TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le Conseil de la Concurrence désavoue Lastminute !

rejet des mesures conservatoires demandées


Rédigé par La Rédaction le Vendredi 5 Novembre 2004

Le Conseil de la Concurrence a rejeté les mesures conservatoires demandées à l'encontre de SNCF, GLe-commerce, Voyages-sncf.com et Expedia par par Lastminute.com, selon un communiqué de la SNCF. Nous reviendrons plus longuement dans l'édition de ce vendredi après midi sur cette décision qui sera commentée aujourd'hui par Voyages-sncf.



Pierre Paperon en restera-t-il là ?
Pierre Paperon en restera-t-il là ?
l'intégralité de la décision est en pièce attachée en bas de page

Flash back : Pierre Paperon, patron de Lastminute, reprochait au site Voyages-Sncf des pratiques anticoncurrentielles et un "abus de position dominante" dû à "la captation de clientèle issue du monopole du transport en train pour une utilisation commerciale par un site de voyage en ligne généraliste".

Selon lui, cette pratique nuisait également aux intérêts des agences de voyage traditionnelles, compte tenu du fait que outre des billets, le site Voyages-Sncf.com, qui se veut une véritable agence de voyages en ligne, vend des séjours de tourisme, des réservations d'hôtel, des billets d'avion et autres prestations.

Pas d'atteinte grave et immédiate

Lastminute avait saisi le Conseil de la concurrence le 25 juin dernier d'une demande de "mesure conservatoire" afin d'accélérer le rendu de la décision, "ces pratiques causent à Lastminute.com France un important préjudice, l'obligeant à sur-investir de 5% à 6% dans son budget marketing".

Mais le Conseil de la concurrence ne l'a pas entendu de cette oreille puisqu'il a rejeté ce jeudi l’intégralité des mesures conservatoires demandées, au motif qu’aucune urgence n’est démontrée, qu’aucune atteinte grave et immédiate à l’économie générale, au secteur des agences de voyages et aux consommateurs n’est caractérisée, selon un communiqué de la SNCF.

Le Conseil de la concurrence retient également qu’avec une croissance de 45% de son chiffre d’affaires, Lastminute ne justifie d’aucune atteinte grave et immédiate à ses propres intérêts.

Pierre Paperon, Directeur Général de Lastminute.com note néanmoins dans un communiqué que "le Conseil a considéré que les pratiques de la SNCF et d'Expedia sur le marché de la vente en ligne peuvent constituer une entente anti-concurrentielle ainsi que des abus de position dominante tant au regard du droit français de la concurrence que du droit communautaire et que le début de l'instruction des pratiques d'entente et d'abus de position dominante.

Entente anti-concurrentielle et abus de position dominante ?

Une instruction va désormais débuter et il se « réjouit de cette décision et de l'attention que le Conseil de la Concurrence déclare expressément vouloir porter à cette affaire.

Mieux vaut une instruction complète et rapide sur le fond qu'une décision de mesures conservatoires qui n'aurait été que partielle mais aurait repoussé de trop nombreux mois l'examen des reproches que nous adressons à ce partenariat contre-nature.

Le Ministre de l'Economie souhaitait également à l'audience une instruction rapide : c'est également notre souhait et nous nous tenons à la disposition du rapporteur».


LIRE AUSSI :

lastminute.pdf lastminute.pdf  (87.25 Ko)


Lu 2343 fois
Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com