TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : pendant la grève... les travaux (des AGV) continuent !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 11 Juin 2013

Stop ! Désolé, mon ami Rick à moi que j'ai, cet édito va encore sembler bien poujadiste (le pauvre Poujade, il doit s'en tortiller dans sa tombe). N'empêche que les grèves des contrôleurs... ras le bol !



Et je ne reviendrais pas sur les conditions de travail de nos "aiguilleurs du ciel", c'est un vieux débat.  Pour des salaires qu'envieraient bon nombre de présidents de PME qui s'échinent à faire vivre des centaines de salariés... /photo dr
Et je ne reviendrais pas sur les conditions de travail de nos "aiguilleurs du ciel", c'est un vieux débat. Pour des salaires qu'envieraient bon nombre de présidents de PME qui s'échinent à faire vivre des centaines de salariés... /photo dr
Désolé, mais là, franchement, ras le bol.

Voilà, une nouvelle fois, les contrôleurs aériens qui vous foutent un bordel monstre.

Pas seulement en France, non, trop simple, mais dans cette pauvre Europe!

Et pourquoi, me demanderez-vous ? Parce que, simplement, les instances européennes demandent tout simplement un peu d'harmonisation et d'organisation dans la navigation aérienne, laquelle, vous vous en doutez, devient de plus en plus complexe à gérer.

Bien évidemment, tout ceci nécessite quelques "aménagements" opérationnels, une coordination au niveau européen.

Bref, rien que du très banal. Sauf que, pour ça, ben va falloir travailler! Eh oui ! Et je ne reviendrais pas sur les conditions de travail de nos "aiguilleurs du ciel", c'est un vieux débat.

Pour des salaires qu'envieraient bon nombre de présidents de PME qui s'échinent à faire vivre des centaines de salariés. Mais bon, passons, puisque, dès ce soir, le mouvement devrait s'arrêter.

Je passe également sur la réaction de notre sous-ministre des transports français, Frédéric Cuvillier, lequel est sûrement très compétent en ce qui concerne le transport maritime, mais pas vraiment dans l'aérien.

Vous me direz que l'ancien, celui qui dormait pendant l'atchoumement du volcan fou, Bussereau pour ne pas le nommer, n'était pas mieux.

La case de l'Oncle Dom : pendant la grève... les travaux (des AGV) continuent !
Bref, Cuvillier, lui, donne raison au bazar engendré par les contrôleurs, tant pis pour les compagnies aériennes qui n'en peuvent… savez quoi ? Mais ! (n'en peuvent mais, c'est du vieux François) et basta. Roule, ma poule !

En attendant, qui l'a dans le baba ? Savez pas ? A plus de 80%, les agences de voyages.

Tiens donc. Encore une fois, ces bonnes vieilles agences de voyages qui se décarcassent se retrouvent sur le carreau, parce que, ni plus, ni moins, elles auront fait leur métier.

Poujade ? Vous avez dit Poujade, cher Rick ? Allez vous faire… Ras le bol !

D'ailleurs, j'espère que personne ne me contredira lorsque j'aurai souligné la réactivité du Snav (Voyez cher Georges Colson, quand c'est bien je le dis, d'ailleurs, je dis toujours la vérité) qui est immédiatement monté au créneau.

Vrai que la Commission Air du Syndicat a saisi la balle au bond. Vrai que, dans son communiqué, signé Jean-Pierre Mas (Pdt. de la Commission Air, ndDG).

Ce dernier souligne l'importance de l'agence de voyage qui, ayant vendu un billet d'avion à son client, va tenter de tout faire pour lui trouver un moyen d'accomplir son voyage.

Et j'en ai rencontré quelques unes, hier, qui se démenaient pour trouver des solutions. Pour elles, d'ailleurs, la routine, pour une marge de misère...


Oh, j'en vois qui vont trouver un arrière-goût de campagne électorale à cette démarche. Pas bien !

N'empêche que cette démarche est la bonne et qu'il aurait fallu aller un tout petit peu plus loin, solliciter les grandes chaines radios ou télés. Mais c'est un premier pas.

