TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : les drôles de salades de Mister Cook...

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Lundi 10 Juin 2013

Une valse à 1000 temps, une valse à cent ans… Thomas Cook France semble se débattre dans une cacophonie de bien mauvaise augure et sur une chorégraphie difficile à comprendre ? A moins, bien sûr, d'être initié…



Les salades "fraîcheur" de Mister Cook vont en faire voir des vertes et des pas mûres aux distributeurs... /photo dr
Les salades "fraîcheur" de Mister Cook vont en faire voir des vertes et des pas mûres aux distributeurs... /photo dr
Quel gâchis !

Désolé mais c'est le sentiment que je crois exprimer de la part de beaucoup de professionnels.

D'accord, dans son immense (et coûteuse) sagesse, le restructurateur de Thomas Cook avait annoncé la couleur : priorité au client, distribution à Thomas Cook, production à Jet Tours.

Sur le papier, tout ça semblait bel et bon. Dans la réalité, c'est un sacré bazar, pour ne pas dire autre chose, mais je ne voudrais pas manquer de respect… Et je ne rigole pas.

Si j'en crois Thomas Cook France, le séminaire rassemblant à Marrakech le week-end dernier, ses "affiliés" était placé sous le signe du "dialogue, de l'écoute et de la convivialité", avec au programme "la présentation des choix stratégiques d'une entreprise en plein renouveau".

Si j'en crois les échos qui me sont parvenus de ce week-end, si la convivialité était bien au rendez-vous, l'écoute et le dialogue… bof.

Plus de marque Jet Tours sur les agences, mais du Thomas Cook. Sur quelle bases, dans quelles conditions, avec quels objectifs, pour vendre qui (ou quoi) ?

Trop tôt pour le dire. Mais tout sera opérationnel dès la fin de l'année. Bon, on oublie l'été, pas grave, après tout…

La production "maison", c'est Jet Tours, "avec l'exigence absolue de qualité sur une offre resserrée sur les destinations préférées des français".

En gros, et en toute originalité, Thomas Cook France veut faire du "mainstream" (c'est le mot à la mode) avec une marque tellement bradée que bientôt, seuls quelques initiés qui datent maintenant, associeront encore à quelque chose…

La case de l'Oncle Dom : les drôles de salades de Mister Cook...
Parce que, "créer la préférence de marque auprès des clients, en renforçant chaque promesse de marque et en assurant son exécution parfaite" (je cite Thomas Cook), va falloir encore investir.

Les Club Thomas Cook vont (re) devenir Eldorador ? Certes, mais à quel prix ? Qui connait encore les Eldorador ? Quels investissements va-t-il falloir consentir pour leur donner une "absolue qualité", surtout si l'on repart des Club à l'Eléphant Rose ?

Une stratégie ambitieuse, est-il écrit en toutes lettres dans le beau communiqué de Thomas Cook, qui vise "à pérenniser ce beau métier d'expert du voyage"…

En clair, un coup j'te vois, un coup j'te vois plus. Parce que finalement, les grands TO, industriels, ont commencé par se dire que la distrib, on pouvait très bien s'en passer.

Raté. Du coup, parce que rien n'est immuable, marche arrière: la distribution au cœur de la relation client/expert (je cite).

Conclusion: un grand bordel, un gâchis monstre, des clients qui vont voir ailleurs si le ciel est plus bleu… et des collaborateurs qui n'en peuvent plus mais dont tout le monde se fout !

Eh oui, n'oublions pas non plus que tous ces beaux repreneurs, notamment de Jet Tours, "nous ne vendrons jamais Jet Tours", (n'est-ce pas, Wathier ?), n'ont aucun état d'âme dans leur stratégie ambitieuse".

Pour s'en convaincre, il suffit de consulter le Plan de Sauvegarde de l'emploi mis en place par les "restructurateurs" de Thomas Cook France. Est-ce une façon de valoriser l'entreprise en espérant la revendre ? Pas vraiment glop !

Tiens, une dernière question, juste pour rire : combien coûte la nomination de Michel Resseguier et son équipe à Thomas Cook ? Vous seriez surpris !


Lu 2313 fois

Notez


1.Posté par Dantes le 11/06/2013 07:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
The mainstream or the main-dream : what's up doc ?

2.Posté par PFFFFFF le 11/06/2013 08:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bah, tout le monde le sait !
100 000 €/mois + voiture avec chauffeur.....

3.Posté par ZOULOU le 11/06/2013 09:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Valoriser les équipes et le travail ? Ca, MR ne sait pas !! Les gens n'existent pas, ce sont juste des postes de dépense...
Quant à la nomination de MR, son salaire est un secret d'Etat mais il dit ''travailler sans honoraires par solidarité'".
Mais il faut dire que quand le groupe Parizot (Les meubles en kit - aujourd'hui en liquidation judiciaire semblerait-il) lui a laissé un chèque de 200 000 EUR pour se séparer de lui à ''mi mandat'', cela laisse quelques réserves et permet de vivre confortablement ...

4.Posté par Dominique gobert le 11/06/2013 11:50 (depuis mobile) | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
À Pffff: plus, beaucoup plus!

5.Posté par PIF PAF POUF le 11/06/2013 12:26 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Son salaire n'est pas un secret 100.000eur/mois + tous les midi et soir on se régale au frais de la boite ( note de resaurant : 300eur par repas) mais il n y a pas d'argent pour les personnes licenciées !!!!! de plus, il gére également 5 autres entreprises, il faut donc multiplier ses gains par 5 ..... Concernant Marrakech, combien cela a couter ? Cela a était organisé par une^boite d'événementiel ... afin que tout soit parfait ... avec des canapés et non des chaises pour être plus confortable afin d'apprendre toutes ses bonnes nouvelles.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com