TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : ça passe, ou ça casse pour Voyages Fram !

L’édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 11 Septembre 2016

C’est dans une petite dizaine de jours que s’ouvrira à nouveau lIFTM Top Résa à Paris. L’occasion pour les professionnels du tourisme de venir se renifler le nombril, boire quelques coups et supputer sur les chances des uns et des autres. Fram sera bien sûr au centre de nombreux regards…



FRAM : La concurrence est dure et va s’intensifier dès cette année. N’oublions pas la croissance et l’envie que manifeste le gros TUI France, lequel doit absolument s’imposer… ou se retirer, ce qui est absolument hors de question - Photo JDL
FRAM : La concurrence est dure et va s’intensifier dès cette année. N’oublions pas la croissance et l’envie que manifeste le gros TUI France, lequel doit absolument s’imposer… ou se retirer, ce qui est absolument hors de question - Photo JDL
Alors que le monde entier se souvient d’un certain 11 septembre, date qui accessoirement est aussi celle de mon anniversaire, (merci pour vos bons vœux...) Fram et ses équipes se préparent à affronter la grande arène de Top Résa.

Et faut certes en avoir pour affronter ces distributeurs qui restent encore largement dans l’expectative et qui se posent encore et toujours cette question fondamentale : le voyagiste toulousain pourra-t-il encore s'en sortir ?

Car telle est en effet la question.

Je relisais attentivement l’interview que nous a accordé Isabelle Cordier qui dorénavant préside aux destinées du TO. Très intéressant, d’autant que cette jeune femme, qui n’a pas sa langue dans sa poche, joue plutôt franc-jeu : « Oui, Fram perd encore de l’argent, oui c’est encore très difficile »

Et, surtout, « laissez-nous le temps ».

La case de l’Oncle Dom : ça passe, ou ça casse pour Voyages Fram !
Le temps, toujours ce décompte inéluctable du temps qui passe et qui finit toujours par sonner l’heure.

Ce temps que l’on ne puisse, hélas pas remonter, ce temps qui n’efface jamais les erreurs et qui, impitoyable, poursuit sa course !

Parce qu’Isabelle Cordier ne cache pas grand-chose.

La route est longue, difficile et le soutien dont elle dispose avec son nouvel investisseur ne sera pas éternel.

En clair, « ou ça passe, ou ça casse »...

Sur la production, bien franchement, on ne peut dire qu’il y ait de grandes nouveautés, si ce n’est que finalement, on s’aperçoit quand même que le camping devient de plus en plus une valeur sûre dans le monde des vacances.

Ça ne suffira pas.

La concurrence est dure et va s’intensifier dès cette année. N’oublions pas la croissance et l’envie que manifeste le gros TUI France, lequel doit absolument s’imposer… ou se retirer, ce qui est absolument hors de question.

N’oublions pas non plus que Transat France devrait, sans grande surprise (sauf décision improbable de la Commission de la Concurrence) porter le fer très fortement sur le flanc de notre voyagiste « national ».

Reste également à savoir si Fram, dont la clientèle, qu’on le veuille ou non, n’était plus déjà de la première jeunesse, saura renouveler sa production vers un nouveau public. Et à quel prix ?

Certes, Fram annonce l’ouverture de nouvelles destinations. Le plus souvent sous formes de circuits, une production pour laquelle le voyagiste ne compte pas parmi les plus réputés.

Mais le « circuit » redevient tendance…

En revanche, va aussi falloir « séduire » à nouveau les réseaux de distribution. Faudra aussi composer fortement avec les « Ambassades Fram », ces distributeurs qui regardent d’un œil extrêmement dubitatif ce que l’on va leur proposer.

Et enfin, je remarque que, si Fram est au centre de tous les égards, on parle peu de Plein Vent, cette « petite » filiale qui finalement aura surement permis à la maison-mère de sombrer un peu moins profond !

Allez, on va y croire, ne serait-ce que pour tout ce qui a déjà été accompli. Mais le retour à la rentabilité ne sera sûrement pas « un long fleuve tranquille » …

Mais, comme nous sommes en France et que cette profession travaille beaucoup à « l’amitié », on ne peut que leur souhaiter bonne chance !

Lu 3318 fois

Tags : Cordier, Fram, LBO
Notez


1.Posté par Fram le 12/09/2016 20:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pas de commentaire ... cela veut-il dire "no-comment" ?

2.Posté par Agent de Voyages le 13/09/2016 09:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"à l'amitié"...Quand il est question de sous et surtout de gros sous.cela prête plutôt à sourire.
C'est fini le bon vieux temps de la 'tape' dans le dos" ou alors aujourd'hui c'est pour mieux t'en........
Je laisse à chacun le soin de finir la phrase car je désire rester polie.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com