Vous remarquerez que je n'ai même pas causé de Mademoiselle Pinel, visiblement pas concernée, malgré sa nouvelle notoriété de pourchasseuse d'auto-entrepreneurs…


Lu 1473 fois

Notez


1.Posté par ponset le 12/06/2013 08:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur Gobert, plus que poujadiste, votre édito est extrêmement réducteur en résumant le problème à «un peu d'harmonisation et d'organisation dans la navigation aérienne »…
Derrière cette « harmonisation » et cette « organisation » qui semblent des détails pour vous, c’est de la libéralisation du contrôle aérien qu’il s’agit.
Au lieu de nous balancer des lieux communs éculés et rebattus, préparez-nous un bon dossier bien documenté sur les tenants et les aboutissants de cette libéralisation voulue par « Bruxelles » et à laquelle certains gouvernements européens sont plus ou moins ouvertement opposés (au nombre desquels la France et l’Allemagne qui ont annoncé conjointement souhaiter le report de cette mesure).
Quant à la réactivité du SNAV, il me semble qu’il s’agit là surtout d’une bien belle opération de communication d’un candidat à la présidence du premier réseau d’agences de voyages français.

2.Posté par Rick Sailor le 12/06/2013 09:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mon cher Dominique

Nous ne devons pas voir le même dictionnaire. Le poujadisme, mouvement politique français corporatiste et populiste de droite, est apparu au début des années 1950 en France. Par extension, le terme "poujadisme" est utilisé pour désigner une attitude démagogique en faveur des petits commerçants, un corporatisme revendicatif, une opposition à l'évolution économique et sociale, un discours antiparlementariste, voire d'extrême droite. Il est considéré souvent comme un "conservatisme petit-bourgeois". Merci à Wikipédia, mâtiné de Larousse.

Non, dans ce cas vous n'êtes pas poujadiste mais corporatiste. Personne ne peut vous le reprocher car c'est la teneur même du média qui vous édite. Comme vous le savez, les "30 glorieuses", de nos parents, ont fortement pénalisé l'avenir de leurs enfants. Donner à tout va dans le social empêche aujourd'hui de réformer. Nous sommes habitués à nos avantages. La France qui s'enorgueillie d'avoir fait la révolution française a arrêté sa combativité révolutionnaire avec l'arrivée de Napoléon. Nous visons encore sous les fourches de son code civil. Drôle de modernisme ! Et bizarrement, les seuls politiques à pouvoir réformer le social excessif... C'est la gauche. Nous allons vite le voir avec les retraites.

Tout cela pour vous dire que nous sommes incapables de nous remettre en cause pour l'intérêt commun... Sauf après une guerre (où nous avons eu plus de collabos que de résistants) ou une révolution même si au final le conservatisme l'emporte.

Monsieur Ponset, il n'y a pas de dossier énorme à pondre. Il s'agit pour cette grève d'une augmentation de la productivité et d'une amélioration de l'efficacité du transport aérien. Les grévistes le disent : "ne touchez à rien" ! Quelques nantis, le mot est faible, sous prétexte de sécurité nous expliquent qu'il ne faut rien changer à leur quotidien. Ils sont quatre fois moins productifs à Paris qu'à New York ! Les américains n'ont pas plus d'accidents au sol ou à l'approche qu'en France. Voire même moins sur 25 ans ! Nos contrôleurs travaillent 155 jours par an pour un salaire moyen de 3000 €. Cherchez l'erreur.
Voilà les faits que dire de plus.

Par contre votre allusion à une campagne electorale me surprend. D'un côté vous demandez un syndicat professionnel puissant. De l'autre, quand il s'exprime... c'est juste pour récupérer des voix. Monsieur Ponset, "ponsez-vous" (mon Dieu, je fais du Gobert) que le monde du voyage vit au rythme de Selectour Afat ? Vous nous prêtez un pouvoir que j'espère nous avons.

Voilà donc mon cher Dominique. Vous avez raison. Il faut souligner la qualité des agences pendant des grèves de ce type. C'est notre efficience première.

Je vous soutiens totalement dans votre analyse et le regard porté par cette chronique.

Bien à vous
Rick

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com