TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : bruits de bottes et masques de guerre… en Sélectourie !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 17 Février 2015

Un congrès raté, des perspectives incertaines, une opacité toujours inquiétante. Pour le plus grand réseau de distribution de France, si, côté vitrine, ça brille, dans les coulisses, ça murmure. Ça écrit. L'esprit de coopérative, cher à son créateur, est-il toujours d'actualité ?



En attendant, c'est aujourd'hui Conseil d'Administration chez Selectour. Va falloir statuer sur les revendications de certains membres du CA …
En attendant, c'est aujourd'hui Conseil d'Administration chez Selectour. Va falloir statuer sur les revendications de certains membres du CA …
"Lever le voile sur le fonctionnement du CA et sur la gouvernance de notre réseau".

C'est en ces termes que quatre administrateurs du réseau Selectour Afat s'adressent aux adhérents, dans un courrier daté du 22 janvier dernier.

Ils sont quatre signataires : Franck Vernin, Patricia Chastel, Dominique Couturier, Bernard Vairon.

Ils avaient été candidats à la gouvernance du réseau. La démocratie les a "battus".

Ils estiment cependant avoir respecté cet esprit démocratique et, "dans une démarche positive", en élisant Dominique Beljanski à la présidence du réseau, "entériner véritablement la fusion et faire avancer le réseau".

Apparemment, et pour faire court, l'esprit de "coopérative" est en train de se déliter, il faudrait un vrai Directeur Général, porteur d'un vaste projet pour le réseau, et salarié. Bref, un Saint Victor d'un autre temps.

Par ailleurs, expliquent les dissidents, pourquoi avoir confié la Présidence d'Entreprise à un administrateur, administrateur qui, selon, les termes de la missive, ne s'est jamais "exprimé" et n'a "présenté aucun résultat au congrès".

La case de l'Oncle Dom : bruits de bottes et masques de guerre… en Sélectourie !
Et surtout, pas de projets ni de perspectives sur l'avenir du réseau.

Avec, bien évidemment l'éternel reproche, mais qui n'est d'ailleurs pas seulement inhérent à la Selectourie : le manque total de transparence.

"Nos dirigeants, écrivent-ils, ont tendance à considérer que nos inquiétudes ne sont pas digne d'intérêt, qu'elles sont inopportunes, voire qu'elles ne méritent pas la transparence que nous appelons de nos vœux pour le réseau".

Sans oublier non plus, mais ça, c'est plutôt suggéré par certains adhérents, le fait que les "mini réseaux" commencent à trouver que n'avoir qu'une seule voix alors qu'ils disposent de dizaines de points de vente, c'est pas franchement l'esprit.

Un autre confie que finalement, ce réseau est en train de "virer à une grande centrale d'achats", où chacun fait son marché, sans aucun esprit de coopérative et surtout sans aucune défense des intérêts communs.

A tel point que certains, les plus pessimistes, voient poindre à l'horizon l'explosion du plus grand réseau de distribution en France.

D'autant que va venir très prochainement la partie délicate, mais cependant traditionnelle du renouvellement (ou pas) des contrats avec les fournisseurs.

Déjà qu'on parle de faire du ménage chez les fournisseurs, que ces derniers commencent à la trouver saumâtre de payer pour les Congrès, les fonds marketing, l'entretien du siège et, accessoirement, distribuer quelques lourdes commissions sans pour autant en avoir (parfois) pour leur argent…

Si, en plus les fournisseurs se retrouvent au milieu de la tourmente, ça va rigoler ferme dans le landerneau.

En attendant, c'est aujourd'hui le Conseil d'Administration chez Selectour.

Va falloir statuer sur les revendications de certains membres du CA … qui réclament, ferme et définitif : un Président commun pour la Coopérative et l'Entreprise, un Directeur Général, chef de projet et chef d'équipe, salarié et non administrateur, et surtout, une gouvernance transparente, animée par la volonté d'engager une stratégie constructive, susceptible de donner un cap au réseau !

Bon, ben y'a pas qu'en Tourcomie, ce qui, finalement, n'est pas très rassurant !

Afin d'éviter toute interprétation malvenue, de façon à préserver mon impartialité proverbiale et légendaire, j'ai quand même demandé à la présidente, Dominique Beljanski, son sentiment.

Attention, dit-elle, toutes les décisions prises l'ont été de façon démocratique et, à chaque fois, votées par l'ensemble du Conseil d'Administration.

Il a notamment été voté la conception de deux Présidents, l'un pour la Coopérative, l'autre pour l'Entreprise.

Par ailleurs, je signale qu'il y a des élections en juin, où chacun peut s'exprimer librement.

En ce qui concerne la "transparence de gouvernance", Dominique Beljanski reste très calme, pour ne pas dire sereine.

Toute sa réaction se trouve un peu plus haut dans le journal !


Lu 2393 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com