TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : l'argent n'a pas d'odeur mais il donne des ailes… à François !


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 19 Mars 2013

Airbus, sous les auspices de notre Président à nous de la République, vient de conclure un fabuleux contrat avec Lion Air de quelque 18 milliards d'euros… Pour la vente de 230 aéroplanes à une compagnie interdite de vol en Europe… et aux USA?



Bruxelles et ses énarques européens ont en effet émis les doutes les plus sérieux sur ces Lions, à tel point que la compagnie figure sur la liste noire des compagnies aériennes pour ce qui concerne la sécurité…
Bruxelles et ses énarques européens ont en effet émis les doutes les plus sérieux sur ces Lions, à tel point que la compagnie figure sur la liste noire des compagnies aériennes pour ce qui concerne la sécurité…
Franchement, j'aurais aimé applaudir à cette excellente nouvelle, qui confirme, une fois de plus, la bonne santé de l'industrie aéronautique européenne.

J'insiste d'ailleurs sur le terme "européen", car Airbus est le fruit de l'union européenne, pour une fois à la pointe du progrès. Et c'est vrai.

Le problème, c'est que l'Europe aurait quand même intérêt à surveiller un peu ce qu'elle fait et que chez nous aussi!

Parce que, pardonnez l'expression, mais la médiatisation de ce contrat pue carrément la récupération politique, fort opportune en ces temps difficiles en France.

On remarque d'ailleurs, que, d'un seul coup, Airbus devient une entreprise française et que le contrat va permettre la création de milliers d'emplois… en France. Nos partenaires, rien ?

Autre sujet de, comment dire… scepticisme ? Vis-à-vis de cette vente, la compagnie Lion Air, devenue du jour au lendemain, la "star" qui vient de naître dans le monde du transport aérien.

Inconnue, me direz-vous ? Oui, pour le grand public (et pour ma part, je l'avoue), pas pour les grands chefs régulateurs et gendarmes du transport mondial.

Bruxelles et ses énarques européens ont en effet émis les doutes les plus sérieux sur ces Lions (du Panshir, cher camarade Laurent du Quotidien ?), à tel point que la compagnie figure sur la liste noire des compagnies aériennes pour ce qui concerne la sécurité…

Si j'en crois les informations glanées auprès des autorités de l'aviation civile américaine, c'est "idem"…

La case de l'Oncle Dom : l'argent n'a pas d'odeur mais il donne des ailes… à François !
Quant à la santé financière de Lion, (même s'il en a mangé) on peut pas dire que ce soit d'une grande transparence.

J'espère juste que le chèque d'acompte déposé entre les mains de notre bon Président réjoui n'est pas taillé dans le bois dont on fait les flûtes !

Négatif, dites-vous ? Non, parce que finalement, l'argent (et nos anciens le savent bien), n'a pas d'odeur… surtout en politique où il peut donner des ailes même si on risque parfois d'y laisser des plumes...

Et puis, vendre des avions à une compagnie aérienne qui n'est pas agréée, ni en Europe, ni en Amérique, après tout on s'en fout. Peut-être que ce méga-contrat suffira à la "blanchir" ?

D'autant que les promesses d'emploi n'engagent que ceux qui les croient. Ça, c'est du Pépère (c'est pas moi qui l'invente tout craché) !

Et, d'un seul coup, je comprends mieux pourquoi les TO veulent créer un syndicat qui prenne en compte leurs problématiques. C'est Jean Paul Chantraine (*) qui soulevait le problème récemment.

Les TO qui programment des destinations dans des pays lointains sont souvent confrontés à ce genre d'interdiction par Bruxelles qui "black liste" des compagnies hors de nos frontières.


Pourtant, les producteurs programment ces compagnies ? Qui sont, la plupart du temps, parfaitement opérationnelles, même si elles ne satisfont pas les critères édictés par des fonctionnaires obtus.

Dans ce cas, qui est responsable ? Le Seto voudrait aborder ces problèmes mais, apparemment, le Snav ne s'en soucie guère…

En attendant (Godot ?), notre bon François aura réussi un joli coup médiatique, même s'il perd un ministre du Budget qui semblait préférer la Suisse… Tout ceci manque de rigueur, n'est-il pas ?

