TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : la solidarité ne nourrit pas son homme...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 25 Janvier 2015

Décidément, la garantie financière n'a pas fini de faire débat. Et comme on s'achemine de plus en plus vers la garantie totale des fonds déposés, on n'est pas encore sorti de l'Auberge. Mais que faire : rembourser… ou assurer les départs ?



La case de l'Oncle Dom : la solidarité ne nourrit pas son homme...
Vaste débat. Pour l'APST, la réponse a toujours été claire: on essaie, dans la mesure du possible, d'assurer les départs !

Et comment assure-t-on les départs ?

En faisant appel à la communauté, cette fameuse solidarité, laquelle commence d'ailleurs à être sérieusement décriée par ceux qui en ont un peu marre de payer pour les confrères indélicats.

Un certain nombre d'adhérents, pourtant pas hostiles à l'APST, ont malgré tout préféré aller voir ailleurs, dégoûtés de l'attitude de beaucoup de margoulins qui se servaient de l'argent de la caisse commune pour assumer leurs propres turpitudes.

En attendant, et vous pouvez le lire dans l'excellent papier ci-dessus, pour l'APST, il est clair que "reprendre des clients et les confier à d'autres adhérents est souvent un vrai casse-tête".

Et que moins on paye cher la "reprotection", plus on économise sur les fonds communs.

Bien évidemment, certaines langues, plus ou moins perfides, iront se répandre en disant: "L'APST renvoie vers ses copains les clients des sociétés défaillantes".

Histoire de dire que ces clients, c'est du bénef en plus…

Oui, ça pourrait être le cas. Sauf que l'APST demande la plupart du temps aux "repreneurs de clients", de faire un petit prix.

Et, comme l'indique mon confrère, de faire quasiment le prix coûtant, au nom de la sacro-sainte solidarité.

C'est vrai que dans ce cas, ça permet à l'Association de préserver les fonds communs et d'éviter de faire appel plus que nécessaire à des augmentations de cotisations… Enfin, pour l'instant.

La case de l'Oncle Dom : la solidarité ne nourrit pas son homme...
En même temps, et le cas de Consult est un exemple d'école, certains repreneurs aimeraient vraiment se voir confier les clients et s'interrogent parfois sur la pertinence du choix de l'APST.

Combien de fois avons-nous entendu cette phrase: "Oui, les clients de Machin ont été confiés à Machin Voyages. C'est normal, c'est un copain…"

Serait-ce à dire que les "copains" en question trouveraient de l'intérêt à travailler à prix coûtant, toujours au nom de la solidarité ?

Y aurait-il un "renvoi d'ascenseur" entre APST et certains potes ?

Non, je ne peux pas le croire, malgré ma naïveté légendaire…

Et finalement, les "repreneurs amis", quel intérêt à se taper un boulot supplémentaire, fastidieux, parfois dans la plus grande urgence, sans aucune contrepartie financière ?

Vous en connaissez beaucoup, vous, de sociétés qui travaillent uniquement pour la gloire ? Moi, pas.

D'autant que les clients "repris" ne sont souvent pas informés que leur prestataire a changé. Donc, récupérer une clientèle future, c'est pas vraiment ça.

A moins que certains, comme le souligne mon confrère, ne se chargent, habilement, de gonfler en toute opacité, certains tarifs…

Et, dans ce cas, on pourrait comprendre aisément que les clients des entreprises défaillantes soient une proie avidement recherchée…

Je ne peux pas le croire… Mais, y'a un doute !


Lu 1620 fois

Tags : APST, garantie
Notez


1.Posté par realiste le 26/01/2015 08:24 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Dominique c'est avec plaisir que je lis vos articles chaque matin mais aujourd'hui je m'interroge, connaissez vous si bien que ça le monde du tourisme, êtes vous naïf ou voulez vous ménager certaine suceptibilité .
Lorsque l'on travaille "dedans" on sait que ce monde n'est que copinage et est fait de beaucoup de renvois d'ascenseurs .
Une élection à un poste important d'une instance du tourisme implique automatiquement des renvois d'ascenseur , des missions d'étude; de sondage ect....
Ouvrez un peu les yeux mais aujourd'hui je ne peux cautionner vos propos.

2.Posté par redg le 27/01/2015 10:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je ne saisi pas tout...où en est la garantie financière ?? Est elle encore à 200 000 e ??

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com