TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l’Oncle Dom : le Vieux lion ne rugit plus... mais il est toujours vivant !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 11 Décembre 2016

Ce Congrès Selectour à Québec marquera sûrement un tournant de la profession en France. Il aura également fait couler beaucoup d’encre, ravivé des passions, provoqué la convivialité et parfois, une certaine émotion…



Lors du Congrès Selectour à Québec, Laurent Abitbol président de la coopérative a rendu hommage à Georges Colson - Photo CE
Lors du Congrès Selectour à Québec, Laurent Abitbol président de la coopérative a rendu hommage à Georges Colson - Photo CE
Et c’est sur ce moment empreint d'une grande émotion que je voudrais revenir ce matin.

Faisant fi, au passage, de certains commentateurs imbus d’arrogance et de vilenies, insupportables dans leur stupidité crasse.

Bien entendu des « anonymes », nés petits, vivant en petit et qui finiront comme ils ont commencé : anonymes !

Ceci étant dit, une bonne fois pour toutes, moi aussi, à l’instar de Laurent Abitbol, je vais profiter de l’espace qui m’est alloué, fort généreusement, par mon président à moi que j’ai, pour saluer le Vieux Lion qui est monté sur la scène en clôture de ce Congrès.

C’était un moment fort et la preuve d'une grande ouverture d’esprit et d’humanité dont a fait preuve le président de Selectour, en rendant (et remettant) un hommage appuyé à Georges Colson, (et un trophée d’honneur), un des personnages marquants de cette profession durant de multiples décennies…

Il était ému, mon Vieux Lion, avec qui nous avons eu tellement de rapports tant affectifs qu’émotionnels, de dissensions comme de rapprochements. La vraie vie, en quelque sorte...

Dans la salle, son épouse, Nicole, vivait l’instant avec une émotion et un amour pour son éternel compagnon que je souhaite à beaucoup de couples…

Dominique Gobert et chien Charly - DR
Dominique Gobert et chien Charly - DR
Parce qu’il ne savait pas, Georges, ce qui l’attendait à ce Congrès.

Pour lui, un monde s’est écroulé en quelques mois. Au passage, je voudrais aussi rétablir certaines vérités dont n’ont absolument pas conscience certains détracteurs : Georges Colson a tout investit dans sa société et j’aimerais beaucoup ne plus entendre ces rumeurs affirmant qu’il a » touché un gros paquet de fric ».

Rumeurs venues notamment de certains syndicalistes, de ceux qui, en d’autres temps, l’appelaient « Papa » et lui juraientt fidélité éternelle…

Non, il est ruiné et le téléphone sonne beaucoup moins souvent.

Heureusement, on l’invite encore à quelques manifestations. Et comme le Vieux Lion garde cette fierté, ce courage attribué au Roi de la Jungle, il s’y rend et c’est bien.

Même si certains regards sont méprisants.

Parce que oui, il en fait des erreurs. Il les reconnait bien volontiers, même si parfois, il refuse de tout reconnaître.

Une chose est sûre, il le dit lui-même : il a donné sa vie à ce métier, même s’il n’a pas vraiment su s’adapter et anticiper les évolutions profondes du secteur.

Lorsqu’il est monté sur scène, l’espace d’un instant, j’ai vu briller cette flamme qui l’a animé durant ces années professionnelles.

J’ai bien cru d’ailleurs qu’il allait nous asséner un de ses discours fleuves qui ont fait, en d’autres périodes, la joie de bien des chroniqueurs… dont je fais partie !

Et, quoi qu’il en soit, il aura été honnête jusqu’au bout. Honnête et vrai, lorsqu’il clame son amour pour ses salariés, pour le monde en général et pour son épouse en particulier.

Honnête et vrai lorsqu’il exprime sa profonde affection pour ce métier du tourisme.

Et que je lui souhaite sincèrement de profiter, enfin, de la vie !

Parce que c’était un grand plaisir de partager tous ces bons moments que je n’oublierai pas. Même si la vie fait que, parfois, nous ne soyons pas forcément du même avis !

Amitiés, mon Vieux Lion… Joyeux Noël !

Lu 2018 fois

Notez


1.Posté par Rick Sailor le 12/12/2016 09:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Coucou mon ami

J'adore quand vous parlez de vous ! Quelle lucidité : "Faisant fi, au passage, de certains commentateurs imbus d’arrogance et de vilenies, insupportables dans leur stupidité crasse".

