TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : sauve qui peut Voyages Fram !

L'édito de Dominique Gobert


Rédigé par Dominique Gobert le Jeudi 19 Novembre 2015

Il faudra encore attendre quelques jours avant de connaitre le sort définitif de Fram. Le suspense aura duré beaucoup plus longtemps que la rose à éclore. Et si rien n'est encore joué, on n'est toujours pas à l'abri d'une surprise. Quel suspense !



DocteGestio et Promovac semblent tenir le bon bout pour la reprise de Voyages Fram... /photos dr
DocteGestio et Promovac semblent tenir le bon bout pour la reprise de Voyages Fram... /photos dr
Ambiance tendue dans les coulisses du tribunal de commerce de Toulouse en ce beau mercredi d'été (du moins par la douceur du temps).

Entre compétiteurs candidats à la reprise, chacun s'observe, même si dans les coins obscurs, on tente d'ultimes tractations.

b[Style : "Je te file quelques ronds et tu dégages !" ! Si,si c'est vrai...]b

Néanmoins, personne ne s'est retiré et les trois candidats restent donc en lice, même si le conseil de NG Travel manifeste son pessimisme face à l'artillerie lourde (pardon, en ces circonstances) de ses deux adversaires : LBO/Karavel et Docte Gestio.

Effectivement, les sages composant le tribunal sont aussi des professionnels, en théorie, avisés.

NG Travel remportait une partie des vœux exprimés par les salariés de Fram. Et assurait à la profession une sorte de continuité dans la tradition, avec quand même le savoir-faire et le modernisme porté par Olivier Kervella et son équipe.

Sans oublier son modèle de distribution, encore bien implanté auprès des agences de voyages.

La case de l'Oncle Dom : sauve qui peut Voyages Fram !
En revanche, LBO/Karavel manifeste une volonté farouche de vouloir récupérer "à tout prix" le bébé toulousain.

Mais en le portant sur les fonds baptismaux du dépôt de bilan (ce qui évite de sacrées dettes) et peut-être aussi sans garanties fermes et définitives de ne pas procéder dans les prochaines années à un "nettoyage social".

Sans vouloir revenir sur le passé, b je ne pense pas qu'il reste beaucoup de salariés de Partir pas Cher sur les registres de paiement de Karavel.]b Mais, bon, on ne sait jamais et Alain de Mendonça pourrait certainement redonner une nouvelle vie à Fram.

Reste maintenant ce Gestio, qui parait assez Docte et qui avance tel le mastodonte se jetant sur une pauvre souris affolée.

Il semble assez malin, ce monsieur Bensaid, quasi inconnu de la profession il y a deux semaines à peine.

Parce que son plan, que contrairement à certains, ne semble pas dénué de sens, pourrait tenir la route... et sortir aussi Fram de l'ornière dans laquelle il s'était vautré !

D'abord, parce qu'en présentant un "plan de continuation", c'est une damnée avance sur ses concurrents.

En principe, comme je le crois, un "plan de continuation" dans le cadre du tribunal de commerce est en quelque sorte "prioritaire".

Et ce d'autant plus en reprenant la totalité des salariés de l'entreprise...

Ensuite, cet homme, qui dispose d'un solide pactole, a commencé à racheter une partie du capital social. On parle dans un premier temps de 25%, mais selon ses propos, Bensaid voudrait détenir 95%. Ce qui pourrait aussi sauver (en partie ?) le vieux Roi Georges...

Il assumerait aussi le "passif" de l'entreprise. Certes, en négociant avec les fournisseurs et en étalant les dettes sur quelques années. Mais en même temps, ne vaut-il pas perdre un peu que tout ?

Si je suis bien informé, il n'est pas non plus exclu que le Docte procède à une sorte d'association avec un groupe chinoa (sont nombreux, ces hommes) et pour faire bonne contenance, un clin d'œil au plus grand réseau de France, toujours un peu marri de s'être fait rouler dans la farine par d'autres Chinoas !

Quant au modèle, il est pas si mauvais que ça : Gestio Docte possède environ 90 établissements divers, hôtels, résidences de tourisme, etc.

Et donc, appuyé par quelques promoteurs futés, rien n'empêche d'accueillir ces milliers de visiteurs qui veulent nous rendre visite. A condition que les choses s'arrangent un peu en Europe...

Pour l'export, les équipes de Fram connaissent leur boulot et il n'y a pas de raisons de supprimer cette activité.

Enfin, et pour finir, le bon Docte possède quelques établissements de retraite. Sans vouloir être Pépère Pervers, une partie de la clientèle de Fram était composée de seniors... que l'on pourrait, plus tard évidemment, loger dans ces établissements. La boucle serait donc bouclée !

Il reste à avoir à qui iront les suffrages des magistrats consulaires. Evidemment, on attend avec impatience le verdict...

Lu 5455 fois

Notez


1.Posté par dubitatif le 20/11/2015 06:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Mr Gobert, je vous cite (voir lien d'un précédent article ci-dessous) : ".... je crains bien qu'il n'existe plus d'autres solutions. FAUT DECIDEMENT PAS TRAVAILLER EN FAMILLE."

Penchez vous sur le système DocteGestion... famille, copains, amis d'amis etc...

Une gestion familiale façon vampire a mené Fram direct à la faillite, ça n'est pas un secret.

Le même cauchemar devrait se reproduire ?

