TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : l'attractivité ? Je suis contre... tout contre !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 18 Février 2014

Avez-vous remarqué ? Hier, ce n'était pas la Saint Valentin, pas plus que la Saint Claude et sa célèbre fabrique de pipes (oui, la Saint Claude, c'est le lendemain de la Saint Valentin, hasard du calendrier). Non, hier, c'était le jour de l'Attractivité !



"Perso, je trouve ça plutôt pas mal que les grandes entreprises puissent venir investir chez nous. C'est bien. En revanche, ce qui serait peut-être pas mal, c'est que nos propres entreprises puissent aussi investir dans leur propre pays…" © Jakub Jirsák - Fotolia.com
"Perso, je trouve ça plutôt pas mal que les grandes entreprises puissent venir investir chez nous. C'est bien. En revanche, ce qui serait peut-être pas mal, c'est que nos propres entreprises puissent aussi investir dans leur propre pays…" © Jakub Jirsák - Fotolia.com
Rien que ça, c'est tout un programme. Et, décidément, nos gouvernants sont des gens de grande qualité.

En outre (à eau !), même si les décisions sont extrêmement difficiles à prendre, un coup j'avance, un coup je recule, question vocabulaire et appellations pompeuses (pas pompantes, ni pimpantes, ne pas confondre), ce sont les champions…

Faut bien être champion de quelques chose, n'est-il pas ?

Or donc, nous avions le ministère du Redressement Productif, le Pacte de Responsabilité, les Assises du Tourisme, j'en oublie surement, y'en a d'autres tout aussi croquignolet (j'aime bien croquignolet, ça fait guignolet), voilà maintenant le Conseil de l'Attractivité !

C'est même le Conseil Stratégique de l'Attractivité. Rien que ça !

But du jeu : inviter les plus grands présidents des plus grosses sociétés internationales, leur dérouler un super tapis (rouge ?), leur en mettre plein la panse (tu penses)…

Pour les séduire et les convaincre que la France est le plus beau pays du monde (ça c'est vrai) et que nos pauvres chômistes ont besoin de boulot.

Et que, pour faire court, y'en a fissa intérêt à investir dans notre belle économie qui n'en peut plus ! Ça permet d'envoyer des gamins faire la guerre…

La case de l'Oncle Dom : l'attractivité ? Je suis contre... tout contre !
D'ailleurs, dans son préambule (funambule), notre bon président annonçait que la France est un pays "très attractif".

Ben oui. Que même, pour tous ces estrangers (ça, c'est pour parler le marseillois), on va faire une fiscalité super avantageuse !

Je vois mon Rick ou mon Gloups à moi que j'ai, se gausser déjà, fort aises de pouvoir aller me traiter de "franchouillard je sais pas quoi"), mais, entre vous et ma dernière chemise, je m'en cogne à un point que l'on ne peut imaginer.

Perso, je trouve ça plutôt pas mal que les grandes entreprises puissent venir investir chez nous. C'est bien. En revanche, ce qui serait peut-être pas mal, c'est que nos propres entreprises puissent aussi investir dans leur propre pays…

Que ces mêmes entreprises, pourvoyeuses d'emplois et de richesses pour l'ensemble du pays, puissent se développer et aller, elles aussi, investir vers l'international, rayonner. Bref !

C'est super bien de vouloir attirer les autres, indéniable. Encore que ce Conseil d'Attractivité, stratégique, ça fait quand même sacrément appel au secours.

Comme quoi, notre économie…

Mais quid de nos propres entreprises, particulièrement les vôtres, amis, ces milliers et milliers de PME-TPE, qui sont le poumon de notre malheureuse économie ?

Rien que dans le tourisme et sans compter les activités hôtelières, il y en a plus de 5 000, et encore, je suis sûrement loin du compte. Quelque 3 millions de salariés…

D'accord, nous on a pas de ministre durable, on n'a rien que des Assises. Ai-je entendu une seule fois la moindre annonce pour toutes ces petites entreprises ?

Combien d'entre vous ont-ils embauché depuis deux ans ? Et combien ont dû licencier ?

