TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : quand Air France pique la grosse (A380) colère !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 30 Janvier 2014

La grande différence entre le génie et la bêtise, c'est que cette dernière n'a pas de limites ! Air France, pour ne pas la nommer, ne recule devant rien et n'a aucun complexe. Faut surtout pas toucher à ce qu'elle considère comme sa chasse gardée…



Après tout si Air France préfère régler ses comptes avec de petites compagnies plutôt que d'assurer son avenir, c'est son problème, n'est-il pas ? - DR : Christophe Leroux (Air France)
Après tout si Air France préfère régler ses comptes avec de petites compagnies plutôt que d'assurer son avenir, c'est son problème, n'est-il pas ? - DR : Christophe Leroux (Air France)
Depuis quasi sa naissance, Air France a toujours, un peu comme les chiens d'ailleurs, marquer son territoire et l'a toujours préservé.

Jalousement et sans aucun état d'âme.

En particulier, l'Afrique, chasse absolument gardée de la compagnie et qu'il ne faut surtout pas toucher.

Si je ne m'abuse, en 1940, l'Afrique de l'Ouest, à l'époque l'Afrique Occidentale Française, et plus au centre du Continent l'Afrique Equatoriale Française, faisaient partie des colonies de notre République.

La belle époque, diront les nostalgiques colonisateurs…

Depuis, les choses ont un peu changé, heureusement, mais Air France, finalement, a toujours gardée cette mentalité de "touchez pas à mon territoire"! Avec le succès qu'on lui connaît d'ailleurs…

La case de l'Oncle Dom : quand Air France pique la grosse (A380) colère !
Or donc, depuis 1940, le transport aérien a quand même un peu évolué.

Bon, je vous l'accorde, en Afrique, ça a toujours été un peu difficile.

Mais Air France s'est accrochée, parce qu'effectivement, l'Afrique est un marché juteux… et qu'elle dispose d'un quasi-monopole, notamment sur la Côte d'Ivoire… ou le Sénégal, par exemple !

Un détail qui n'a pas échappé à Corsair et son président, Pascal de Izaguirre. Lequel a longtemps travaillé pour Air France, particulièrement sur l'Afrique.

Et malheureusement pour lui, il avait eu à l'époque, la mauvaise idée de déplaire à cet excellent gestionnaire directeur général d'Air France, l'affable et sympathique Pierre-Henri Gourgeon.

Et comme PH Gourgeon est un homme de grande qualité, il avait viré le Basque Bondissant au cours d'un entretien extrêmement bref et sans appel.

Le Basque a de la mémoire, c'est là son moindre défaut. Arrivé à la tête de Corsair, conduisant la compagnie en difficulté à un renouveau étonnant, il a ouvert la route du Sénégal et de la Côte d'Ivoire à la concurrence.

Avec des tarifs harmonieux, pour le plus grand bénéfice de ses passagers.

Fureur de la grande compagnie, qui aura cherché par tous les moyens à écarter l'empêcheur de voler en rond. Mais la loi du marché (et des tarifs) veillait…

Alors, ne lésinant sur aucun moyen, Air France sort sa grosse artillerie. Puisque c'est comme ça, on va voir ce qu'on va voir.

Et paf pas question de céder, Air France met en place, sur la route Paris - Abidjan rien de moins qu'un tout neuf et tout beau Airbus A380 !

Non mais, un bel aéroplane de 516 places ! C'est vrai qu'entre Paris et Abidjan, il faut de la capacité…

Parce que, dit Air France, on est là (à Abidjan, ndDG) "pour durer" (sic) et que faut pas trop nous faire caguer (ça, c'est moi qui traduit) !

Comment les infrastructures pour accueillir cet aéroplane ne sont pas adaptées ? C'est pas grave, on va construire !

C'est vrai que s'en prendre à Corsair, c'est beaucoup moins dangereux que de s'attaquer à des mastodontes… Ça coûte un peu cher, mais c'est pas grave, Air France a les moyens.

Et puis la compagnie doit avoir tellement d'A380 qu'elle peut se permettre de les placer à peu près partout, non ? A mois que justement, elle ne sache pas trop où les placer ?

L'histoire ne dit pas combien de fréquences hebdomadaires, le beau navion d'Air France assurera entre Abidjan et Paris. En revanche, le plan de vol est prévu pour la fin de l'année…

Mais, après tout si Air France préfère régler ses comptes avec de petites compagnies plutôt que d'assurer son avenir, c'est son problème, n'est-il pas ?

