TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : "Vivre ensemble"... le Cediv récidive !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 1 Juin 2015

On peut pas dire que les Congrès du Cediv soient de tout repos… même si on y rigole bien ! Outre l'aspect convivial, ces Congrès sont organisés aussi pour que l'on y travaille, dur. Mais avec des résultats quasi garantis et... c'est le cas !



La case de l'Oncle Dom : "Vivre ensemble"... le Cediv récidive !
On a bossé dur, à Essaouira, durant ce 12ème Congrès, que les Cédiviens nomment ConvencTour, ce qui n'est pas plus mal.

Parce que ces gens-là, monsieur, ne veulent plus vivre sur le passé, mais envisagent l'avenir.

En clair, et comme leur a répété Claude Onesta (le sélectionneur Coach de l'équipe de France de Hand Ball, ceux qui ont encore gagné la Coupe du monde face au Qatar), ils tentent d'anticiper.

Et qu'eux, systématiquement, font appel à leurs fournisseurs, afin de réfléchir… ensemble. Ce qui est quand même intelligent, les deux "métiers" étant quand même encore et pour un temps certain, appelés à travailler ensemble.

Ce projet de constituer entre distributeurs et fournisseur, une Charte Ethique, afin de pratiquer, ensemble, un métier où chacun pourra gagner sa vie de la meilleure façon, est excellente !

Ce qui me laisse d'ailleurs assez songeur quant à l'avenir de certains gros réseaux qui ont instaurés de véritables pompes à fric pour le compte de quelques-uns, sans songer à l'évolution de leur profession.

Faut croire qu'ils prennent leurs fournisseurs pour des vaches à pognon stupides. Dommage !

En attendant, durant ces quelques jours, j'ai eu la surprise de trouver des gens avides de se parler et d'étudier ensemble l'avenir de leur profession.

J'ai vu des producteurs prêts à quasi tout afin d'aider leurs distributeurs à mieux les vendre. "Dites-nous comment vous aider, quoi vous donner, on est prêts !" virulait (oui, faut améliorer le vocabulaire) un Hélion de Villeneuve particulièrement actif. Et il est vrai que ses camarades TO l'approuvaient, que ce soient des "gros" ou des plus petits.

Ils ont été surpris, ces distributeurs, dont beaucoup de taille modeste, pour ne pas dire très modeste. Faut dire qu'ils n'ont pas l'habitude qu'un fournisseur leur tienne pareil langage…

La case de l'Oncle Dom : "Vivre ensemble"... le Cediv récidive !
Tellement surpris que le dialogue a été difficile à engager… Mais, le soleil marocain aidant, on est vite arrivé à des discussions passionnées, passionnantes et riches.

La mayonnaise du "Vivre ensemble" a fini par prendre…

Parce que les uns et les autres ont fini par convenir que l'on ne pouvait plus avoir des baiseurs… et des baisés (oui, faut appeler un chat une chatte à la fin).

Et surtout, on a fini par dégager un consensus. On a fini par dégager 12 points de consensus et non des moindres.

Le plus important, du moins à mes yeux porte sur le paiement anticipé des billets d'avion. Comme vous le savez, la majorité des compagnies régulières exigent l'émission quasi immédiate pour des départs qui peuvent avoir lieu plusieurs mois plus tard.

Et souvent, au moment du départ, ces mêmes compagnies présentaient des tarifs nettement plus avantageux aux clients de dernière minute. Ce qui faisait forcément désordre. Et les TO, eux, afin de garantir les meilleurs prix et la résa, devaient faire une énorme avance de trésorerie.

Ça a été dur. Mais acté, à charge pour les agences de faire payer à leur client la partie aérienne dès la réservation. Bien évidemment ça ne concerne pas les packages sur vols affrétés.

Et c'est vraiment une avancée majeure. Enorme même… à condition que chacun joue le jeu, ce qui prouve en même temps que, lorsque l'on veut, on peut !

Un avantage pour le client qui bénéficiera des meilleurs tarifs, un avantage pour les agences qui fourniront à ces mêmes client un meilleur service sans perdre de trésorerie et un avantage pour les TO qui, eux, ne seront plus obligés de jouer les banquiers!

Comme quoi, ces quelques indépendants qui, à l'époque, faisaient quasi la risée de l'ensemble de la profession, sous l'impulsion d'une sacrée bonne femme, vont peut-être faire bouger les lignes… et peut-être s'attirer les foudres des gros réseaux arrogants.

Lesquels, un jour ou l'autre, seront bien obligés de réfléchir à autre chose que de penser à ponctionner à la limite de l'indécence leurs fournisseurs.

A condition que la Charte d'Etique Cédivienne soit respectée.

Mais c'est bien !

PS : voici l'ensemble des points de la Charte


Lu 1257 fois

Notez


1.Posté par jc le 01/06/2015 13:21 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravoooo .

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com