TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading

Travel in France





La truffe se fête à Sarlat, ville médiévale et capitale du Périgord Noir !

2 millions de visiteurs par an


Rédigé par Michèle SANI le Mercredi 21 Janvier 2015

Sarlat, capitale du Périgord Noir, est une ville médiévale restée intacte et intégralement inscrite aux monuments historiques. Avec 15 000 habitants et 2 millions de visiteurs, elle est dans le top 20 des villes les plus visitées de France. En janvier, Sarlat fête la truffe qui pousse - parfois - sous les chênes verts.



Truffes noires du Périgord - DR : Mathieu Anglada
Truffes noires du Périgord - DR : Mathieu Anglada
A équidistance de Bordeaux et de Toulouse (environ 200 kilomètres), au cœur de notre Sud-Ouest qui fleure bon le terroir, Sarlat porte haut, tout au long de l’année, les traditions de la gastronomie française.

La truffe noire est son produit phare.

Rare, elle se développe - ou non - sur les racines du chêne vert, du tilleul, du noisetier du charme. Fruit d’un champignon, elle naît en mai, grossit durant l’été, se récolte de novembre à février.

Depuis 5 ans, Sarlat fête avec panache la truffe en la jumelant le temps d’un week-end de mi-janvier avec le "Trophée Jean Rougié". Il s’agit ici d’un concours qui accueille les jeunes talents de la cuisine française et rend hommage à l’Académie culinaire de la truffe et du foie gras.

L’édition 2015 restera dans les annales. Composé par 17 chef étoilés et MOF (Meilleur Ouvrier de France) le jury était présidé par Joël Robuchon, le chef le plus étoilé au monde (25 étoiles).

"Une grande inconnue mystérieuse, aléatoire, capricieuse"

Une manifestation populaire, chaleureuse, conviviale sur la place du marché devant la mairie - DR : Mika
Une manifestation populaire, chaleureuse, conviviale sur la place du marché devant la mairie - DR : Mika
Tout le monde peut participer à ce week-end étoilé chaleureux et convivial et déguster les spécialités locales sur la place du marché, un marché mondialement célèbre.

Des stages de cuisine autour du foie gras et de la truffe, d’œnologie autour des vins de Bergerac, des conférences animées par des professionnels et des démonstrations de cuisines sont gratuitement proposées au public.

Des ateliers culinaires « Graines de chefs » sont même réservés aux enfants.

"La truffe demeure une grande inconnue. Elle est mystérieuse, aléatoire. On ne sait pas la faire naître.

Pour arriver à maturité, elle nécessite beaucoup de facteurs, le terrain, les conditions climatiques.

Elle n’aime ni la chaleur ni les gelées et en même temps il n’y a pas de règle précise. Si l’on pouvait la cultiver ça se saurait »
.

Philippe Blanc précédé par son chien nous fait visiter sa truffière qui domine le joli hameau de Saint-Quentin à 10 minutes de Sarlat. Il débute dans le métier de trufficulteur. Ses premiers chênes verts il les a plantés voici déjà 15 ans. Il gagne sa vie comme postier.

Sarlat accueille l’un des rares marchés de gros certifiés de la truffe. Ouvert à tous, il est « incertain ».

Le Samedi 10 janvier 2015 il s’est vendu 76 kilos de truffes noires. Ce fut une bonne journée. Quant au prix, il est libre, et peut aller de 700 à 1 200 euros (ou davantage) le kilo. Cela dépend du marchand, du client, de la récolte, de l’air du temps.

Sarlat créait en 2009 le premier marché de gros aux truffes d'Aquitaine. Les professionnels et négociants s'y retrouvent chaque mercredi. Un marché contrôlé de détail se tient également tous les samedis matin en saison.

La ville pourrait se contenter de nous attirer par ses produits du terroir et son art culinaire… Non. Elle nous attire aussi pour son caractère, son architecture, son histoire.

Une ville médiévale préservée grâce à André Malraux

Ici la maison natale de La Boétie au coeur de la cité médiévale - DR : Mathieu Anglada
Ici la maison natale de La Boétie au coeur de la cité médiévale - DR : Mathieu Anglada
Tout commence dès le haut Moyen-âge à l’ombre d’une abbaye d’origine carolingienne, seule en Périgord dit l’Histoire, épargnée par les invasions vikings.

La cité de Sarlat se développera et deviendra un grand centre de pèlerinage.