Lu 6306 fois

Notez


1.Posté par Gloups ! le 31/01/2014 01:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Monsieur Gobert. Si je ne me trompe pas, c'est bien Corsair qui est venu s'installer sur un marché "trusté" par Air France et non l'inverse. Que la compagnie décide d'assurer ses rotations en A380 est la conséquence d'une bataille commerciale… que Corsair a engagé.

Et il pourrait bien en sortir un gagnant. Peut-être pas Air France, peut-être pas Corsair, mais le client car il est possible qu'Air France, avec ses nouvelles capacités, revoit un peu à la baisse ses tarifs sur la destination.

Notre compagnie nationale, malmenée sur certains marchés hyper concurrentiels où elle a de plus en plus de mal à faire le poids (je vous rejoins sur ce point), doit concentrer son tir sur les pays émergents d'Afrique. D'après les analystes, certains devraient connaître de forts taux de croissance dans les prochaines années. C'est déjà le cas, notamment en Côte d'Ivoire, si je ne me trompe pas.

L'Afrique reste un continent immense (je ne vous apprends rien) où Air France a encore une belle carte à jouer. Je pense qu'il est indispensable qu'elle s'y positionne le plus "puissamment" possible, au vu des difficultés qu'elle rencontre ailleurs, qui n'iront pas en s'arrangeant.

Je vous ai connu plus visionnaire (sur d'autres sujets). Mais sur Air France vous avez (souvent) la dent dure et la vue un peu courte (si je puis me permettre. Je sais que vous n'appréciez guère la controverse que vous maniez pourtant avec délectation tous les matins. Je vous lis… et apprécie).

Pour en revenir à nos moutons (volants), Corsair s'est attaquée à un marché non sans légitimité et avec une certaine agressivité tarifaire (et publicitaire). Permettez à sa concurrente de répliquer. C'est "un peu" le fondement de l'économie de marché.

Vous me direz qu'Air France est soutenue par des fonds publics. Mais si Corsair n'avait pas été recapitalisée par TUI (à coup de centaines de millions), la compagnie aurait disparu du ciel depuis longtemps.

Je salue le Basque bondissant qui mène plutôt bien sa barque… à réacteurs.

Bon Week-End à Vous et à vos lecteurs assidus.

2.Posté par balibalo le 31/01/2014 05:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et alors AF fait ce qu'elle veut tout comme Corsair !
Qui a ecrit l'article Pascal de Izaguirre?
Car de là même, à écrire comment s'est-il fait virer,c'est un article pas du tout objectif avec seulement un règlement de compte entre Dirigeant
Moi je ne trouve anormal qu'un ancien Dirigeant qui a évoluer au sein d'une compagnie parte a la concurrence,
Il connait toute la stratégie futur de son ex entreprise et peut donc avoir un coup d'avance.C'EST ANORMAL , alors si AF veut se défendre elle en a le droit , elle va pas regarder un ex lui voler ses clients,avec le sourire en + et des amis qui lui font des articles comme celui-ci
donc Dominique Gobert tu peux tirer a boulet rouge sur AF pour defendre ton pote de chez Corsair, Air France qui fait vivre des des dizaines de milliers de famille.sur le territoire donc chuuuut

3.Posté par daniel le 31/01/2014 09:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour...

Suis effaré de lire, de tels propos à charge, par un journaliste français contre la Compagnie Nationale Française.....le renvoi de De Izaguirre, par Gourgeon, son arrivée à la concurrence, chez les Allemands.... on s'en fout.....!!! ou alors serait ce pour mieux expliquer, que cette plume est simplement faite pour révéler au grand public, ce que tout le monde savait en coulisse,....le règlement de comptes !!!!
De Izaguirre avait déjà tenté de contrer Air France sur " ses" terres, ...Les Caraibes, en tentant une alliance avec Air Caraibes....ça n'a pas marché....... Peut être que chez Air Caraibes, la Direction est plus réaliste......
Si ce Monsieur , est, si entrepreneur et ambitieux pour sa Compagnie, à qui je souhaite le développement, car n oublions pas, que à la base, c est quand même une compagnie d'origine française, et qui emploie du personnel français .....il existe au départ de Paris encore bien des routes inexploitées ou sous exploitées.....
Pour revenir a AF, et son A380, sur la Cote d'Ivoire, pour une question de gestion et de coûts, n'est il pas plus rentable de faire voler ce bel oiseau vers ce pays, plutôt que le laisser clouer au sol, ou le laisser chez Airbus et payer des pénalités.... l' A380 est moins coûteux que le B777.

