TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : quand on veut enterrer une compagnie, on fait un rapport... et Hop!

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 1 Juillet 2014

Finalement, et Hop ou tout ça pour ça ! On attendait du rapport des experts conduits par Lionel Guérin pour redresser l'activité court et moyen-courrier d'Air France de grandes propositions. Le moins que l'on puisse dire, c'est que… "on est pas sortis de l'auberge" !



Lionel Guérin est indiscutablement un bon professionnel. Très bon même. b[Mais je ne pense pas qu'il ait les moyens de faire, enfin, table rase du passé et reprendre tout à zéro... /phoro dr
Lionel Guérin est indiscutablement un bon professionnel. Très bon même. b[Mais je ne pense pas qu'il ait les moyens de faire, enfin, table rase du passé et reprendre tout à zéro... /phoro dr
C'est hier que Lionel Guérin, Président de Hop, remettait en grande pompes (il chausse grand, cet homme), son rapport, concocté avec un groupe d'experts indépendants, afin d'apporter des solutions pérennes au Groupe Air France pour redynamiser son exploitation court et moyen-courrier…

Je voudrais pas dire (mais je le dis quand même), c'est pas la peine d'inviter toute la presse alors qu'Air France, par la voie de son organe officiel de la presse économique grand public, balance tout bien avant.

Question d'éducation. Et j'aime pas qu'on se moque de mes petites camarades…

Ceci étant, tout cela ne me parait pas vraiment innovant. En clair, et pour citer mon confrère de La Tribune, il s'agit de "mettre le bon avion, la bonne marque, le bon produit au bon endroit" !

Ça alors, quelle super idée !

La case de l'Oncle Dom : quand on veut enterrer une compagnie, on fait un rapport... et Hop!
Je pense sincèrement que les Volotéa, Ryanair, easyjet et consorts vont se payer une sacrée crise de rires… et que de très beaux jours s'annoncent pour elles.

Comme des grands, si j'en crois le rapport, ces experts en ont conclu qu'avec ce qu'ils avaient comme marques, comme avions (hétéroclites) et comme personnels, il fallait segmenter les activités en fonction du type de la clientèle.

En substance, tout ce qui touche "l'alimentation" du hub Air France doit rester sous la marque AF… mais quand même avec certains appareils de Hop (repeints pour la circonstance avec un sigle Air France)!

Bon. Pour le reste de Hop, on tente de basculer vers un semblant de low-cost, pour faire du point à point… y compris les Navettes d'Air France!

C'est vrai. Pourquoi faire simple alors qu'on peut faire compliqué, n'est-il pas ?

Et enfin, à transavia (en coopération avec sa sœur batave) l'activité "loisirs", une sorte de low-cost européenne, avec des bases disséminées en Europe.

Tout le monde suit ? Tant mieux, parce que c'est loin d'être simple et franchement, je vois pas de quoi inquiéter les grands compétiteurs, mais bon…

Quant aux réductions de coûts, au gain de productivité, indispensables pour ne pas dire cruciaux de tout ceci, je n'en vois pas trop la couleur...

Comme le souligne mon confrère de La Tribune, cette partie du Plan Transform 2015, voulu et mis en place par Alexandre de Juniac a du plomb dans l'aile.

Quand va-t-on déjà enfin rationaliser toutes ces escales qui emploient pléthore de personnels à des coûts insupportables pour un groupe quasi exsangue ?

Quid de l'harmonisation sociale entre les trois entités du "groupe" Hop.

Quid de l'harmonisation de cette même flotte, entre des appareils et des personnels qui forment cependant un très joli patchwork ?


Seule connotation positive: Lionel Guérin est indiscutablement un bon professionnel. Très bon même. Mais je ne pense pas qu'il ait les moyens de faire, enfin, table rase du passé et reprendre tout à zéro.

Ça parait pourtant quasi indispensable…

Quant à Alexandre de Juniac, aura-t-il les moyens… ou l'envie d'aller jusqu'au bout ? Déjà, il se murmure que son départ pourrait intervenir dans les prochaines semaines. Bizarre, alors que la compagnie est au milieu du gué, les méchantes langues diraient même... dans une impasse ?

Mais ce n'est qu'un bruit…

Lu 2590 fois

Notez


1.Posté par oceanic air le 01/07/2014 08:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toujours aussi farfelue, il faut arreter d'écrire comme on pense monsieur dom. Puis je vous le redis la photo n'est pas obligatoire

2.Posté par oceanic air le 01/07/2014 08:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Toujours aussi farfelue, il faut arreter d'écrire comme on pense monsieur dom. Puis je vous le redis la photo n'est pas obligatoire

3.Posté par CREW le 01/07/2014 08:51 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il aurait vraiment fallu que vous lisiez l'article de la Tribune avant de tirer une fois de plus a boulets rouges sur la compagnie.

Vous êtes complètement passé à coté de la plaque !

1 - Il y à, ohh outrecuidance suprême, des journalistes qui sont autorisés à obtenir des infos avant vous,

2 - Jamais il n'a été question de faire de la Navette un produit Low cost... Un regroupement sous une meme banière ou une rationalisation de l'offre de fait pas de son produit du low cost(Si vous preniez l'avion, vous y verriez que le nombre de clients 'affaires' fait que la Navette n'est pas un produit low cost),

3 - Harmonisation sociale entre les compagnies : au lieu de déblatérer, si vous aviez pris le temps de vous renseigner, vous auriez su que les avenants au contrats ont été envoyés aux salariés, et croyez-le, ce n'est pas pour augmenter les salaires mais pour les harmoniser avec des pertes substantielles pour l'immense majorité,

3 - Rationalisation des escales, transform 2015 du plomb dans l'aile : C'est faire insulte aux salariés qui ont justement produit ces efforts de dire que c'est un coup d'épée dans l'eau

Il se murmure que certains éditoriaux seraient écrits sans carte de presse... mais ce n'est q'un bruit...

4.Posté par Pierre le 01/07/2014 10:03 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous avons eu l'exemple d'air inter cie qui avait un tres bon rendement et dont les passagers etaient satisfaits.
Il fallait laisser cette compagnie dans son secteur et faire l'alliance avec air france pour l'approvisionement passagers sur le LC ,aux tarifsuffisament etudiés pour contenir la concurrence

5.Posté par Dominique Gobert le 01/07/2014 17:11 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Désolé, Crew, j'avais pas lu votre commentaire jusqu'au bout... Mais faut dire que c'est assez navrant. Quant aux "murmures" qui murmurent que certains éditoriaux seraient écrits sans carte de presse, ce qui est loin d'être une obligation, la mienne (de carte) porte le numéro 66911 et date de plus de vingt ans! Comme le temps passe!

6.Posté par CREW le 02/07/2014 11:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
@Dominique...

Comme quoi certains murmures, ceux que vous rapportez comme les miens n'auraient pas lieu d'être.

Voila qui me rassure.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com