TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La case de l'Oncle Dom : science sans conscience n'est que ruine de l'âme... et du portefeuille

l'édito de Dominique GOBERT


Rédigé par Dominique Gobert le Mardi 21 Mai 2013

Pas de mérite pour ce titre, que je rends (définitivement à Rabelais), c'est le sujet dont j'avais hérité à mon bac de philo. Oui, je sais ça date... Mais pour Jean Cyril Spinetta, le président dont on vantait la "vista", c'est le départ sans tambours ni trompettes malgré sa phrase : "Je pars la conscience tranquille". Mais alors, où est donc passé sa science ?



On le disait visionnaire alors qu'il a bâti une stratégie à courte vue... cherchez l'erreur ! /photo AF
On le disait visionnaire alors qu'il a bâti une stratégie à courte vue... cherchez l'erreur ! /photo AF
"Je pars la conscience tranquille", annonçait sans rire Jean Cyril Spinetta la semaine dernière lors de l'Assemblée Générale des actionnaires d'Air France. Ben voyons !

1.2 milliard d'euros de pertes. Nettes, bien sûr, faut pas être mesquin.

Mais c'est surement ça, la conscience tranquille. Après tout, c'est pas grave, les actionnaires auront surement compris, on va bientôt "revenir à la rentabilité".

Suffit d'attendre encore un peu.

En attendant, l'action AF vaut quoi ? 7€? 8 euros, grand maxi. Savez combien vaut une action easyjet ? 1252 £ au cours d'hier !

Il me semble bien que l'action Air France avait été émise aux alentours d'une vingtaine d'euros… Y'a bien longtemps.

Mais Spinetta, qui part quand même avant l'heure, tel le Lucky Luke du transport aérien, s'éloigne en chantant, la "Conscience tranquille". C'est vrai qu'avant lui, PH Gourgeon était aussi parti, plus contraint et forcé, mais sans aucun état d'âme.

Pour l'avenir, à chacun sa m…! La fusion avec KLM est encore loin d'être bouclée, d'autant que les Bataves (mais ils sont très forts) sont conscients maintenant que leur association avec Air France, bien que payante à l'époque où ils étaient dans le caca, commence à leur coûter très cher...

La case de l'Oncle Dom : science sans conscience n'est que ruine de l'âme... et du portefeuille
Et un Batave, c'est plutôt près de ses sous.

Y'a qu'à voir les touristes qui traversent notre beau pays et qui permettent à Mademoiselle Pinel de comptabiliser des entrées quasi-gratuites en France…

Or donc, 1.2 milliard d'euros de pertes, mais un grand miracle : "ça ne va pas durer, le plan Transform 2015 est en bonne voie et tout va s'arranger très bientôt".

D'ailleurs, ne dit-il pas que "l'expansion des compagnies low-cost en Europe, c'est pratiquement fini"?

Et que pour restaurer la santé financière d'Air France, je n'invente rien, "c'est d'une simplicité désarmante".

Il suffit tout simplement de restaurer la compétitivité et de réduire les coûts. Évident mon cher Watson, tant d'humour est en effet désarmant !

Mais encore, pour restaurer la compétitivité, faudrait-il que la compétitivité ait été comprise de la part de notre compagnie, encore et toujours imbue de sa supériorité historique.

Réduire les coûts ? Ben voyons, fallait déjà pas garder PH Gourgeon, ça aurait fait de sacrées économies à la compagnie.

Quant à la fin de l'expansion des low-cost en Europe, je me demande pourquoi il faut alors créer Hop… la boum (Ca me rappelle une vieille chanson, Prosper, youp la boum, c'est le chéri de ces dames…).

Parce que Hop (désolé le nom me fait marrer), faudrait aussi, pour réduire les coûts, arriver à fusionner trois compagnies, trois régimes sociaux, trois cultures… Rien que ça, va aussi falloir y arriver. Et si l'expansion des low cost est vraiment en déclin, à quoi ça va servir?

Et les bases de province ? Annoncées comme la panacée pour le redressement de la compagnie en court et moyen-courrier, je prends le pari qu'elles seront abandonnées (ou du moins très réduites) dès la fin de l'année.

Mais bon, Juniac va prendre le relais. Pas un boulot facile. Lui aussi a une conscience. Il a aussi la science. Devinette : qui pourrait se ruiner l'âme ?


