TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : c'est dans les vieilles marmites... que l'on sert la meilleure soupe !

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 15 Novembre 2016

Curieux quand même. Fram, que toute la profession donnait quasi perdu, organise un éductour un peu lointain et ça se bouscule au portillon chez ces mêmes distributeurs qui rechignent encore à vendre un tour-opérateur en convalescence... Vous avez dit bizarre ?



"On peut raisonnablement encore accorder une chance sérieuse au renouveau du voyagiste qui n’a plus de toulousain que son siège social" - Photo : FRAM
"On peut raisonnablement encore accorder une chance sérieuse au renouveau du voyagiste qui n’a plus de toulousain que son siège social" - Photo : FRAM
Tandis que TUI poursuit son offensive et engage ses grandes manœuvres, auxquelles, selon la direction de la communication du Groupe, "nous n’avons rien compris" (sic et avenu), Fram, après avoir connu les déboires que l’on connait, tente de redonner confiance à ses distributeurs… et ses clients.

Comment a-t-on pu en arriver à une telle désaffection pour ce tour-opérateur, longtemps classé au Top 3 des grands voyagistes français, alors même qu’il était en difficulté, certes, mais pas au point de sombrer corps et biens ?

Que je sache, jamais il n’y a eu quelconque rupture d’activité, durant ces mois difficiles, mois durant lesquels la clientèle n’a subi aucun préjudice…

Si ce n’est, peut-être, quelques retards dans les acheminements, dus essentiellement à la faillite (réelle et peu reluisante) de son transporteur privilégié, Air Méditerranée.

Transporteur d’ailleurs en lequel Fram avait placé sa confiance, alors que déjà, les rumeurs de défaillance allaient bon train.

Il est vrai que morale et éthique n’engagent que ceux qui y croient, mais c’est un autre débat.

J’ai, je l’avoue, toujours été partisan de son rachat projeté par le groupe NG Travel.

La cohérence économique entre les deux voyagistes était évidente, d’autant que la gamme de produits avait un véritable sens… et que Olivier Kervella, patron du Groupe, possède un sens aigu de la gestion !

C’est LBO France, en accord avec le Groupe Promovacances/Karavel (ou l’inverse) qui a remporté le marché.

Incontestablement, Alain de Mendonça est aussi un excellent gestionnaire… même s’il n’avait pas suffisamment anticipé la difficulté.

Lui, et son équipe ont cependant pris le pari.

Ils ont quand même les moyens, tant financiers qu’humains, même si des méthodes « plus formatées » peuvent encore décontenancer certains collaborateurs, habitués à une certaine convivialité d’un temps hélas vécu.

En revanche, pour avoir échangé avec notre collaboratrice rentrée de cet éductour en République Dominicaine, après voir également constaté le « renouvellement » de la technologie, on peut raisonnablement encore accorder une chance sérieuse au renouveau du voyagiste qui n’a plus de toulousain que son siège social.

Faut quand même arrêter d’avoir peur tout le temps et de ne prendre aucun risque. Et là, vraiment, la distribution n’a pas été solidaire.

C’est trop dommage.

Bon, je ne parle pas d'un certain réseau, réputé pour son courage et sa témérité légendaires...

Heureusement d’ailleurs que certaines agences adhérentes traitent en direct et passent outre les directives de leur général ménager.

Selectour aura joué le jeu et c’est bien, même si ses membres, indépendants quand même, n’auront pas été trop vifs sur la préconisation.

Alain de Mendonça, pourtant peu disert et avide de cette ombre bienfaisante, a décidé de se mouiller et de partir, comme tous ses commerciaux, à la rencontre des distributeurs.

Histoire de s’engager personnellement, quitte à donner son « 06 ».

Ça mérite au moins que cette distribution, qui se plaint sans arrêt et qui n’aura bientôt d’autre choix que vendre du TUI ou du TUI, fasse juste un tout petit effort.

Chacun mérite une dernière chance.

Un essai, pour voir... Après, le client seul sera le maître !

Lu 2421 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com