TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : la pasta va-t-elle pédaler dans la semoule ?

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 2 Juin 2014

Fin du suspense. Etihad reprend la main chez Alitalia. Enfin, presque puisqu'elle ne détiendra que 49% du capital. En effet, Bruxelles veille et empêche une prise de participation majoritaire. Mais, est-ce une bonne ou une mauvaise nouvelle ? Cochez la bonne case...



Pas glop, en revanche, pour quelque 2200 salariés d'Alitalia, qui, eux, vont se retrouver vite fait au chomdu. C'est en effet l'exigence d'Etihad de dégraisser… un mammouth qui ne pouvait plus marcher tellement il souffrait de surcharge pondérale. - DR
Pas glop, en revanche, pour quelque 2200 salariés d'Alitalia, qui, eux, vont se retrouver vite fait au chomdu. C'est en effet l'exigence d'Etihad de dégraisser… un mammouth qui ne pouvait plus marcher tellement il souffrait de surcharge pondérale. - DR
Pour Etihad, c'est surement une bonne nouvelle, qui marque l'offensive grandissante que mènent les différentes compagnies aériennes du Moyen-Orient face à leurs homologues européennes.

Et accessoirement entre elles, d'ailleurs !

Etihad va, selon toute probabilité, remettre quelque 650 millions d'euros dans la compagnie italienne et néanmoins moribonde.

Pas (assez) cher mon fiiiils !

Et, en plus, la quasi-totalité de la dette est abandonnée par des banquiers qui n'en peuvent plus et qui espèrent simplement préserver le peu qui leur reste dans des actions de la compagnie enfin rétablie…

Pas glop en revanche pour les quelque 2200 salariés d'Alitalia, qui, eux, vont se retrouver vite fait au chomdu. C'est en effet l'exigence d'Etihad de dégraisser… un mammouth qui ne pouvait plus marcher (et voler à fortiori) tellement il souffrait de surcharge pondérale.

En même temps, ça craint drôlement, non seulement pour les compagnies européennes, qui voient le renard du désert pénétrer lentement dans le poulailler, mais aussi pour les autres compagnies du Moyen Orient.

Ces dernières vont commencer à comprendre que la concurrence, c'est aussi valable au pays de l'Or Noir que dans les pays qui n'en ont pas…

La case de l'Oncle Dom : la pasta va-t-elle pédaler dans la semoule ?
Parce que faut pas croire : entre Qatar, Emirates, Etihad, c'est pas une franche amitié.

Même si, chez ces compagnies, on n'a pas besoin d'escroquer le passager avec une surcharge carburant, faut quand même garder le client et les parts de marché qui vont bien.

Tout en conservant une recette unitaire qu'envient les Air France, Lufthansa ou British, par exemple.

Alors, me direz-vous, pour Air France, est-ce vraiment une bonne nouvelle ?

Après tout, notre bonne compagnie que nous aimons tous même si elle est parfois insupportable (tiens, ça me rappelle quelque chose), est quand même partie prenante (enfin à 6%) dans le capital d'Alitalia.

Par ailleurs, si je ne me trompe pas, elle dispose de quelques accords avec Etihad, n'est-il pas ?

En fait, entre Etihad, Alitalia et Air France, y'a pas mal de "vols en partage de code"…

Mais, du coup, si Etihad prend quasi la direction d'Alitalia, ne se sentira-t-elle pas enclinte (oui, je sais on dit encline, mais j'aime mieux l'autre) à alimenter ses propres vols plutôt que ceux de sa "partenaire" ?

Alitalia, malgré sa santé plus que défaillante, reste un solide atout pour les compagnies européennes qui cherchent par tous les moyens à se redorer la pilule…

Et, cette acquisition faite, je vois mal Etihad poursuivre plus avant ses pourparlers avec Air France, dans le cadre d'un accord que l'on pourrait nommer "plus global" ?

D'ailleurs, lorsqu'Air France avait commencé à s'intéresser financièrement à Alitalia, elle avait bien dans la tête, en prenant une part décisive du capital, de mener le même jeu qu'Etihad.

C'était pas l'envie qui manquait… Seulement les moyens !

Quant à la compagnie italienne, sans cette opportunité, point de salut… Et c'est pas le Silvio qui va pouvoir faire quelque chose…

Lu 1245 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com