TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : et si les professionnels du tourisme devenaient politiques ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 9 Avril 2017

Intéressante, cette enquête que nous avons menée auprès de nos « grands » professionnels du tourisme. Quelles mesures prendraient-ils si, par le plus grand des hasards électoraux, ils devenaient ministre du tourisme ?



© Bulat - Fotolia.com
© Bulat - Fotolia.com
Globalement, les cinq que nous avons interrogés ont sensiblement la même approche, même si certains ont tendance à travestir leur vérité…

En revanche, qu’ils soient patrons ou dirigeants d’instances professionnelles, une formulation est claire : baisser les charges du travail.

De façon, et c’est Abitbol qui le dit le plus clairement « à augmenter les salaires des collaborateurs ».

Pascal de Izaguirre, mon Basque Bondissant favori, ne recule devant rien, même si ces propos tiennent plus du « faites ce que je dis, pas ce que je fais », style « développer la compétitivité des agences de voyages face aux pure players ».

Notamment par le biais de la mise en place « de mesures économiques qui favoriseraient les réseaux d’agences de voyages par rapport aux pure players ». Ben, bravo la concurrence…

Sur la formation, sur l’image des métiers du tourisme et des voyages, là aussi, ils sont tous d’accord : campagne d’information, formations « qualifiantes ».

Bien évidemment, pour la partie « Tourisme en France », tous sont en phase avec la nécessité de devenir, pour notre destination, un véritable lieu d’accueil pour les touristes étrangers.

Et surtout, développer l’apprentissage des langues étrangères. L’anglais, bien sûr, mais le Basque n’a pas tort, le chinoa ou d’autres langues moins courantes mais indispensables.

Dominique Gobert et chien Charly
Dominique Gobert et chien Charly
Ce qu’oublient de dire les uns et les autres étant qu’il faudrait avant tout faire comprendre à tous les acteurs du tourisme réceptif que la notion de « service et d’accueil » est quasiment l’essentiel de leur travail.

Et qu’il n’est pas du tout déshonorant de sourire en accueillant un client dans un hôtel, par exemple…

J’aime assez les réactions de nos dirigeants professionnels, tant du Ceto ou de EDV que celle d’Alix Petipatapon (pardon, Alix, ça me fait marrer) sur les véritables enjeux du tourisme en France, qu’il soit « récepteur » ou « exportateur ».

C’est Mas, je crois, qui souligne les distorsions fiscales qui existent en France au niveau réceptif.

Izaguirre a beau dire que, s’il était ministre, il partirait à la rencontre des plus grandes entreprises de ces mêmes pays pour leur faire découvrir ou redécouvrir notre pays et les convaincre d’organiser leurs conventions et séminaires en France. Et ainsi leur montrer notre fierté de les accueillir en France ».

Certes, fier de les accueillir, mais quand ces gens constatent que nos prix sont plus chers que leurs concurrents européens, ben c’est le budget qui compte.

Et Mas est clair là-dessus, en déclarant qu’il imposerait « à Bercy de supprimer le régime de TVA sur la marge qui met les entreprises qui reçoivent des touristes étrangers en situation de concurrence déloyale par rapport aux opérateurs étrangers ».
Et accessoirement, il « améliorerait la liaison tiers-mondiste » de Roissy-Paris !

Sans oublier de la part de la Chefe de l’APST, cette grande opération de nettoyage de nos villes, Paris en particulier, qui devient franchement dégueulasse !

Quant aux voyages des français vers l’étranger, ils sont unanimes : les vacances sont un droit pour tous ! Et j’aime la réaction encore de Madame Philippon qui offrirai à chaque enfant français qui n’est jamais parti en vacances, une semaine à la découverte de notre pays ».

Plus pragmatique (on sent l’homme d’affaires), le Basque utiliserait le chèque vacances pour les voyages à l’étranger. Avec un « bonus » pour ceux qui choisiraient TUI ? Bon, je rigole, pas de malice…

Ah si, faut quand même souligner le côté rêveur de ce bon Bitbol, qui « offrirait » un an de IATA gratuit à toutes les agences de voyages. Son côté Hamon, sans doute !

