TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La grille des tarifs affaires AF dévoilée au dernier moment

le 1er avril une chance pour les agents de voyages ?


Rédigé par Jean DA LUZ à Marrakech - redaction@tourmag.com le Lundi 21 Mars 2005

La 2e Convention du Snav Provence qui s'est tenue ce week end à Marrakech s'est soldée par un bilan très positif, ainsi que nous le rappelions hier. Le programme des ateliers était riche, avec la désormais incontournable Commission zéro, mais également L"'interprétation des risques", la "Nouvelle loi Formation", les "Litiges et leur évolution", "Mieux vendre la croisière" et la "Fiscalité et TVA".



Jean-Pierre Casnat, Air France entouré de Nadine Pawlak et Jacques Mense
Jean-Pierre Casnat, Air France entouré de Nadine Pawlak et Jacques Mense
Chacun de ces sujets mériterait à lui seul un article entier sinon davantage. Aussi nous bornerons-nous à résumer en quelques phrases les points notables des débats. Nous avons par ailleurs demandé à Emmanuel Gabas (Seemore Voyages à Nice) et à Lucien Salemi (Thomas Cook Voyages à Brignolles), de nous commenter brièvement les 2 ateliers portant respectivement sur la Commission zéro et L"'interprétation des risques".

Les débats ont démarré de manière "réductrice", Pierre Amalou ayant décidé, d'emblée, de saisir les ciseaux pour couper en deux la jolie cravate de J.P. Casnat, représentant Méditerranée d'Air France, qui ne lui en a pas tenu rigueur =;O) Pour le reste, rien de bien spectaculaire...

Jacques Mense estime, lui, qui vend de la billetterie depuis 33 ans, que ce qui arrivera au 1er avril est une véritable chance pour les agents de voyages : "A partir du 1er avril nous aurons en main les clés de la réussite de notre profession...".

La part de marché des AGV dans les ventes Air France est de 61%

De son côté le directeur régional d'AF a annoncé que fin mars le pricing des 1,4 million de tarifs serait achevé et qu'une communication aurait lieu. En revanche, la grille des tarifs affaires ne sera dévoilée qu'au dernier moment.

Une confirmation qui a eu le don d'énerver Jean Korcia :"Il y a 4 ans, la part de marché des AGV dans les ventes d'Air France était de 68 à 71% alors qu'aujourd'hui elle atteint péniblement 61%.

Le président de Manor qui n'a pas la langue dans la poche accuse la Cie d'avoir "tendu un piège" à la Distribution et ne se fait guère d'illusions sur ses intentions. Il lui reproche avec des outils comme le ROC et le ticket électronique d'avoir "mis en machine tous nos clients..."

De son côté Frédéric Van Houtte, président de Level.com, rappelle que la grille proposée par la Cie tricolore ne permet pas aux agences en ligne de gagner leur vie. Il redoute aussi que demain, face à une concurrence rude, AF soit tentée de supprimer les frais et creuse encore le handicap actuel des agences.

En ce qui concerne la désintermédiation et le rôle des GDS, il est évident que la tendance est aujourd'hui à la distribution multicanaux, rappelle René-Marc Chikli, président du CETO. On n'empêchera pas les TO de vendre en ligne et en direct pas plus que les agences. C'est un peu le sens de l'histoire et on aurait tort d'essayer d'aller à contre-courant...

Litiges retards : AF prévoit 20 à 40 000 dossiers supplémentaires/an

Au niveau de "L'interprétation des risques", Philippe Bauvois (Cabinet Barruel et Giraud) a souligné l'importance d'une bonne couverture RCP face à la montée du "juridisme". "Vous mutez, rappelle-t-il, pensez aussi à faire changer vos contrats d'assurance tous les 2 ans et lisez-les bien car... vous n'êtes peut-être plus assuré !

Quant aux dossiers aériens des clients de mieux en mieux protégés par les conventions internationales (Montréal), ils vont croître et se multiplier. AF prévoit d'en traiter 20 à 40 000 supplémentaires par an.

Quant aux questions de responsabilité de "plein droit" des agences, inutile de s'attendre à une quelconque modération. Même l'article 23 de la Loi de 92, désormais en parfaite contradiction avec celui de la LEN en ce qu'il étend cette responsabilité y compris aux vols secs, a peu de chances d'être amendé.

Nous reviendrons dans le courant de la semaine et plus en profondeur sur la question des litiges et de la TVA.


ROC (*) Rappel opérationnel des clients, dispositif qui permet d'avertir les passagers des retards éventuels
LEN - Loi pour la confiance dans l'économie numérique




Commission zéro : ''Nous sommes restés un peu sur notre faim...''

Emmanuel GABAS
Emmanuel GABAS
"Cette 2ème Convention Régionale du SNAV Provence sur le thème de la mutation de notre métier a commencé sur les chapeaux de roues. Pierre AMALOU a donné le signal du départ, en coupant la cravate de Jean-Pierre CASNAT. Mais il en fallait plus pour déstabiliser ce grand discoureur.

Mais nous sommes de nouveau tombés dans les mêmes travers, nous avons ressassé le passé, alors que nous devions parler de l’avenir et de notre adaptation. Le grand nombre d’intervenants n’a pas aidé. Nous n’avons pas assez exploré les pistes et les opportunités de ce nouveau modèle économique.

Pourtant, les thèmes qui devaient être abordé étaient les bons : « comment intégrer ce changement de modèle économique, continué d’exister et en profiter ? ».

Il est vrai que nous avons déjà dans nos agences anticipées ce changement depuis 1 an (heureusement, d’ailleurs).
Nous sommes restés un peu sur notre faim. C’est dommage !"

Emmanuel GABAS
VOYAGES SEEMORE
11, rue du Congrès
06000 NICE

e.gabas@seemore.fr


Lucien Salémi : ''La nouvelle loi européenne m’a particulièrement intéressé...''

Lucien SALEMI
Lucien SALEMI
"La nouvelle loi européenne sur les indemnisations dues aux passagers en cas de retard m’a particulièrement intéressé car nos clients sont de plus en plus informés, voire mieux que nos agents de voyages. Il est indispensable qu’un certain nombre de points soit parfaitement connus en interne du moins sur les grandes lignes .

Je pense notamment au plafond de 4980 € pour l’indemnité de dommage subi par le passager résultant d’un retard avec exonération du transport s’il prouve qu’il a tout fait pour éviter le dommage. A mon sens, deux questions n’ont pas eu de réponses satisfaisantes :

Au-delà de 05 heures de retard, le passager a le droit au remboursement de son billet et également à son ré-acheminement s’il le souhaite :
- Quid du remboursement du forfait s’il s’agit d’un pré-acheminement non inclus dans le forfait du TO ?
- Le recours auprès de la compagnie aérienne est très difficile mais en plus nous n’avons pas d’interlocuteur en dehors du responsable commercial de la compagnie concernée."


Lucien SALEMI
THOMAS COOK Brignolles
Visual Tourisme

lsalemi@wanadoo.fr

Lu 3247 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 2 Décembre 2016 - 16:15 Selectour : le congrès s'ouvre ce lundi à Québec


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com