Mais il faut toujours être honnête dans ses propos. Georges est un grand bonhomme qui s'est laissé emporté par des querelles de famille. On sait tous que cette lutte intestine a conduit à sa perte. Là est la difficulté "lâcher quand il faut comme il faut".

Georges a eu des propositions de vente à des montants astronomiques. Il les a refusé, sans doute avec raison sur le moment.

On ne réécrit pas l'histoire et Georges restera comme une référence dans le monde du voyage. A ce titre il a tout notre respect. Mais sur la gestion de FRAM, sans doute a t-il fait des erreurs... Comme nous tous.

Votre dévoué
Rick

2.Posté par dan le 12/12/2016 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour à toutes et tous

Je n'ai pas souvent cautionné les "éditos" de ..Tonton Dom... mais cette fois je cautionne, et lui dit "Bravo", et merci son cœur a parlé, avec des mots justes et sincères.....
Les "anonymes" comme les cite "Tonton Dom", vont peux être me tomber dessus.....pas grave j'ai le dos large,
Ces 10 dernières années la profession a complètement changé, et, est toujours en pleine migration.....que reste t'il des anciennes marques TO et Compagnies aériennes......et ce n'est pas fini.....
Que ce soit pour soi même, ou à titre d'exemple pour les autres, dans la vie, les erreurs les écueils font toujours progresser........et servent d'exemple....
Je suis fier de continuer à côtoyer Georges, au sein d'une association, et croyez moi, son courage sa force et son dynamisme, intactes sont toujours au service de toutes et tous et aussi de causes humanitaires....

Bonne journée à toutes et tous

3.Posté par Le Petit Prince. le 12/12/2016 12:25 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
" La vieillesse est un naufrage "
Le Vieux Lion a quand même réussi l'exploit, tel le Roi Lear, à mener le bateau Fram à la faillite par manque de vision et d'egosisme.
L'amour des salariés : mes pensées vont au ceux qui ont tout perdu, notamment les filiales.
Triste fin !

4.Posté par Marie KOUCHTOUALA le 13/12/2016 14:12 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Les salariés qui ont été mis sur la paille à cause des actions malfaisantes du "Vieux lion" apprécieront, et je crois qu'ils font bien peu de cas de l'amour qu'il feint leur porter.
En d'autres temps, la décence eût imposé plus de prudence à M. Abitbol. Mais il est vrai qu'on vit dans un monde où les éloges vont sans distinction à ceux qui conduisent leur navire à bon port et ceux qui l'échouent lamentablement. Comme tout ça sent la petite réunion de famille, les congratulations intra-microcosmiques, les faux sourires de confrérie ! Exactement ce qu'on peut hélas observer dans le milieu politique.
Quant à la plume de M. Gobert, elle a rarement semblé aussi servile. Les soupçons soulevés par l'un de ses récents articles sur l'appel à la grève des syndicats de FRAM se confirmeraient-ils ? Heureusement, quand on lit et relit cette prose digne d'une Pravda du Tourisme, on en apprécie tout le ridicule.

5.Posté par fleur de cactus le 13/12/2016 16:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Chronique dégoulinante de flagornerie.

La vieillesse est bel et bien un naufrage, confirmé ! Et je suis pas syndicaliste...

6.Posté par Anne-Marie le 13/12/2016 17:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Si on peut s'attacher à l'homme pour sa culture et ce qu'il a représenté dans son temps (quoi qu'il fût un temps où il donnait des leçons à tout le monde), je ne pense pas que le personnage est un exemple à suivre: faillite de FRAM, licenciements et faillite personnelle.

7.Posté par wendy le 14/12/2016 09:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Tout ce qui est excessif est insignifiant" (c'est pas de moi)

Donc, les éloges dithyrambiques d'un journaliste envers le fossoyeur d'une entreprise autrefois qualifiée de "pépite" sont inversement proportionnels aux qualités dont il l'affuble (dans quel but, d'ailleurs ?). A vous lire, l'ancien PDG serait le plus désintéressé des hommes, ayant tout investi dans sa société et aimant ses salariés comme lui-même, certains le qualifiant même de "papa". Vous y croyez, vraiment ?

Quant à le proclamer "ruiné", là franchement, Mr Gobert, on atteint des sommets...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com