L'impôt sur vos sociétés a-t-il baissé ? Avez-vous obtenu quelques allègements de charges ? Vous a-t-on convoqué pour un entretien d'attractivité ? Je suis pas sûr…


En revanche, des gros et gras, style le Lama Zone ou le Glougle, ceux qui ne paient qu'un minimum d'import chez nous, on va leur attractiver le sensoriel ?

Pour une fois, je crois que je vais en rester coi !

Lu 1039 fois

Notez


1.Posté par Gloups le 18/02/2014 02:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bravo Monsieur Gobert ! Quelle saillie ! D'autant que vous me faites l'honneur d'une citation. Voilà qui me flatte.

Ce que j'apprécie par-dessus tout, c'est le mépris que vous manifestez à l'égard de certains de vos lecteurs qui sont parfois vos détracteurs.

Vous vous foutez de nos avis - dès lors qu'ils n'abondent pas dans votre sens - et le revendiquez. Voilà une façon peu courtoise de procéder et pas très professionnelle pour un Grand Journaliste.

Mais puisque vous m'en donnez l'occasion (de ne pas abonder dans votre sens), je constate que vous nous servez à l'envi votre petite litanie poujadiste, de celle que vous nous chantonnez à l'oreille avec la régularité d'un métronome… En prime cette fois, quelques jeux de mots plutôt faciles, un peu ringards disons-le, dignes du Sapeur Camembert ou de l'Almanach Vermot (les moins de 50 ans ne peuvent pas nous suivre, je m’en excuse !).

Certes, Tourmag s'adresse à des chefs d'entreprises (petites et grandes) dont vous prenez la défense non sans légitimité. Mais de grâce, n'oubliez pas le gros des troupes, Monsieur Gobert : les "petites mains" (pour lesquelles j'ai le plus grand respect).

Les ignooooobles charges que vous dénoncez sont aussi appelées, plus à gauche que vous ne l'êtes, des COTISATIONS SOCIALES qui permettent aux uns et autres (et sans doute à vous-même) de bénéficier de couvertures maladie, vieillesse et chômage plutôt avantageuses. Entre autres…

Quant aux initiatives du gouvernement, aucune ne trouve grâce à votre regard aiguisé.

Que Monsieur Hollande, notre nouveau président social-démocrate, s'intéresse enfin aux questions économiques et entrepreneuriales vous laisse de marbre, en toutes circonstances. Vous êtes bien le seul à ne pas saluer cette (tardive) prise de conscience.

Mais surtout, vous tirez des généralités du cas des pros de l'outgoing, c'est-à-dire d'une toute petite frange de l'industrie du tourisme. Omettant - par exemple - de signaler que le secteur de l'hôtellerie se porte plutôt bien… Tout comme celui des festivals qui constituent un pôle d’attractivité touristique de toute première importance.

Omettant également de rappeler que la destination France reste performante, malgré tout, dans un environnement international toujours plus concurrentiel.

Désolé, nous ne disposons pas du potentiel insulaire et balnéaire de l'Espagne (qui réalise ses grosses performances grâce aux Baléares et aux Canaries). Et notre pays ne fait pas 9 millions de kilomètres carrés comme les USA, avec le potentiel géographique et urbanistique afférent.

C'est pourtant avec ces deux pays que nous nous tirons la bourre chaque année en tête du hit-parade des destinations. Je m'égare…

Je voulais simplement vous dire que vous participez au "french bashing" ambiant assez insupportable. Vous devriez sortir de votre case (et des pince-fesses de la profession) pour nous parler plus souvent des trains qui arrivent à l'heure et pas de ceux qui partent en retard.

Mais j’oublie que cette approche constitue votre gagne-pain.

Ah oui, une dernière précision : la France représente moins de 1% de la population mondiale. Malgré ça, elle reste dans le Top Ten, voire le Top Five, d'une multitude de secteurs économiques… dont le tourisme !

Eh oui, Monsieur Gobert, les années Audiard, les années 60, sont derrière nous… Tout comme les calembours de l’Almanach Vermot…

Bonne Journée.

Votre Fidèle Ami

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com