Lu 2144 fois

Notez


1.Posté par technosaure le 22/05/2013 15:50 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour info la citation est de Rabelais , pas de Pascal

2.Posté par Dominique Gobert le 22/05/2013 17:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Exact. Désolé, mais Pascal s'en est beaucoup servi!

3.Posté par SIMPLE LECTEUR le 22/05/2013 18:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Monsieur GOBERT,

Ne seriez vous pas un de ces déçus de ne pas avoir pu rejopindre cette entreprise.
Vous déverser vos critiques avec tant d'acidité qu'on finirait par croire que vous nourisser de la déception et de l'amertume !
Vous devriez au contraire vous réjouir de ce destin qui tout compte fait vous a été favorable, en pensant que vous avez la chance contrairement à d'autres, de pouvoir regarder avec un oeil amusé le destin qui se joue pour des des dizaines de milliers d'emplois.
Pour tous cela, ayez plus de compassion et de respect.

4.Posté par Elodie le 23/05/2013 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Une décharge de vitriol de plus, et pourquoi au fait ?

Il est assez facile de se moquer de ceux qui essaient des choses, et tellement simple de leur envoyer le coup de pied de l'âne quand ils sont à terre : fusionner AF et KLM n'est pas une mince affaire. Faire réagir une organisation lourde, sclérosée, pesante de son héritage administratif à des règles de marché que des opérateurs de marché ont fait évoluer... c'est une mission quasi impossible. Alors constater les échecs des directions successives en ricanant apporte quoi ?

La satisfaction de quelques observateurs, bien à l'abri derrière leur plume? Le plaisir de contribuer à cette méfiance que notre industrie nourrit à l'égard de tout changement? De toute volonté de changer les choses?

Je lis Tourmag depuis plus de dix ans... mais je trouve cette dérive narquoise nuisible à la qualité éditoriale et ne me donne plus le plaisir que j'avais à consulter cette source si précieuse d'informations et d'analyses.

5.Posté par CamembAir le 23/05/2013 12:27 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ce réflexe de considérer les gens qui critiquent l'usine a gaz AF comme étant des frustrés de la vie faute de n'avoir pu y travailler, me fait toujours rire !

Le Sieur Gobert dit tout haut ce que plein de gens pensent tout bas, pointe des choses qui sont sans aucun doute la vérité sur des âneries stratégiques, signale le snobisme avec lequel on essaie de nous fait prendre des vessies pour des lanternes, et on nous explique qu'il a raté sa carrière d’hôtesse de l'air...
Oui c'est drôle !

Sauf qu'aujourd'hui, on se rend compte qu'a ce rythme y a pas plus de 2 années de gras a carboniser, et que la dernière fois que c'est arrivé, c'est les bidochons qui prennent le train qui ont raqués !

On nous vante des économies, mais l'escal'hop rajoute un siège social de plus...et pas mal de frais de peinture sur les avions...
On nous parle de révolution stratégique, mais au final, c'est les même lignes, avec un prix d'appel 10EUR moins cher...
On nous explique que les personnels navigants seront mieux gérés, mais on est toujours face a une aristocratie hiérarchique de rampants de bureaux, pleines de cadres de haut vol qui ne servent a rien... (surtout en province....)
On nous sort des analyses prévisionnels avec des taux de croissance a 2 chiffres dans les mois a venir, mais tout comme les pros de la météo, on s’aperçoit que chaque lendemain apporte une réalité bien différente...
La faute a l'Ejac-folle d'un volcan, le prix du pétrole qui baisse mais qui coûte plus cher, un moustique qui pique, qui pique, qui pique, voir des hommes d'affaire qui ont d'autres préoccupations que de flamber 10 fois le prix du billet d'un lambda avec sac a dos pour se garantir qu'ils seront séparés par un rideau, choper des mimiles et auront plus de beurre sur leur sandwich pain de mie.... La classe quoi !

Bref, c;est juste la faute a pas de chance, sinon, ça marcherait !!

Faudrait arrêter de se faire passer pour des victimes que le pays entier envie.
L'image AF de nos jours, c'est juste de précieuses ridicules qui chopent des sous sans se soucier de ce qui arrivera après leur passage.

L'avenir d'AF, c'est de devenir la plus grande agence de voyage au monde en vendant les partenaires de SkyTeam / les code-partageurs !
Mais au fait, ils ont une licence pour cela au moins ?

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com