Mais au fait, je n’ai entendu personne parler d’une caisse de garantie de la part des compagnies aériennes qui pourraient défailler. Un oubli sans doute…

Lu 1270 fois

Tags : APST, Ceto, Izaguirre, Mas, TUI
Notez


1.Posté par Rick Sailor le 10/04/2017 09:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore et toujours ce poujadisme bon enfant dont vous êtes coutumier qui consiste à faire croire au bon peuple du tourisme qu’un Ministre sait tout faire. Balivernes et mensonge, oserai-je écrire !

Un Ministre c’est politique et c’est tout. Remarquez, c’est déjà pas mal. Vous savez comme moi que ce sont les syndicats et les organisations patronales qui font avancer les idées en soumettant des textes au Ministre. Si celui ci (ou celle ci) la juste utile et innovante… Vous connaissez la suite. Certaines lois n’existent que par l’envie d’un Ministre de laisser son nom !

Écrivez ici et clairement les dix mesures que vous attendez du politique. Demandez leurs avis aux lecteurs et autres organisations et faites en un manifeste;

Fort d’un pouvoir visible, et soutenu par l’ensemble d’une profession, un Ministre peut être plus utile que des pages de critiques nauséabondes et poujadistes qui fleurissaient déjà sous la troisième république et que vous propagez rubrique après rubrique.

Au fait, évitez de demander un chèque. C’est commun, surfait et très attendu. Le tourisme vaut mieux qu’une aumône !

Avec tout mon respect
Rick

2.Posté par mille sabords le 10/04/2017 10:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Puisque ce dossier " et si j'étais Ministre" est calqué sur le timing de la campagne électorale ....une fois tous les avis publiés il sortira peut être ( en triant les propos , bien sûr) quelques bonnes idées à soumettre à un Ministre du tourisme investi de pouvoir pour faire avancer les pions si on considère au gouvernement que le tourisme est une cause sérieuse ? ( j'en doute .. La Maire de Paris ne serai pas en train de faire n'importe quoi comme elle le fait depuis son arrivée ex augmentation des taxes hôtelières sur les séjours pour combler d'autres déficits, les bus de touristes qui ne pourront plus circuler , la ville est d'une saleté repoussantes, des quartiers entiers sont insalubres....)
La profession a trop souffert de la valse des cabinets de Secrétaires d' Etat au tourisme non investis de pouvoir. Situation qui a fait stagner l'évolution de la profession tant à l'export qu'à l 'import...Les vrais sujets étant à peine abordés mais jamais traités..
Comme par exemple la suppression de la TVA sur la marge des produits réceptifs réclamée depuis des années qui place la France en matière de prix derrière l 'Espagne te l'Italie qui ne l'appliquent pas ( ils ont tout compris car les touristes payent la TVA sur les produits dans le pays où ils consomment ) provoquant une fuite des touristes vers ces deux pays voisins..Bravo l'Espagne et l'Italie un bonnet d'âne pour la France.
.Ne doit on pas relancer l'économie en France ???
Un Ministre du tourisme et du transport investi de pouvoir est donc nécessaire pour traiter les vrais sujets , les deux branches sont proches pour ne pas commette les mêmes erreurs qu'en 2012 où le tourisme était confondu avec l'Artisanat, et le Commerce puisque notre Ministre déléguée ( seulement déléguée) d'alors était en charge de l'Artisanat, du Commerce du Tourisme et membre de la commission de la défense nationale et des forces armées.??.
Elle était auparavant membre de la commission spéciale chargée d'examiner la proposition de loi sur l'enfance délaissée et l'adoption (??) pour devenir en 2014 Ministre du Logement et de l'Égalité des territoires. .... On s'interroge sur les qualifications des politiques et les secrétariats??...Depuis 2014 plus de Ministre ( !)
Un Tag destiné au gouvernement aurait été le bienvenu.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com