TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : et s'il n'en reste qu'un...

l'édito de l'Oncle Dom


Rédigé par Dominique Gobert le Mercredi 10 Avril 2013

La cour est pleine pour l'ex directeur de Cosmovel, Orhan Serdaroglu, qui a quitté le groupe STI Voyages, comme révélait ce mardi votre journal préféré. Seuls, restent encore quelques fidèles, mais jusqu'à quand ?



Et à l'heure où il n'est question que de transparence et d'honnêteté concernant le patrimoine des dirigeants de tous poils, peut-être que Monsieur Baher Ghabbour pourrait aussi se montrer, pour une fois, transparent, non ? /photo MS
Et à l'heure où il n'est question que de transparence et d'honnêteté concernant le patrimoine des dirigeants de tous poils, peut-être que Monsieur Baher Ghabbour pourrait aussi se montrer, pour une fois, transparent, non ? /photo MS
Encore une fois, je suis sincèrement désolé pour les collaborateurs de STI qui tentent, par tous les moyens, de donner leur maximum pour une entreprise à laquelle ils ont consacré une large partie de leur vie.

Monsieur Baher Ghabbour, à l'issue de la conférence de septembre dernier, devait me rappeler dans les deux semaines suivantes.

Nous devions examiner ensemble la situation, le cœur sur la main.

En septembre 2012, très à l'aise, le patron de STI Travel, avait invité la presse à une conférence, afin de "clarifier la situation".

Il nous avait donné à l'époque l'assurance que toute les difficultés étaient en passe d'être résolues et que toutes les dettes allaient être apurées.

Il nous avait même montré, à moi et l'ensemble de mes confrères, un joli chèque (enfin, une photocopie) destiné à "apurer les comptes.

Nous sommes en avril 2013. Certes, la partie de l'immeuble qu'occupaient les salariés de STI a été vendue et le déménagement à Saint Ouen devrait être totalement terminé lundi prochain… et que le produit de la vente devrait arriver dans les caisses de STI.

En attendant, les dettes sociales sont loin d'être apurées.

La case de l'Oncle Dom : et s'il n'en reste qu'un...
Parmi toutes brochures qui nous avaient été présentées lors de cette conférence de presse (en fait, nous avions eu droit au fac-similé de la couverture), une seule est parue (Long Courrier).

Et encore, à un nombre d'exemplaires pour le moins réduit.

Bien évidemment, alors que Cosmovel arrivait encore à tirer son épingle du jeu, le chiffre d'affaires de STI est en chute libre, malgré son référencement renouvelé cette année encore chez Havas.

Et à l'heure où il n'est question que de transparence et d'honnêteté concernant le patrimoine des dirigeants de tous poils, peut-être que Monsieur Baher Ghabbour pourrait aussi se montrer, pour une fois, transparent, non ?

Ça rassurerait le personnel et les clients…

Il reste chez STI à Paris à peine une quinzaine de personnes. Qui ne souhaitent qu'une chose : pouvoir travailler et qui aimeraient bien qu'on leur lâche la grappe.

Ce que je ferais très volontiers si j'avais confiance en Monsieur Baher Ghabbour. Malheureusement, ce n'est pas le cas.

J'attends toujours. Mais, moi, je peux attendre. D'autres ont été virés sans indemnités et n'ont plus les moyens de patienter.

Je souhaite simplement que les rares clients qui font encore confiance à STI n'aient pas de cruelles désillusions…

Désolé !


Lu 2811 fois

Tags : Ghabbour, Havas, STI
Notez


1.Posté par Jack le 11/04/2013 16:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cosmovel peut s'en sortir avec une nouvelle équipe dirigeante.
Il faut de temps en temps changer les têtes dans toute entreprise.
Plus à l'ASPT, mais avec une caution bancaire jusqu'au retour des groupes, la garantie sera totale.
La confiance reviendra si le client n'est pas considéré comme une vache à lait pour la crème aussi.

2.Posté par florence le 26/04/2013 20:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
si vous ne passiez pas votre temps à essayer de démonter cette société dans vos publications, elle arriverait peut etre à se remettre sur les rails. comme vous le dites si bien, et bien lachez lui la grappe.
les TO meurts les uns apres les autres, alors un peu de dignité, s'il vous plait
une lectrice en colère

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com