Seigneurie abbatiale puis Évêché à partir de 1318, Sarlat s’affichera rapidement comme une ville marchande prospère. Elle s’ornera au fil des siècles de superbes édifices romans puis gothiques.

La Renaissance apportera de nouveaux marqueurs de richesses. De magnifiques hôtels particuliers seront construits intra-muros tel le manoir de Gisson. Il se visite et nous fait entrer dans l’univers de la bourgeoisie sarladaise au 17e siècle. .

Sarlat paiera sa fidélité au roi de France durant la Révolution en perdant son rang d’Evêché, sa puissance et son pouvoir au profit de Périgueux et de Bergerac.

Oubliée, Sarlat. C’est sans doute à cet oubli et aussi à un certain André Malraux Ministre de la Culture sous la présidence du Général de Gaulle qu’elle doit son admirable préservation.

En 1964, la capitale du Périgord noir devient l’une des 4 villes pilotes de l’application de la loi Malraux. Elle s’enorgueillit aujourd’hui de cette particularité unique en Europe : la totalité de ses 11 hectares « intra-muros » est classée monument historique.

Devenue "Ville d’Art et d’Histoire", Sarlat vit un nouvel âge d’or. Le long de ses ruelles les monuments classés ou inscrits retrouvent leur splendeur d’antan, ses places s’animent en toutes saisons.

Ses marchés sont mondialement réputés.

3e site de tournage de France après Paris et Nice

Jour de marché à Sarlat. Au fond l'ancienne église Sainte-Marie réhabilitée en marché couvert et sa porte monumentale une réalilsation de l'architecte Jean Nouvel - DR
Jour de marché à Sarlat. Au fond l'ancienne église Sainte-Marie réhabilitée en marché couvert et sa porte monumentale une réalilsation de l'architecte Jean Nouvel - DR
Le coeur historique a gardé tout son cachet, son "âme" diront certains.

Ses ruelles bordées de manoirs et belles demeures ancestrales - au rang desquelles la maison natale de la Boétie (né en 1530) face au Palais Episcopal - lui donnent un décor propice à toutes les scénographies.

Les hommes de théâtre et de cinéma ne s’y sont pas trompés.

Sarlat sert désormais de scène à l’un des grands festivals de théâtre. La cité est par ailleurs plébiscitée par de nombreux réalisateurs de films de cape et d’épée et de reconstitutions historiques. Ils en ont fait le troisième centre de tournage en France après Paris et Nice.

Les pavés sarladais ont vu défiler, entre autres réalisations, le Capitaine Fracasse, La Fille de d’Artagnan (Bertrand Tavernier), les Misérables (Robert Hossein), Jacquou le Croquant, Cartouche, la Jeanne d’Arc de Luc Besson, l’enquêteur Nicolas Le Floch etc. Depuis 1991 un festival du film s'y tient tous les ans en novembre.

Au prestige de Sarlat s’ajoute la signature de Jean Nouvel.

L’architecte qui a passé son enfance dans la ville médiévale a réhabilité l’ancienne église Sainte-Marie en marché couvert. Il l’a doté d’une porte monumentale ainsi que d’un ascenseur panoramique qui permet d’avoir une vue unique à 360° sur les remparts, les toits enchevêtrés, les hôtels particuliers.

Promoteur de sa destination l’Office de Tourisme de Sarlat est le maître d’œuvre des événements qui animent tout au long de l’année la vie de Sarlat. Il en est aussi l’opérateur réceptif pour le tourisme individuel ainsi que pour la clientèle des groupes.

www.sarlatgroupes.com

Organisme local de tourisme immatriculé au registre des opérateurs de voyages et de séjours sous le numéro IM024120004.

Sarlat en toutes saisons :

- La fête de la truffe et académie du foie gras et de la truffe : mi janvier
- La fête de l’oie et du foie gras : mi février. (Produits du terroir, animations, repas gastronomique, ateliers de cuisine etc.)
- Les journées du terroir : fin mai. (Mise en avant des filières agricoles du territoire (dégustations et animations. Animaux de la ferme, pôle bio et ateliers pour enfants).
- Festival du Théâtre : 2e quinzaine de juillet. (Représentations en plein air de pièces classiques et d’œuvres contemporaines).
- Festival du film : mi-novembre
- Marché de Noël : du 6 au 31 décembre.
- Les marchés de gros aux truffes et marchés contrôlés sont ouverts de mi-novembre à fin février.

Lu 1647 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Lundi 21 Août 2017 - 08:05 Concarneau, destins croisés


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92









Dernière heure






 

Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com