TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Laurent Fabius : "On a cru que ce secteur (le tourisme) marchait tout seul. C’est faux !"

"Que notre apparence d’être les meilleurs soit une réalité..."


Rédigé par Michèle SANI le Jeudi 30 Octobre 2014

Les représentants de la Commission des Affaires Economiques auditionnaient hier au Sénat Laurent Fabius ministre des Affaires étrangères sur sa politique en matière de tourisme et de commerce extérieur.



"Les prévisions annoncent le chiffre de 2 milliards de touristes d’ici 15 ans. Nous devons prendre notre part. Il faut s’organiser et cela ne se fera pas tout seul..." /DR : © adrenalinapura - Fotolia.com
"Les prévisions annoncent le chiffre de 2 milliards de touristes d’ici 15 ans. Nous devons prendre notre part. Il faut s’organiser et cela ne se fera pas tout seul..." /DR : © adrenalinapura - Fotolia.com
« Il n’y a plus de politique étrangère efficace si elle ne s’appuie pas sur un rayonnement économique fort » a dit en substance le patron du Quai d’Orsay à propos du commerce extérieur.

Mission a été donnée aux ambassadeurs français en poste à travers le monde d’aider les entreprises qui font la richesse.

Laurent Fabius semble définitivement acquis au tourisme France. Il croit énormément en ce secteur. « Une mine d’or absolue qui n’a pas été suffisamment exploitée. On a cru que ce secteur marchait tout seul. C’est faux ! ».

Le ministre a fait valoir les avantages comparatifs de la France au rang desquels sa diversité « encore faut-il l’organiser ».

Première destination touristique du monde en effet la France est aimée, plébiscitée mais, le ministre l’a souligné de façon imagée « on commence à nous tailler des croupières… Que notre apparence d’être les meilleurs au monde soit une réalité ! »

Il a passé en revue les faiblesses du tourisme français - à commencer par l’accueil et la mauvaise maîtrise des langues étrangères - et rappelé le potentiel à venir du tourisme international (1).

Les prévisions annoncent le chiffre de 2 milliards de touristes d’ici 15 ans. « Nous devons prendre notre part. Il faut s’organiser et cela ne se fera pas tout seul ! »

Il a parlé de l’apport de Atout France et du budget ridiculement bas de cette organisation au vu de ses challengers. (Il représenterait la moitié de la seule Catalogne ! )

Atout France dispose d'un budget ridiculement bas

Il a évoqué les Assises du Tourisme qui permettent de faire le point une fois par an. Il a fait valoir le nouveau Conseil de la Promotion du Tourisme qui, animé par le diplomate Philippe Faure traitera en profondeur les atouts que la France doit développer pour séduire encore davantage les marchés étrangers.

Citons, entre autres atouts français à valoriser, la gastronomie, l’œnologie, la formation, internet « déterminant pour le tourisme », les destinations phares et les marques, l’hôtellerie et le tourisme d’affaire et encore l’accueil. A ce propos Laurent Fabius a déploré l’état et de la gare du Nord, première image des passagers Eurostar. "Elle est désastreuse ! »

Il défend le principe de l’ouverture le dimanche des (grands) magasins situés dans les zones touristiques et dans les grandes gares sous certaines conditions dont le volontariat et une compensation financière pour les salariés.

Laurent Fabius a annoncé la journée mondiale de la gastronomie française : le 19 mars 2015. Ce jour-là 1 500 restaurants sélectionnés à travers le monde serviront de la cuisine française. Toutes les ambassades appuieront cette manifestation réalisée avec l’appui d’Alain Ducasse.

Enfin rappelons que la France vient de poser sa candidature pour l’Exposition Universelle de 2025. La dernière Exposition Universelle accueillie par la France avait eu lieu en 1900. Le dépôt de la candidature officielle se fera en 2016

(1) Les arrivées de touristes internationaux connaissent une croissance continue. De 25 millions en 1950, elles sont passées à 278 millions en 1980 puis à 528 millions en 1995 avant d’atteindre 1 milliard 87 millions en 2013. (Faits saillants, OMT, édition 2014)

Lu 5426 fois
Notez


1.Posté par baudoin le 30/10/2014 08:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
PLUS de 35 ans qu'il a été premier ministre M. Laurent Fabius ;le temps d'incubation est lent pour un homme politique;Maintenant il faudrait qu'il reste en poste jusqu'à la fin du quinquennat.

