TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La clientèle russe a fait défaut sur la Côte d’Azur

Difficulté d'obtention des visas


Rédigé par Louis Salvaret à Nice le Lundi 20 Août 2007

Une fois de plus pour cause de visas difficiles à obtenir, la clientèle touristique russe s’est fait plus discrète sur la Côte d’Azur lui préférant des destinations plus ouvertes comme l’Espagne et l’Italie. En revanche, les touristes italiens ont repris le chemin vers Nice.



Pour se rendre en Espagne par exemple, les Russes n’ont plus besoin de visa. Ils l’obtiennent à l’aéroport d’arrivée. En Italie aussi les condistions d'obtentions sont facilitées.

Pour la France, en revanche, trois semaines sont nécessaires. Résultat : les Russes sont allés dépenser leur argent sur la Costa Brava à Ibiza ou à Rome délaissant les places de la Côte d’Azur.

« C’est d’autant plus désolant que les Russes adorent l’Hexagone et particulièrement la Côte d’Azur en raison de liens historiques et culturels liés à la présence d’une forte colonie russe à la fin du XIX e siècle », souligne Michel Tschann, président du Syndicat des hôteliers niçois.

« La plupart veulent voir Paris, Cannes, Nice ou saint Tropez…. Mais ils renoncent devant les difficultés à obtenir un visa ».

-15% de touristes russes en juillet

Curieusement l’instruction des dossiers (visas touristiques seulement) ne sont plus du ressort de l’ambassade. Elle est externalisée à une société indienne chargée de recevoir les candidats. Le changement est censé réduire l’attente.

Mais la France impose aux demandeurs de se présenter physiquement au consulat de Moscou. Celui de Saint-Pétersbourg doit faire 2 000 km aller-retour, celui de Vladivostock 10 000 km juste pour solliciter un visa...

En juillet, le nombre de touristes russes aurait chuté de 15 %. Le raccourcissement annoncé des délais inversera-t-il la tendance ? « Si oui, répond un hôtelier, ce sera trop tard pour la saison en cours ».

Pire obtenir un visa d’affaires serait encore plus compliqués à obtenir. Certans chefs d’entreprises azuréens suggèrent à leurs clients russes de demander plutôt un visa touristique. Curieuse administration française. Courteline n’est pas mort…

Le retour des touristes italiens à Nice

En revanche, les touristes italiens reprennent le chemin de Nice. Au cours des dernières années la multiplication des vols à la portière qui visaient majoritairement les grosses cylindrées transalpines avaient fait la une des quotidiens en Italie.

Résultat les Italiens se sont détourés de Nice pour aller plutôt à Monaco et Cannes, des sites à juste titre estimés plus sûrs. Toutefois les opérations coup de poing de la police au cours des derniers mois ont fait chuter les vols à la portière.

Résultat les Italiens reprennent le chemin de la Promenade. En un an l’office de tourisme de Nice a reçu la visite de 25.000 transalpins un chiffre en nette augmentation. Enfin un certain nombre achètent des appartements pour faire de Nice leur résidence secondaire.

Lu 3532 fois

Notez


1.Posté par Cecile ROGUE le 22/08/2007 09:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Effectivement il y a eu des gros problemes de visas qui se resorbent tout doucement, malgre les contraintes totalement aberrantes (par exemple le fait que les demandeurs doivent se presenter en personne et pour le depot de la demande et pour le retrait une semaine plus tard! ) . Par contre, il est totalement faux qu'il ne faille plus de visas pour se rendre en Espagne!!!

2.Posté par GP le 22/08/2007 09:22 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je n'ose y croire ! Russe ou pas Russe, est-il possible que nous ayons une réglementation différente d'entrée dans l'espace schengen.....Zone de pays européens de libre circulation des biens et des personnes.....

3.Posté par PAULY ANDRE le 23/08/2007 11:08 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il faut rajouter à cet article deux points importants
Les tour operateur français qui travaillent sur le marché russe ne peuvent plus
déposer de demandes de visa directement à l'Ambassade de France à MOSCOU
L'administration les oblige à passer par certains TO russe "sélectioné" au nombre
de 70 sur 1400 . Ce qui fait que maintenant seule 70 firmes vendent la France
les autres nous boycottent. Donc l'Ambassade de France financé par les contribuables et entreprises françaises oblige ceux qui les finance à passer par le
système mafieux russe qui les rackette au passage.
Le ponpon est que la firme extérieure qui traite les demandes de visa est une nébuleuse dont le siège est dans un paradis fiscal et qui ne délivre aucune
facture aux demandeurs de visas tout est en cash. A raison de 1000 visas jour
à 30 euros c'est le loto gagnant à tous les coups!
VIVE LA FRANCE!

4.Posté par horcheni nafa le 10/08/2008 14:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
je suis un jeunne tunisien tutulaire d'un diplome BTS en technique de guidage_ langues russe allmand et anglais. demande de travail.
n° tel:+21622947440

5.Posté par AKINYIMIKA FRANKLIN le 20/09/2008 03:20 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
i need ur visas


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 7 Décembre 2016 - 00:03 Le marché français reprend des couleurs en Tunisie


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com