Et pour conclure.....suivez les infos de RFO et vous verrez comment la Cote d'Ivoire est entrain de se redresser économiquement et ouvre de nouvelles perspectives....et qui a des accords avec Air Ivoire pour le "hub" de Abidjan ??....

Bonne journée

4.Posté par Gaule Airways le 31/01/2014 09:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A noter que pas mal de compagnies aériennes africaines "francophones" étaient sous influence du groupe AF. (AF consulting / AF industrie / transferts de personnels AF pour prendre les directions locales etc...)
Cela était "pratique", sous influence et clientes a la fois, une façon de 'tuer" la concurrence tout en occupant les droits de trafic des deux cotés.
Le problème, voir même le résultat, c'est que ces compagnies sont toutes mortes aujourd'hui !

J’écris cela car j'ai toujours pensé qu'AF aurait du conforter de telles compagnies plutôt que de leur imposer de très très lourdes factures, du personnel dirigeant en pre-retraite, et une stratégie suicidaire.
Sans parler d'une attitude et une organisation interne plus digne d'une ambassade que d'une compagnie aérienne...

Aujourd'hui, certains pays ont retenu la leçon, et se tournent plus volontiers vers LH/SN/ET/RAM, l'Afrique du Sud, et autres des qu'ils ont un besoin, recherchent un partenaire opérationnel.

L'avenir du trafic d'AF en Afrique ne tient plus a grand chose...
Et c'est pas avec des capacités de plus de 500 sièges que les choses vont s'arranger !

5.Posté par Jean Bon le 31/01/2014 10:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Daniel,

Vous dites que l'A380 est bien moins coûteux que le B777 !
Etes vous vraiment vraiment certain de cela ?
Sur quoi vous basez vous ?

Le groupe AF possède des parts chez Air Ivoire, ce n'est pas juste une question d'"accords" commerciaux.
Maintenant, pensez vous vraiment que cela soit un avantage pour les Ivoiriens ?
(si on se base sur les précédentes expériences qui impliquaient AF dans des compagnies africaines...)

6.Posté par crew le 31/01/2014 10:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
A lire cet article, l Afrique n'a donc pas droit à l'A380 ?
Quelle étrange mentalité.
A380 pour les US, l'Asie mais pas pour ce continent qui ne trouve pas grace au yeux de l'auteur !

7.Posté par BePou le 31/01/2014 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pourquoi s'acharner si approximativement sur une compagnie qui se trouve aujourd'hui dans la tourmente et doit s'en sortir dans les 5 ans.
Phénomène bien de chez nous et la case de l'oncle DOM a presque un souffle colonialiste.
"Un 380 de 520 sièges sur l'Afrique..." Cette zone mériterait-elle encore un Bréguet 2 ponts?
Pourquoi titrer racoleur : Une "colère" d'AF et non comme Le Point: l'airbus A380, signe extérieur de richesse en Côte d'Ivoire.
Allez, parlons des Cies du golfe dont les subventions deviennent tout aussi obscènes que celles du PSG, du protectionnisme de B.A sur "son" Commonwealth, des pilotes stars d'AF et de leur corporatisme, qui se paient sur une bête malade sans le moindre regard sur la rentabilité de leur maison ou le reste des salariés du groupe.
Une chronique qui ne donne pas chaque jour le talent d'un Pulitzer autorise malgré tout l'objectivité et se doit de ne pas être attachée à l'affectif, à la facilité, aux objectifs PUB du groupe.
Gloups dit avoir lu de vous mieux et plus clairvoyant, soyons assurés que la grisaille du temps est pour qq. chose dans la perspicacité de la chronique.

8.Posté par daniel le 31/01/2014 10:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
attn ...JEAN BON.....

Merci de me disséquer les coûts.....entre le B777 et l' A380, suis ouvert à toute contradiction étayée.....!!!!
ensuite je fais mon mea culpa....ok.....!!!! oui... j'ai oublié de mentionner, que ce n'était pas que des ..."accords"..... mais aussi des parts ...ça n'enlève, ni n'apporte rien de plus à ma réaction, nu pour le lecteur....ou si peu !!

