TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : le gel des salaires nuit gravement à la motivation des salariés...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Dimanche 30 Mars 2014

Après bien des tergiversations, la Convention Collective des Agents de Voyages a été signée… Sans enthousiasme par les syndicats, avec des concessions par le patronat. Il aura fallu cinq ans. Et le salaire, dans tout ça ?



Travailler plus pour gagner plus…

Bon, ça, c'est pour les campagnes électorales, parce que, finalement, dans la vraie vie, c'est pas encore tout à fait ça…

Et, pour les agences de voyages, ça risque de ne pas trop s'arranger. Du moins pour les salariés.

Comme vous le savez, tous les ans, syndicat et patronat se rencontrent afin d'étudier la "revalorisation salariale".

En clair, faut augmenter les salaires !

Ben, cette année, c’est-à-dire pour 2014, c'est loin d'être gagné. Comme vous avez pu le lire, vous qui êtes dans vos agences, le Znav "n'envisage pas d'augmentation du SMCG (c'est le salaire minimum conventionnel garanti), lequel, selon les accords de la profession, doit être supérieur au SMIC. (Lire : Revalorisation : vers un gel des salaires dans les agences de voyages en 2014 ?)

D'ailleurs, le syndicat patronal s'est toujours engagé à maintenir un écart de 3% entre le SMIC et le salaire de base des catégories "A" de la profession.

Du moins, verbalement, mais comme le disait un bon copain à moi, mort depuis longtemps, (je le cite en gaulois pour ceux qui causent pas le latin): les écrits restent, les paroles s'envolent…

Actuellement, la différence n'atteint pas le 1% !

Et, si j'en crois le Znav, on va pas vers une embellie.

Pour le syndicat, en effet (c'est juste un effet de style, pour faire croire que je sais écrire), les "efforts fait ces dernières années en matière de revalorisation salariale ont été importants et il est difficile de faire mieux.

Dominique Gobert - Photo DR
Dominique Gobert - Photo DR
D'autant que les affaires sont pas terribles, que l'on va intégrer aux avantages des salariés la Mutuelle et que, pour le bien des affaires, il serait prudent de geler les minima"!

Et puis, justifie le Znav, y'a qu'à regarder les baromètres de la profession: ça va mal!

Certes, c'est pas l'euphorie. Mais, si j'en crois les diverses études, les marges sont relativement préservées, le panier moyen est en hausse et l'été s'annonce plutôt pas mal…

Ou alors, je comprends rien et on me ment à l'insu de mon plein gré ?

Parce que, du côté du syndicat patronal, on pense (on panse?) que "les perspectives 2014 restent très incertaines et même préoccupantes".

Donc, dans ce cas-là, c'est encore la masse salariale qui paie. Normal !

Mais, poursuit le Znav dans sa missive aux organisations syndicales, "faut poursuivre un dialogue social riche…"

Ça, j'avoue que le terme ne pouvait pas mieux tomber.

Et pourtant, si j'en juge à notre baromètre de l'emploi, à l'augmentation constante des offres d'emploi (dans notre rubrique emploi, allez-y, c'est super), on n'a jamais connu pareille affluence.

Si, si, qu'on le veuille ou non, les entreprises du secteur recrutent. Et pas qu'un peu…

Malgré tout, le Znav justifie sa position en écrivant que "l'ensemble des entreprises de l'industrie du voyage doit contrôler très strictement ses coûts et notamment ses frais de personnel".

Jamais personne n'a pensé qu'un personnel payé convenablement pouvait rapporter plus ?

Pendant ce temps, les affaires continuent…


Lu 1745 fois

Notez


1.Posté par Audrey le 31/03/2014 17:17 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Jamais personne n'a pensé qu'un personnel payé convenablement pouvait rapporter plus ? ". A part les agents de voyages eux-mêmes, je ne crois pas. Mais merci de l'écrire, on se sent moins bête de le penser!
Si je regarde les collègues autour de moi, nous sommes tellement conscienceux que nous multiplions les heures supp non payées pour faire face au surplus de travail en haute saison et développer le CA. Mais pas de win-win dans le milieu des agences. 2 ans d'études pour plafonner au SMIC avec des perspectives d'évolution ou d'augmentation inexistantes... On l'aime notre métier, mais il ne nous le rend pas! Devons-nous tout accepter parce que c'est la crise? Elle a bon dos la crise.

2.Posté par victor le 01/04/2014 09:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A quand une grève générale des agents de voyages?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com