(*) Petite digression pour signaler que le Président d'Asia et son hôtel mythique le Luang Say Residence au Laos avaient été largement primés et récompensés par le magazine Hotel & Lodge dans la catégorie Cosy/Charme et convivialité. C'est mérité, et c'est totalement subjectif, je connais pas le Laos, ni l'hôtel. Mais c'est comme ça, après tout, c'est ma case!


Lu 1929 fois

Notez


1.Posté par Serge le 20/03/2013 09:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Lion Air est une compagnie aérienne connue en Asie du sud est. L Indonésie est le plus grand pays musulman au monde et dispose d une économie en très forte progression. Ils se développent rapidement. Par ailleurs les grandes fortunes indonésiennes sont importantes et puissantes. Donc il est probable que Lion Air dispose de riches actionnaires. Le marche aérien du low cost dans la région est en pleine expansion : jetstar, airasia, tiger .... Je dois avouer tout de même être surpris par le nombre d appareils en commande ...

2.Posté par ponset le 20/03/2013 15:48 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Où étiez-vous Monsieur Gobert ces dernières années ?? Vous semblez tomber des nues...
"la médiatisation de ce contrat pue carrément la récupération politique" comme si c'était une nouveauté ! ça fait des années que c'est comme ça ! Dans un passé récent, on a même vu un président porter à son crédit des avions commandés depuis plus d'un an !
Quant à vos inquiétudes quant aux capacités financières de la compagnie " J'espère juste que le chèque d'acompte déposé entre les mains de notre bon Président réjoui n'est pas taillé dans le bois dont on fait les flûtes ! " vous semblez être peu au fait des mécanisme de financement des compagnies aériennes.
Et oui les commandes d'A320 (et pas seulement celle-ci) profitent au marché du travail français dans la mesure où la chaine d'assemblage de ce type d'appareil est située à Toulouse.
Persiffler c'est bien mais encore fait-il maitriser son sujet ...

3.Posté par daniel le 20/03/2013 16:31 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour

ce contrat a déja èté largement commenté, par des Journalistes spécialisés politique...et économie....et à aucun moment, ils n ont évoqué, le tourisme, ou l aspect purement aérien....
Donc que chacun reste dans son rôle, et les petits avis sur le rôle de nos politiques, ce n est pas ds ce genre d'édito, que je l attends !!
bonne fin de journée

4.Posté par Christophe Hardin le 20/03/2013 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
''Pourtant, les producteurs programment ces compagnies ? Qui sont, la plupart du temps, parfaitement opérationnelles, même si elles ne satisfont pas les critères édictés par des fonctionnaires obtus.''

Sur le calibrage des haricots verts ou de la taille des filets à papillons c'est vrai on rale tous contre les fonctionnaires ''obtus'' de Bruxelles
Concernant la sécurité aérienne, vive les fonctionnaires obtus de l'EASA European Aviation Safety Agency. Si je peux me permettre.

5.Posté par Gilbert MAUJEAN le 20/03/2013 18:33 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Me déplaçant souvent en Indonésie, il m'arrive quelques fois d'emprunter les vols LionAir, comme ceux de Garuda, Merpati, Sriwijaya, et quelques autres. Je n'y connais rien en maintenance d'aéroplanes, mais leurs avions sont nickel. Ils sont qualifiés de low cost dans la presse française, mais ils assurent en fait des lignes régulières comme leurs petits camarades et avec le même type de prestation. Les compagnies indonésiennes sont les championnes des vols retardés ou annulés, et dans leurs CGV, ils indiquent qu'aucun motif ne saurait engager leur responsabilité en terme d'indemnité ou de remboursement. Rien qu'à ce titre, j'espère qu'ils devront faire des progrès ou signer la convention de Montréal pour être dé-blacklistés. Et vu le motant de la commande, cela ne va pas tarder...
A l'exception de Garuda (la Cie nationale) toutes les autres sont blacklistées. Comme pour certains pays africains, la CEE a préféré statuer pour l'ensemble (?)
Je voyage toujours avec des agences francaises. Le blacklistage ne les a jamais gêné. Le coût des vols domestiques est renseigné "à titre indicatif" comme les suppléments tels que le visa, ou les taxes locales et doit être règlé en espèces, à l'honorable correspondant qui m'accueille à l'aéroport...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com