Il faut savoir comprendre une "réaction à chaud" et une analyse....

bye bon week end quand même !!!

9.Posté par Jean Bon le 31/01/2014 10:45 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@ Daniel,

C'est vous qui nous expliquez que l'A380 est moins cher que le B777, et c'est a moi que vous demandez de disséquer les coûts !
En bref, vous avancez des choses dont vous n'avez aucune idée c'est cela ?

Sinon, c'est vrai qu'un code share et une prise de participation, c'est presque pareil hein !
Et pis on s'en fout quoi....

Daniel, vous êtes un Bon !
Sissi, je vous le dis !

10.Posté par daniel le 31/01/2014 11:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
bonjour....

Les lecteurs sont là, pour juger un article et son auteur...la guéguerre , entre lecteurs qui apportent une "réaction" à chaud..!! n'intéresse pas beaucoup de monde.
Mais n'est ce pas volontaire par "certains auteurs", pour détourner du vrai problème.....Car l'art d'esquiver une question, par une autre....ou détourner volontairement une phrase par une autre, qui n'a aucun sens......ouiii on s'en fout....mais c est très journalistique .......

En conclusion, ce sera ma dernière réaction (à ce sujet...lol) et je ne reste qu'un simple lecteur.....
et je ne fais rien pour être Bon.... mais tout simplement donner un RESSENTI !!!

L'important à juger, c'est l'article ....et je ne vois pas votre réaction mon cher Jean Bon !!!! (???)

11.Posté par La Rédaction le 31/01/2014 13:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
Excusez-moi mais on dirait une bande de gosses chahuteurs O))
Et si au lieu de faire des discussions de café de commerce on se concentrait sur le vrai problème ? On s'en fout de la petite histoire et de savoir si Pascal de Izaguirre embête AF parce qu'il a été viré manu militari. Cela c'est de la petite histoire.
Ce qui est important ici c'est de savoir si stratégiquement et commercialement un A380 se justifie pour la desserte de la Côte d'Ivoire ? La clientèle existe-t-elle ? Les infrastructures sont-elles au rendez-vous ? etc
Bref, combien ça coûte et combien ça rapporte. C'est juste ça la question.
Si vous avez des réponses argumentées, je suis preneur.
Bonne journée

12.Posté par Milly le 31/01/2014 13:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur,

J'ai lu votre article avec interet mais je reste sur ma faim , ou est dans cet article l'information ? que des concurrents se chamaillent sur une ligne ? c'est d'une banalité affigeante , ca arrive tous les jours ,dans le monde entier et dans tous les secteurs d'activités que des entreprises se font de la concurrence , ensuite ou est le probleme ? que AF ne cede pas la place a Corsair ? mais c'est absolument ridicule , pourquoi le ferait elle ? vous le feriez vous , ceder la place a votre concurrent ? non , SVP soyons serieux , dites plutot qu'on vous a demandé une pige ou que vous aviez des fins de mois difficiles, que vous ne saviez pas quoi ecrire et que vous avez , disons le franchement pondu une ..... , Tourmag vous a quand meme payé ? tant mieux ,moi je vous aurais renvoyé a la maison
bien a vous

13.Posté par Marc le 31/01/2014 13:18 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le B777 est certainement plus coûteux que l'A380 par passager transporté ... à pleine charge !
... mais je crains très fort qu'un A380 mal rempli soit bel et bien plus coûteux qu'un B777 avec un coefficient de remplissage correct.

Peut-on encore se permettre, finalement pour le prestige, de faire voler un appareil surdimensionné sur une destination ?
AF a-t-elle les moyens de réaliser une campagne de ventes à perte pour remplir son A380 et damner le pied à Corsair sur la destination et l'obliger à se retirer ?
Pas si sûr cela ! Mais à suivre ...

Peut-on aussi, pour le prestige, se permettre d'acquérir certains type d'appareils ? Quand je lis le commentaire qui dit qu'il vaut mieux faire voler le A380 que de le laisser au sol ou encore chez Airbus en payant des indemnités pour prise en retard de la livraison, j'ai tendance à répondre "ne valait-il pas mieux ne pas avoir les yeux plus grand que le ventre et acheter moins de A380 ?"

Mais au final Air France est-elle bien gérée ? ... la est la réelle question ! Et les syndicats de la compagnie sont très inquiets sur le sujet !

