillance, ce sont donc des cohortes de voyageurs qui demandent leur indemnisation. Et se tournent, pour beaucoup, vers l’APST".

Ben, je connais un tas de malfaisants qui n'ont eu aucun scrupule… et qui continuent à vivre fort bien.

Selon les informations que nous avons pu recueillir, l'APST ne devrait pas avoir à intervenir.

Parce que, une fois de plus, le patron et ses salariés sont des gens droits, mais que, très certainement, un repreneur investisseur ne laissera pas passer une telle occasion.

Hubert Debbasch, lui, va se retirer… Discrètement, et en laissant à ceux qui l'ont connu que des bons souvenirs.

Tristesse.


Lu 2240 fois

Notez


1.Posté par de langsdorff Christian le 16/03/2015 09:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne connaissais pas personnellement Hubert Debbasch mais, ayant travaillé dans le milieu des croisières, je ne peux que confirmer vos propos, Au travers de ce que je connaissais de ses programmes (excellents), de la qualité de la valeur ajoutée de ceux-ci (conférenciers), je pense en effet qu'il était un grand de cette profession. Par ailleurs, il avait été le seul TO a oser prendre le risque de faire partir des touristes dans le Kurdistan irakien en 2008 (je crois) en s'assurant que toutes les conditions de sécurité étaient réunies pour proposer ce voyage (j'avais vu le reportage à l'époque à la télévision et avais été bluffé par le courage de Mr Debbasch de faire cela). Il le faisait aussi sans doute parce qu'il pensait qu'un organisateur de voyages est aussi celui qui doit favoriser les échanges culturels et le rapprochement des peuples. Chapeau l'artiste. je lui souhaite bon courage en ces temps troublés.

2.Posté par nina le 17/03/2015 08:29 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour avoir travaillé avec lui,je confirme!Pas étonnant de la part d'un fervent croyant.Humainement incroyable!

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com