TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : à Paris, en taxi, on dépasse les gogos...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 14 Janvier 2014

Une initiative qui aurait pu venir du Ministère de Mademoiselle… mais qui a été annoncée par le Ministère des Affaires Étrangères : les Chinois qui voudront venir en France pourront obtenir un visa en 48 heures. C'est bon pour le business ça, à condition que des corporations telles les taxis parisiens qui gueulent pour un oui ou pour un non, qui ne supportent pas la concurrence et qui n'offrent aucun service, veuillent bien la boucler !



"J'en ai un peu marre de cette corporation qui gueule pour un oui ou pour un non, qui ne supporte pas la concurrence et qui n'offre aucun service" - DR : © atm2003 - Fotolia.com
"J'en ai un peu marre de cette corporation qui gueule pour un oui ou pour un non, qui ne supporte pas la concurrence et qui n'offre aucun service" - DR : © atm2003 - Fotolia.com
Potentiellement, les Chinoas représentent des centaines de millions de voyageurs.

Et, pour le plus grand bonheur de notre économie, ils apprécient un voyage en France. Cerise sur le gâteau, ils dépensent…

Faciliter leur venue est donc une bonne chose, à condition que tout soit "pile poil" pour les accueillir.

Eux, comme les autres touristes d'ailleurs.

Parce que, de ce côté-là, c'est encore loin d'être gagné et c'est pas l'usine à gaz (merci Virginie) mise en place par Mademoiselle qui va donner des résultats en 48 heures.

Déjà qu'il a fallu plus de 18 mois pour avoir un semblant d'idée, va bien en falloir autant pour en dégager quelques résultats…

Par exemple convaincre nos petits autochtones avides de rencontres culturelles qu'un Chinoa, c'est aussi un être humain qui vient en paix visiter notre pays et qui est avide de rencontres en tout genre.

Mais qui n'est pas là pour se faire dépouiller ou arnaquer sous prétexte que nous n'avons pas la même couleur de peau et que nous ne parlons pas tout à fait la même langue.

Ça, va y'avoir du boulot pour combler la fracture culturelle…

Tiens, à propos de fracture, existe un autre point sur lequel je commence à gonfler sérieusement.

Le problème des taxis, parisiens pour beaucoup et d'une manière plus générale, les tacots des grandes villes.

Ceux qui sont toujours de mauvaise humeur, quelle que soit la course demandée, qui vous insufflent dans les oreilles les propos de stations de radio ringardes et qui grommellent dans leur barbe lorsque vous demandez un peu de … calme.

Je n'oublie pas les bavards qui vous balancent leurs considérations racistes sur tout et n'importe quoi, y compris la météo du jour.

Attention, je ne parle pas de ces petits artisans taxis qui opèrent dans nos belles provinces et qui viennent vous chercher à la gare ou emmener votre belle-mère à sa visite médicale… D'ailleurs, ceux-là, ils demandent rien.

Dominique Gobert - Photo DR
Dominique Gobert - Photo DR
En revanche, j'en ai un peu marre de cette corporation qui gueule pour un oui ou pour un non, qui ne supporte pas la concurrence et qui n'offre aucun service.

Parce que oui, si les VTC commencent à voir le jour, c'est parce que certains ont des idées et surtout une notion primordiale du service.

Je comprends que nos tacots parisiens ou marseillais, soucieux de défendre leur monopole, mais peu soucieux de fournir un véritable service, s'inquiètent de cette concurrence.

Parce que, quand vous commandez un VTC, il est à l'heure, il ne coûte pas plus cher qu'un tacot "normal", y'a un sourire en prime et on vous regarde pas comme un vieil étron lorsque le pourliche n'est pas à la hauteur !

Je n'ose imaginer la tête des touristes étrangers, Chinoas compris, qui ont débarqué lundi à Orly ou à Roissy. Parce que, pour attraper un taxi non gréviste, fallait en vouloir…

Surtout lorsque la bagnole de ce dernier était attaquée à coup d'œufs pourris par les autres congénères furieux de ce "jaune" (on appelle jaune un briseur de grève).

Surtout si, à bord, quelques chinoas effarés se demandaient s'ils ne préféraient pas encore leur propre Révolution Culturelle.

Mao est encore vivant… mais notre tourisme a encore pris un sacré coup de plomb dans l'aile…


Lu 1497 fois

Tags : chinois, taxis, VTC
Notez


1.Posté par migay le 15/01/2014 08:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
tout à fait d'accord avec l'article si encore il y avait des taxis toute la journée comme à Londres!!!,lorsque je voyage je n'utilise pas les taxis d'une part trop cher et pas gracieux et d'autre part j'utilise soit des sociétés qui viennent me chercher!!!soit wecab qui est une émanation de la société de taxis G7!!!!mais à un tarif intéréssant

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com