14.Posté par La Rédaction le 31/01/2014 14:54 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour Marc
Bravo, voilà enfin quelqu'un qui pose les bonnes questions !!!
Messieurs les commentateurs, voilà le sens premier de cet article : vous faire poser des questions sur le bien fondé de cette stratégie. Avez-vous les réponses ou on va rester sur le pathétique "vous êtes de toute façon contre Air France".
On n'est ni pour ni contre mais je vous rappelle qu'il y a une partie de vos impôts qui sert encore (l'Etat français est actionnaire d'AF) à renflouer la compagnie. Mais si ça ne vous pose pas de problème, alors le débat est clos en effet...
Cordialement

15.Posté par Dominique Gobert le 31/01/2014 15:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour renchérir sur ce que vient délivrer mon grand patron (et néanmoins ami), vous avez soulevé, ce qui me fait plaisir parce que vous avez tout compris, Monsieur Marc la bonne question: Air France est-elle bien gérée? Pour ma part, je suis aussi un supporter de ma compagnie, ce qui m'énerve ce c'est ce grand n'importe quoi qui semble animer ses dirigeants!
Et, pour une fois, je vais faire le tour des commentateurs.
Milly, grâce à Tourmag, je n'ai pas de fins de mois trop difficile, mais si vous avez les moyens de me faire augmenter, c'est avec plaisir... Ce qui me navre, c'est que vous n'ayez pas compris que la concurrence est tout à fait normale, à condition d'agir en toute loyauté. Pour votre info, la lutte du pot de terre contre le pot de fer m'a toujours intéressé...
Pour Daniel, vous soulevez aussi la bonne question: AF sait-il quoi faire de ses A380? Du moins dans votre première intervention. Vos débats avec les autres commentateurs vous regardent!
A BePou, un édito est totalement subjectif, que vous le vouliez ou non! Ce n'est pas une chronique (j'y tiens) Pour le Pulitzer, rassurez-vous, je m'en contrefous. Et, pour la Pub, nous avons chez Tourmag des gens très compétents qui s'en occupent et ne nous imposent aucune contrainte. C'est d'ailleurs ce qui fait la liberté de la presse dans notre pays! Enfin, pour ce qui concerne l'affectif, je n'ai aucun état d'âme... Même, si dans l'ensemble, j'aime assez les affaires que je traite!
Pour Balibalo, non Pascal de Izaguirre n'est pas mon pote. Il est d'ailleurs très content lorsque je n'écris pas sur sa société... J'aurais, certes, préféré qu'il occupe la place que PH Gourgeon a trusté pendant de trop longues années... au plus grand malheur d'Air France, mais c'est un autre débat.
Enfin, pour mon ami Gloups, que je remercie de sa fidélité, pour une fois, il a compris! C'est bien

16.Posté par bepou le 31/01/2014 15:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Et voilà que la rédaction vient balayer les commentaires du comptoir et faire le coup d' une leçon d'économie !!!
La chronique en question - qui a l'air de susciter réflexion tous azimuts- ne pose pas la question puisqu'elle elle est à charge ( sic entre parenthèse, caguer pour faire terrain...:
"Non mais, un bel aéroplane de 516 places ! C'est vrai qu'entre Paris et Abidjan, il faut de la capacité…
Parce que, dit Air France, on est là (à Abidjan, ndDG) "pour durer" (sic) et que faut pas trop nous faire caguer (ça, c'est moi qui traduit) ! "

Le grand journal pro qu'est TouMag aurait pu en amont s'informer, détailler, calculer et définir alors du ton à adopter pour son article.

17.Posté par La Rédaction le 31/01/2014 16:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
Bepou, on n'a jamais dit qu'on allait faire une analyse économique sur la viabilité d'un A380 sur Abijan ! Poser la question c'est presque y répondre, Lol
On a émis une opinion en toute subjectivité parce que c'est ça le rôle d'un éditorialiste. Un éditorial c'est un avis, une opinion, une interprétation et en aucun cas une analyse économique. Nous avons chez TourMag.com des spécialistes qui font ça très bien. Mais si vous lisez entre les lignes (et vous l'avez fait), vous avez très bien compris : AF a-t-il ou non commis le pêche d'orgueil en mettant un tel appareil sur cette desserte ? Le reste n'est que spéculation.
Je vous souhaite (à tous) un très bon week end O))

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com