TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : grèves, de quoi perdre son self contrôle… aérien !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 21 Janvier 2014

Tiens, ça faisait longtemps que les contrôleurs aériens (et Air France !) n'avaient pas décrété une bonne petite grève. Juste histoire de rigoler. Pour une fois cependant, du moins pour les contrôleurs, y'a de quoi réfléchir…



La DGAC ne cache pas que le renouvellement technologique du contrôle aérien français conduirait à la suppression, afin d'y faire face, de quelque 1600 emplois ! On peut, bien sûr, s'étonner de ce constat, mais, bon, c'est comme ça et pas autrement © romaneau - Fotolia.com
La DGAC ne cache pas que le renouvellement technologique du contrôle aérien français conduirait à la suppression, afin d'y faire face, de quelque 1600 emplois ! On peut, bien sûr, s'étonner de ce constat, mais, bon, c'est comme ça et pas autrement © romaneau - Fotolia.com
Bon, on évacue tout de suite le dossier Air France, pour qui la grève est devenue une routine, pour ne pas dire un mode de travail.

Le 24 janvier donc, la CGT appelle les personnels de la compagnie à cesser le travail dans les escales "point à point" afin de "maintenir l'emploi local, améliorer les conditions de travail et (le fin du fin) arrêter la pression" !

Comme je le lisais récemment, "entre le génie et la bêtise, cette dernière n'a pas de limites". Rien à ajouter de plus et basta !

En revanche, le 27 janvier, les contrôleurs aériens risquent aussi de perturber sérieusement le trafic aérien en France. Pour toute la semaine…

Pour une fois, si j'en crois le directeur général de la DGAC, Patrick Gandil, j'ai envie de leur accorder le bénéfice du… doute !
Voyez comment…

Selon le patron de la DGAC, tout ceci serait dû au fait que l'Union Européenne, le grand maître de tout ce qui se trame en Europe, n'aurait aucune conscience de la réalité de la vraie vie.

Bien sûr, je glouffe, pour ne pas dire caricature, mais tout de même…

La case de l'Oncle Dom : grèves, de quoi perdre son self contrôle… aérien !
L'UE, dans sa grande sagesse et sa vision réaliste du moment, c’est-à-dire en perpétuel mouvement, aurait fixé des objectifs de performance au contrôle aérien européen… déraisonnables. Ce sont les propres termes de Patrick Gandil.

Bien évidemment, les syndicats des contrôleurs n'ont pas attendu et décidé quasi immédiatement de protester devant une telle déraisonnabilité…

Faut dire que rien n'est tout à fait clair dans ces objectifs : si l'on en croit la DGAC, ce que j'aurais tendance à faire en ce point précis, les objectifs fixés par l'Union Européenne porteraient sur une meilleure productivité (ce qui n'est pas plus mal) et surtout une harmonisation, technique et sociale, du contrôle aérien en Europe.

Le problème étant toutefois, du moins pour la France, que répondre à ces objectifs signifie des investissements très lourds, particulièrement en termes de technologie.

La DGAC ne cache pas que le renouvellement technologique du contrôle aérien français conduirait à la suppression, afin d'y faire face, de quelque 1 600 emplois !


On peut, bien sûr, s'étonner de ce constat, s'étonner également que les taxes et redevances diverses qui accablent aussi bien les compagnies aériennes que leurs passagers ne soient pas dévolues (du moins en partie) à la modernisation du contrôle aérien…

Mais, bon, c'est comme ça et pas autrement. D'ailleurs, de la part du Ministère du transport, on a souvent tendance à répondre de cette manière, particulièrement lorsque l'on évoque un problème qui fâche. En clair, circulez, y'a rien à voir !

Néanmoins et pour une fois, pouvoirs publics (bien obligés) et syndicats semblent d'accord face aux décisions des fonctionnaires de Bruxelles.

Du coup, entre syndicats et direction, les négociations ne sont pas simples… puisque chacun est d'accord, mais faut pas trop le dire, ça fait désordre.

Du coup aussi, à la DGAC, on attend le préavis des contrôleurs et on se prépare à prévenir les compagnies que, finalement, on tient pas à faire grève, mais bon, on peut pas non plus ne pas le faire.

Et que finalement, si tout va bien, faudra bien annuler environ 30% des vols. Soyez gentils, prévenez vos passagers, on va tacher de gérer…

Bien. On a un Président normal pas si mou que ça, qui a un scooter de fonction (véridique, c'est Montebourg qui l'a dit), on est la cinquième puissance mondiale et on n'a pas les moyens de moderniser notre système de contrôle aérien.

Le tourisme, grande cause nationale ? Chouette, on s'y met quand ?

Lu 1954 fois

Notez


1.Posté par clauder le 22/01/2014 06:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Encore!encore! Le pays est en crise les compagnies ont du mal à s'en sortir peu importe ,un peu plus ou un peu moins ce n'est pas le problème des syndicats . Messieurs le monde bouge, les modèles économiques changent, et oui chez AF j'en connais qui bossent 5h aux escales entre le casse-croûte ,la cigarette et...
Messieurs les contrôleurs abuser de sa position pour bloquer une partie de l'économie d'un pays et protéger vos petits avantages, vous n'avez pas honte,pas de pudeur ou de respect vis à vis des gens qui bossent, des agences de voyages qui grâce à ces grèves vont devoir travailler pour rien.
Les syndicats pour justifier leur fonction et les gros salaires des Délégués et permanents qui eux sont-ils payés même pendant les grèves rendent ce pays inreformable et continuent de Saper l 'economie .
Responsables ou irresponsables ? Ras le bol !

2.Posté par Edouard le 22/01/2014 10:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Eh oui Clauder...ils sont nombreux les égoïstes arc-boutés sur leurs privilèges, défendant bec et ongles une organisation archaïque et dépassée qui mènent notre pays à la faillite, crispés sur leurs acquis corporatistes
.
- A Air-France, la CGT appellera à la grève jusqu'à ce que la compagnie exsangue soit dans l’obligation de déposer le bilan mettant des milliers de personnes au chômage. Alors la CGT sera contente. elle aura encore une fois réussi à "casser" une entreprise...
- Les contrôleurs aériens,eux refusent l'évolution technologique pourtant nécessaire pour réduire les coûts et améliorer LA SECURITE. Mais eux, ne veulent rien admettre et vivent à l'heure du papier et du crayon...
- Les Agents de Voyage sont vent debout contre le fait de confier à la Poste la billetterie aérienne en préférant garder ce juteux marché pour leur petites personnes, empêchant ainsi une saine et émulatrice concurrence s'installer...

On pourrait continuer longtemps la liste de tous ces archaïques d'un autre âge qui refusent l'évolution pourtant inéluctable de notre Monde économique globalisé.

3.Posté par ponset le 22/01/2014 11:15 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Au delà des éternelles litanies sur les "privilégiés qui s'accrochent à leurs privilèges" reflète aussi le ras le bol d'une grande partie de la population face à une Commission Européenne omnipotente qui pond des directives à tours de bras.
Beaucoup de citoyens européens (et pas seulement les français) sont fatigués de ces commissaires européens dont les prérogatives sont de plus en plus étendues avec le plus grand mépris des processus démocratiques en vigueur au sein des différents états membres !
Il ne se passe pas une journée sans qu'on nous annonce que la Commission Européenne a décidé ceci ou cela ...
Et malheureusement ce ras le bol risque de se manifester par un vote "sanction" en faveur des partis nationalistes aux prochaines élections européennes...on voudrait torpiller la démocratie en Europe qu'on ne s'y prendrait pas autrement :(

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com