2.Posté par Etranger le 20/11/2015 10:10 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour
N'oublions pas que c'est aussi la famille qui a construit cette entreprise depuis sa création
Le plus cocasse c'est nous amis français oublient que dans la grand famille fram y z aussi les marocains,tunisiens,sénégalais et d'autres encore
Dans les plans validés par le CE aucun sauf doctegestio ne reprend les filiales étrangères plus de 900 emplois en jeu
On en parle pas
La famille s'est réduite à sa plus simple expression (française)
On tous pendant plusieurs décennies construit la richesse de fram c'est dommage que nous amis nous oublient honnêtement pour ne penser qu'à leur gueule
Décidément

3.Posté par belleetrebelle le 20/11/2015 10:52 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage... dubitatif : tu sembles bien sûr(e) de ce que tu avances... DOCTEGESTIO n'a jamais dit qu'il travaillerait en famille , il parle d'un fond d'investissement tout comme karavel... il dispose d'un actif de plus de 200 millions , d'expérience et d', alors pourquoi s'en méfier ? pourquoi rejeter LA MEILLEURE OFFRE sur le volet social qui sauverait aussi LES FILIALES DE FRAM dont le CE ne se soucie pas se cachant derrière "son périmètre d'action".. surtout le sien...
alors oui, étranger, ce CE ne représente pas l'ensemble des salariés de FRAM ni en France, ni dans ses filiales... et quand il parle d'enfumage et de fumisterie face à cette offre, cela relève de l'incompétence ... voire de la corruption ... on est en droit de se poser la question

4.Posté par Baladi le 20/11/2015 12:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le prochain "patron" devra avoir comme missions prioritaires :
1 - rétablir la confiance et le Lien disparus avec le départ des anciens dirigeants dans cette grande maison FRAM et resignier un contrat de confiance avec le personnel.
2 - Remettre en marche le moteur du "réenchantement " des produits FRAM et refaire partir cette machine qui produit bon an mal an plus de 300000 passagers.
3 - Redéfinir les priorités pour la saison 2016/2017/2018/2019
4 - reconstruire dans la durée la fiabilité Fram en remotivant les prescripteurs et en acceptant une nécessaire re-création d'une image de l'entreprise en phase avec le 21em siècle.
Évoluer vite et fort
Baladi

5.Posté par Marcel le 21/11/2015 09:41 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Plus les semaines passent et plus la situation devient critique pour FRAM.Mr Mendoca,le prédateur ,doit s arracher les cheveux avec Mr Bensaid ,sorti de la "la vérité si je mens 4 ! .
Vous confirme qu il n y a plus de salarié Partir pas cher chez Karavel...on les a poussés à sortir avec des méthodes classiques .A Toulouse ou Nice ce sera moins facile de se recaser quand ils vont commencer à faire le ménage .Les concurrents Transat et TC se frottent les mains .Le beau Patrice qui est toujours bon va pouvoir enfin faire l année qu attende les Canadiens depuis si longtemps.Le beau Nicolas va lui aussi pouvoir démontrer que les actionnaires ont bien fait de miser sur lui.la voie est royale .Quand à TUI il n a semble toujours pas trouvé la solution ....les distributeurs devraient se méfier car l offre se réduit.Esperons que des challengers comme Voyamar,NG ,top récupèrent quelques miettes de ce gâchis.

6.Posté par Jules fram le 21/11/2015 10:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Karavel veut reprendre mais veut en garder combien ? 2 ou 3 rescapés de partir pas cher... À méditer

7.Posté par St Thomas Taquin le 21/11/2015 17:28 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"Parce que je suis désintéressé, mes propres intérêts sont préservés." a dit machintruc.

Et vous, "belleetrebelle" (ça reste à voir...), vos PROPRES intérêts à démonter Karavel au fil de vos interventions ?

Incompétence (pourquoi pas ? ça semble assez répandu, chez Fram), mais corruption... Voulez-vous dire que le comité d'établissement aurait été "acheté" en échange d'un soutien à Karavel ? Parce que si on en croit l'article ci-dessus, ça n'a pas l'air d'être de ce côté-là qu'on "achète"...

Vous pourriez développer ?

8.Posté par belleetrebelle le 22/11/2015 16:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
"St Thomas Taquin " : quand un CE ...CGT (sic) soutien une offre qui passe par le Tribunal de Commerce avec les conséquences que l'on sait envers les créanciers, assortie de licenciements en France et de la suppression pure et dure de tous les emplois des collaborateurs de Fram à l'étranger, au détriment d'une autre (Doctegestio) qui prévoit un plan de continuation avec le maintien de TOUS les emplois , il n'y a pas que moi que ça interpelle... accorder mépris et/ou défiance à tout opposant à karavel (y compris NG.T) appelle tout observateur à se poser des questions. Je ne "démonte" pas karavel, je constate et crois ce que je vois..comme St Thomas et Dominique Gobert qui se posait il y a quelques semaines la même question !

9.Posté par winflag le 23/11/2015 06:58 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très chère (ou cher ?) autoproclamé(e) "belleetrebelle" au lieu de réciter la leçon apprise par coeur, lisez plutôt les deux articles parus ce matin dans ce même TourMag à propos de DocteGestio et de son dirigeant...

DaGobert a dû entre-temps se renseigner sérieusement sur les méthodes de ce monsieur pour faire ensuite son mea culpa (félicitations à lui, au passage)

Que savez-vous du "projet" de DocteGestion, à part qu'il "garde tout le monde", pour pouvoir ensuite bazarder juteusement à la découpe un groupe qui ne lui aurait RIEN coûté à l'acquisition ? Vous pensez dur comme fer que ce businessman, qui ne connait strictement RIEN au tour opérating et à la gestion aérienne, avait pour but une continuation durable de l'entreprise, en donnant en outre dans le social, "étrangers" compris ?

Quelle crédulité,"belleetrebelle" (tout un programme, votre pseudo...), de vous laisser manipuler, comme tant d'autres, par un directoire aux abois, incapable d'assumer que sa brillante gestion durant ces 20 derniers mois a propulsé l'entreprise au tribunal de commerce...

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com