2.Posté par Triangle le 30/10/2014 10:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Voilà un très bon article!

3.Posté par de La Porte du Theil Gael le 30/10/2014 11:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
On est pas sorti de l'auberge....
Ces déclarations sont absolument pas à la hauteur du sujet.
Certes, on peut souscrire aux pétitions de principe sur le secteur et son intérêt, mais ce qui serait important, c'est d'avoir une vraie politique et une stratégie adaptée. les quelques propositions ne sont pas à rejeter, mais c'est du pointillisme;
Comme je l'ai prouvé dans des tribunes libres La France, malheureusement, n'est plus depuis longtemps le premier pays touristique du Monde. Des études complémentaires, non publiées, prouvent que le Tourisme International Marchand en France est de l'ordre de 40 millions de visiteurs!!!! Partir sur des données fausses ne permet pas, par évidence, de travailler correctement.
Parler du budget d'Atout France, qui mélange la promotion et les études ne veut rien dire. Si l'on veut parler de budget de promotion, alors regardons tout ce qui est dépensé à tous les niveaux (Régions, départements, Communes...). Posons nous les vrais questions de structure, entre autre avons nous besoin de plus de 30 bureaux dans le monde à l'heure d'Internet....
Mais le plus important est le problème des produits. Notre matière première est considérable mais cela ne suffit pas. La sous-représentation du secteur hôtelier dans notre parc d'hébergement est une des clés de notre faiblesse, que fait-on pour y remédier?
Je pourrai continuer longtemps sur des sujets fondamentaux qui handicapent notre INDUSTRIE Touristique, mais je pense que cela ne sert à rien...... Les Politiques et leurs affidés préfèrent continuer à s'auto-congratuler sur une soi-disante position de leader mondial dans le domaine du Tourisme.
Aléa jacta est

4.Posté par Dort le 30/10/2014 13:01 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Le pb aussi c'est que les institutionnels du tourisme ne collaborent pas suffisamment avec les entreprises privées. Par exemple, Atout France n'accepte pas notre adhésion, ParisInfo non plus, prétextant que nous sommes concurrents. Nous sommes une agence de communication et marketing touristique. Ces organismes, en recherche de financement, proposent des missions payantes de communication internationale pour les marques et nous considèrent donc comme concurrents, alors que toute leur énergie devrait être concentrée à valoriser la France ou Paris à l'étranger. Notre agence compte 12 personnes, ils sont plusieurs centaines. Je déplore vivement leur prise de position. D'une part parce nos missions sont complémentaires et que nous ne jouons pas du tout dans la même cour. D'autre part, parce qu'ils empêchent les initiatives privées de fonctionner de manière optimale. En effet, ne pas pouvoir être adhérent implique pour nous de ne pas accéder à l'ensemble des informations qu'ils détiennent et qui sont disponibles sur leur extranet réservé aux adhérents. Triste constat !

5.Posté par Catherine le 31/10/2014 10:42 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Très bons commentaires des représentants de Maxity et Interface Tourism.
La volonté politique est indispensable mais elle doit être suffisamment éclairée et audacieuse pour pouvoir enfin à sortir des sentiers battus.
Pour l'instant, on navigue effectivement entre pointillisme et impressionnisme ... et au delà de l'accueil et autres sujets prioritaires, il faut se demander si la France et les français font encore rêver ...

6.Posté par Etienne Alain le 31/10/2014 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour Dor : je ne suis pas un fan d'Atout France, mais en quoi le fait que "toute leur énergie devrait être concentrée à valoriser la France ou Paris à l'étranger" suggère-t-il que votre adhésion y participerait. Je trouve qu'il est un peu facile pour nombre de privés de faire appel aux structures publiques ou para-publiques pour développer leurs marchés, alors qu'eux-mêmes, entre eux ne savent s'organiser... sauf pour demander moins d'intervention publique dans les domaines qui ne les intéressent financièrement pas.

7.Posté par baudoin le 03/11/2014 11:05 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour E Alain.Pour le domaine qui nous intéresse .Les structures privées ,les contribuables, financent Atout France.Les structures publiques
sont publiques elles ne sont pas adaptées à la captation de marchés,elles peuvent y concourir avec les professionnels qui ont la sensibilité de la chose commerciale et qui en faisant des profits financent les structures publiques.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com