TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : ça dégomme dur chez les Tontons Flingueurs d'Air France...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 7 Octobre 2014

Il fallait s'y attendre : après la grève désastreuse pour la compagnie de ces dernières semaines, il est temps pour Air France d'essayer de redresser le manche. En attendant, c'est plutôt, semble-t-il, le balai qui entre en action pour faire le ménage au sein de la direction… A moins que ce soit le plumeau car, question poussière, y a aussi du boulot !



La case de l'Oncle Dom : ça dégomme dur chez les Tontons Flingueurs d'Air France...
On connaissait Lulu la Nantaise, Frédo les belles bacchantes, bien sûr... Or, c'est maintenant au tour de Juju les Bretelles d'entrer en action.

Il parait, selon nos confrères du Canard Enchaîné, que c'est le petit nom qui aurait été attribué à Alexandre de Juniac durant sa carrière…

En attendant, Juju ne fait pas dans la dentelle.

Et, comme il est quasi en face du mur, faut bien tenter l'ultime baroud (non, pas mon Baroux à moi que j'ai, l'autre celui d'honneur !).

En l'occurrence, après Françoise Parly, c'est au tour de Bruno Matheu de quitter l'entreprise.

Et pas pour "raisons personnelles", comme on dit dans les bonnes gazettes, mais pour rejoindre Etihad Airways, théoriquement encore partenaire d'Air France. Mais jusqu'à quand ?

Bruno Matheu était responsable du long-courrier chez Air France. C'est aussi un vieux routier (si, si, j'y tiens, c'est rigolo) de l'aérien, il avait débuté il y a fort longtemps chez UTA, que les plus jeunes ne connaissent sûrement pas…

La case de l'Oncle Dom : ça dégomme dur chez les Tontons Flingueurs d'Air France...
Je veux pas revenir sur le long passé de Matheu, mais, franchement, on peut pas dire que ce soit une grande réussite.

A preuve, il était depuis quelque vingt ans chez Air France, même du Comex depuis quelques années… Il suffit de voir dans quelle situation se trouve la compagnie et on comprend aisément qu'Etihad ait fait appel à lui.

Une manière, en profitant de son expérience, d'éviter bon nombre d'erreurs. Et je soupçonne James Hogan, le patron d'Etihad d'y avoir pensé.

Ceci étant, Bruno Matheu, soit dit au passage, particulièrement enthousiaste sur la création de cette catastrophe économique pour Air France, des bases de province, n'était pas spécialement un fervent admirateur de Juju les Bretelles.

Si j'en crois mes oreilles, il était même assez proche de P.H. Gourgeon, autre grand artisan de la magnificence d'Air France.

Il était même candidat à la présidence de la compagnie, mais, dans leur grande sagesse, les actionnaires de la compagnie ne l'ont pas retenu, au profit de Juju les Bretelles.

Ce qui, apparemment, l'avait aussi quelque peu agacé…

Chez Air France, on se refuse à tout commentaire. Et chez Etihad, c'est un communiqué plutôt sobre qui annonce l'arrivée de Matheu, lequel va dorénavant occuper le poste de "Chief Operating Officer Equity Partners".

Vaste programme, comme on dit. Mais comme James Hogan affirme, "les hauts niveaux d'expérience et d'expertise qu'il apporte seront essentiels pour relever les nouveaux défis et les nouvelles opportunités liées à l'évolution de notre entreprise", rien à craindre, tout est sous contrôle !

Et pour faire bonne mesure, un autre cadre dirigeant d'Air France, membre aussi du Comex, un proche de Spinetta cette fois, serait aussi touché par le coup de balai de Juju. Il s'agit de Bertrand Lebel, DGA chargé de l'organisation et du développement durable…

Tout ceci est bel et bon. On peut quand même se demander, en cette période particulièrement délicate pour Air France, quelle est la direction prise par le peu de direction qu'il reste à cette compagnie.

Balayer, c'est bien, mais, encore une fois, peut-être aurait-il fallu le faire plus tôt.

D'autant que rien n'est réglé pour autant, que Transavia n'est toujours pas réorganisée, que le projet d'une compagnie basée au Portugal, comme le soulignait récemment Marianne (le magazine, pas l'égérie de la république) semble toujours d'actualité et que les pilotes continuent à veiller (naviguer ?) aux instruments…

On remarque aussi que Lionel Guérin reste diablement silencieux…

Le silence des agneaux, en quelque sorte !

Lu 3361 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com