TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





La nouvelle organisation territoriale de la République (NOTR) va-t-elle créer une révolution touristique ?

séance de réflexion organisée par l'IFT


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Lundi 15 Décembre 2014

Antoine Cachin, président et Jean-Luc Michaud, président exécutif de L'institut Français du Tourisme ont organisé une séance de réflexion pour les représentants de l'administration du tourisme sur la nouvelle répartition des tâches qui incomberont aux différentes instances locales une fois que la NOTR (nouvelle organisation territoriale de la République) sera actée.



L'administration du tourisme devrait être octroyée à la compétence des 13 régions nouvellement définies tandis que les offices de tourisme communaux seraient supprimés pour passer dans la corbeille des intercommunalités © Graphies.thèque - Fotolia.com
L'administration du tourisme devrait être octroyée à la compétence des 13 régions nouvellement définies tandis que les offices de tourisme communaux seraient supprimés pour passer dans la corbeille des intercommunalités © Graphies.thèque - Fotolia.com
Le 16 décembre, le Sénat examinera le deuxième volet de la réforme territoriale portant sur la répartition des compétences entre les différentes collectivités territoriales.

Et le tourisme, avec le mille feuille actuel réparti entre les CRT, CDT et OT passera par les fourches caudines de cette réorganisation.

"La réforme qui se prépare va marquer le tourisme pour des années", prévient Jean-Luc Michaud.

L'administration du tourisme devrait être octroyée à la compétence des 13 régions nouvellement définies tandis que les offices de tourisme communaux seraient supprimés pour passer dans la corbeille des intercommunalités.

Ce qui annulerait de facto la notion de stations classées.

Autant dire que la pilule a du mal à passer. Jean Jacques Hyest, le sénateur de Seine et Marne, rapporteur du projet affirme que "tous les maires sont contre le projet".

Il estime qu'il est du rôle de la région de faire un schéma de coordination tandis que les départements et les communes doivent garder la responsabilité du tourisme.

"La réforme doit clarifier les compétences entre les collectivités", estime-t-il tout en dénonçant l'organisation pyramidale qui va se mettre en place.

Jean-Jacques Descamps, ancien ministre (brillant) du tourisme et créateur de la Maison de la France s'interroge sur la nécessite de faire une loi. "Il y a autant de territoires que de fromages en France et chaque territoire est différent".

"On ne peut pas laisser le mille-feuilles en l'état"

Tout en reconnaissant qu' "on ne peut pas laisser le mille-feuilles en l'état", l'ex-ministre du tourisme suggère de réorganiser l'administration par le haut, au niveau de l'Etat, des régions et des départements plutôt que par le bas (les communes et les intercommunalités).

Bruno Faréniaux, conseiller de la fédération nationale des CRT espère une "réforme dans la continuité". "Tout est une question d'hommes, de volonté de travailler ensemble et une question de moyens publics".

Jean Burtin, président d'Offices de tourisme de France insiste sur le fait que les stations classées doivent être conservées, idem pour les CRT.

Pour Gérard Zabatta, représentant de RN2D, le tourisme reste une compétence partagée.

Il se dit d’accord pour abandonner le schéma départemental de développement touristique au profit d’un schéma unique pour garantir une meilleure efficacité à condition que celui-ci soit co construit et adopté par toutes les parties et organisé autour des destinations touristiques.

"Laissons les élus gérer les compétences tourisme", insiste Géraldine Leduc, directrice générale de l'association des maires des stations classées.

Autant dire que le débat ne fait que commencer. Mais, s'interroge Bertrand Mabille, président d'Havas Voyages et dg de Carlson Wagonlit, "y-a-t-il des critères de performance pour mesurer une politique touristique publique à l'instar de ceux qui mesurent l'activité des entreprises ?"

Et Antoine Cachin de conclure qu'il faudra bien baisser les dépenses et induire le changement dans l'organisation touristique.

Lu 2529 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com