TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : écolos, pas rigolos !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 12 Septembre 2017

Tourisme est-il compatible avec écologie et pour aller plus loin, vers un univers de responsabilités partagées, tant dans le respect des cultures et des traditions que de la vie quotidienne ? Ou ne serait-ce qu’une façon de se positionner sur un créneau susceptible de rapporter quelque monnaie…



Les touristes, et plusieurs études diverses et variées, se foutent comme de leur premier sac de voyage de l’environnement, qu’ils sont la plupart du temps mal élevés et que le respect des populations qu’ils côtoient n’est de loin, pas leur priorité ! DR : arquiplay77 - Fotolia.com
Les touristes, et plusieurs études diverses et variées, se foutent comme de leur premier sac de voyage de l’environnement, qu’ils sont la plupart du temps mal élevés et que le respect des populations qu’ils côtoient n’est de loin, pas leur priorité ! DR : arquiplay77 - Fotolia.com
J’ai toujours eu (et je poursuis) un peu de doutes envers toutes ces organisations qui prêchent la bonne parole et s’érigent en défenseurs de… tout !

Souvent, il est vrai, dans un élan de compassion, de solidarité, de respect de l’environnement, de réaction face à une mondialisation industrielle et destructrice de notre monde. Là, je suis totalement adhérent.

En revanche, profiter de ces bonnes et nobles aspirations pour en monter un « business », j’avoue avoir un peu de mal à adhérer.

Nous avons récemment reçu à la rédaction un joyeux communiqué émanant d’Allibert Trekking, l’une des nombreuses filiales de Voyageurs du Monde.

Certes, dans son préambule, Allibert manifeste sa volonté et son attachement au « respect des populations et des écosystèmes ».

C’est bien. Et ajoute que convaincus que le développement d'un tourisme responsable passe par l'implication de tous les acteurs, de la conception du voyage à sa réalisation, ils se sont investis dans la création de l'association ATR (Agir pour un tourisme responsable).

Dominique Gobert - DR
Dominique Gobert - DR
Dans le cadre de cette démarche de tourisme responsable, Allibert Trekking est engagé au Maroc depuis de nombreuses années.

"Régulièrement, nous organisons des opérations de nettoyage dans l'Atlas. C'est le cas cet automne, où les trekkeurs qui souhaitent participer à l'opération de nettoyage pourront réserver leur voyage à des dates spécifiques".

Eh bien franchement, je trouve ça tout à fait super. Peut-être ai-je mauvais esprit, mais n’est-ce pas un tout petit peu incongru, sous prétexte de bons et loyaux sentiments, de faire payer de joyeux marcheurs, histoire d’aller nettoyer ce que de sombres indélicats laissent traîner dans les alpages marocains ?

Comme le souligne le communiqué publié par Allibert, nombre de ces indélicats ne laissent pas que "l'empreinte de leurs pas".

"Ces nuisances entraînent des problèmes de pollution, notamment pour les troupeaux qui viennent pâturer, et qui constituent une source de revenus pour les habitants des villages au pied du Toubkal".

Certes, tout ceci part d’un bon sentiment, sauf que faut bien que tout le monde vive. Et que ce genre d’associations me fait doucement sourire, parce que, finalement, quel est le résultat ?

Les touristes, et plusieurs études diverses et variées, se foutent comme de leur premier sac de voyage de l’environnement, qu’ils sont la plupart du temps mal élevés et que le respect des populations qu’ils côtoient n’est de loin, pas leur priorité !

Mais, pour nous, ça permet de nous donner bonne conscience.

Bon. J’ai cité Allibert, qui fait quand même payer le voyage de nettoyage pas loin d’un petit millier d’euros, mais il en existe plein d’autres.

Tiens, juste pour ne pas faire de jaloux, du côté des voyages en Afrique et d’un certain tourisme « solidaire » ou « participatif », on trouve un « organisateur de voyages », Double Sens de son patronyme.

Pour restaurer le patrimoine du Bénin, il en coûte la bagatelle de 2 090€…

Mais c’est pour une bonne action, sans aucune connotation de profit pour le voyagiste !

Si seulement tout ceci était naturel et venait du cœur…

Lu 1377 fois

Notez


1.Posté par tarin le 13/09/2017 08:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je crois qu il est grand temps d'envisager votre retraite

2.Posté par Dominique Gobert le 13/09/2017 12:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bof!

3.Posté par PAT44 le 13/09/2017 16:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On passe notre vie à payer pour les dégats causé par d'autres, tant qu'à payer autant voir du paysage et rencontrer des gens

4.Posté par Emilie Russo le 14/09/2017 12:43 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les pratiques du tourisme responsable ne sont pas parfaites. La taille de ce type d'agences de voyage (celles dont vous parlez) y est pour beaucoup. La recherche du capital est bien souvent le premier objectif malheureusement. Cependant cette critique est un peu vide, en insinuant que c'est cher payé vous regardez toujours le prix. Certaines agences de voyages locales ont des pratiques qui participent réellement au développement local. Bref, sujet qui vaut le coup d'être développé, mais c'est plus facile de mettre tout le monde dans le même bateau pour dire que de toute façon ça ne sert à rien et c'est trop cher...autant continuer dans le tourisme de masse ! C'est une logique qu'on doit dépasser svp !

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com