TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le MAP Pro réussit son pari avec une formule qui va à l'essentiel

La proximité exposants/visiteurs plébicitée


Rédigé par Yves BARRAUD le Lundi 12 Octobre 2009

Par sa superficie réduite, sa densité, sa durée limitée à deux jours et son effervescence, le MAP Pro a tenu plus du méga workshop que de la grand' messe « à la Top Résa ». Ce concentré présente des avantages : les contacts sont facilités par la proximité exposants/visiteurs, et les échanges vont à l'essentiel.



"La formule des petits stands plaît" : en abolissant le décorum et les distances entre visiteurs et exposants, le MAP Pro se concentre sur l’essentiel : Faire son marché.
"La formule des petits stands plaît" : en abolissant le décorum et les distances entre visiteurs et exposants, le MAP Pro se concentre sur l’essentiel : Faire son marché.
Le MAP Pro allait-il réussir à tirer son épingle du jeu, alors que l’ombre de l’IFTM/Top Résa planait encore sur la Porte de Versailles ?

La programmation à 3 semaines d’intervalle des deux manifestations n’allait-elle pas léser la dernière en date, le MAP Pro ?

Ces questions étaient sur toutes les lèvres et dans toutes les têtes avant son ouverture même si, par leurs positionnements et objectifs respectifs, MAP Pro et IFTM s’adressent à des cibles distinctes, parfois complémentaires.

Après avoir arpenté les allées des deux salons, le mot « complémentaire » est bien celui qui sied le mieux à la visite de l’un puis de l’autre.

Une « complémentarité » affichée par Vincent Lhoste (Directeur de l’IFTM) et Arlette Alphaize-Furet (Directrice du MAP) qui ont parcouru ensemble, vendredi 9 octobre, le salon.

Jean-Baptiste Philippe : ''Le MAP Pro est un bon salon. C’est le retour gagnant du MIT ou d’un mythe !''
Jean-Baptiste Philippe : ''Le MAP Pro est un bon salon. C’est le retour gagnant du MIT ou d’un mythe !''
Pour l’heure, tenons-nous en à un premier bilan du MAP tiré par les professionnels eux-mêmes.

Pour Patrick Thery, Chargé de mission à l’Office de promotion du tourisme Wallonie Bruxelles : « La formule des petits stands plaît.

Les visiteurs ont le temps de voir tout le monde. On a le sentiment d’être sur un marché de province, ce qui favorise les échanges.

Hier (jeudi 8), ça a très bien tourné, avec la visite d’un grand nombre de groupistes.

Je pense que l’affluence ne faiblira pas en fin de journée, ce vendredi, avec l’arrivée des autocaristes qui en profiteront pour passer le week-end sur Paris
». (NB : Notre enquête a été réalisée vendredi en fin de matinée).

Jean-Baptiste Philippe (RestoGroupes et HôtelGroupes) est le « poids lourd » de cette édition 2009. Il y dispose du plus grand stand (36 m2) sur lequel il expose 16 hôtels et restaurants parmi les 300 qu’il représente :
« Nos adhérents ont de beaux produits mais ils ne savent pas trop les mettre en avant.

Et comme les groupistes vont parfois au plus facile, en travaillant avec les hôtels et restaurants de chaînes, le MAP Pro est une bonne occasion de promouvoir nos atouts.

La formule retenue (16 exposants sur 36 m2) permet à chacun d’être présent pour un tarif 2 à 3 fois inférieur à ce qu'il devrait payer si il y venait seul
.

Le MAP Pro est un bon salon. C’est le retour gagnant du MIT ou d’un mythe ! (sourires).

On y génère du business à condition de ne pas rester assis sur sa chaise. Il faut aller au devant du client, l’alpaguer dans les allées. Et la configuration retenue facilite incontestablement cette approche sans détour ».

"Un investissement rentable"

Franck Manin : ''C’est notre première présence ici. Je la qualifie de rentable...''
Franck Manin : ''C’est notre première présence ici. Je la qualifie de rentable...''
Même son de cloche chez Frank Manin d’Antipodes Voyages (1) qui se définit comme un « grossiste » dans la création de séjours au service des professionnels du tourisme.

« Notre activité s’exerce dans l’ombre. Nous ne faisons pas de ventes directes.

Nous vendons nos produits aux pure players, aux plateaux de tourisme, aux agences incentive, aux groupistes et à certains TO.

C’est notre première présence ici. Je la qualifie de rentable. Hier (jeudi), on a vu beaucoup de monde entre 11h00 et 15h00.

La formule du MAP permet de communiquer naturellement avec nos clients et prospects. Nous en profitons aussi pour négocier des co-affrètements aériens avec les TO, vers la Crète, Corfou et Chypre
».

CulturEspaces gère et assure la promotion d’une dizaine de monuments et musées. Citons : le Théâtre et le Musée d’Orange, l’Amphithéâtre et la Maison Carrée de Nîmes, les Cités du train et de l’automobile (en Alsace), le Musée Jacquemart (Paris), la Villa et les jardins de Rothschild (Côte d’Azur). Sophie Lemaire, responsable des ventes et du marketing, constate pour sa part que : « Si il y a moins de monde, les contacts sont plus sérieux, plus constructifs. Le MAP facilite des échanges qui vont droit au but ».

Les points forts du MAP Pro

Ce petit tour d’horizon forcément incomplet met en exergue quelques points forts du MAP Pro. Ici, pas de grands déballages tape-à-l’œil, mais des stands qui placent petits et grands quasiment sur un pied d’égalité.

Pas d’espaces écrasants, pas de déperdition de temps et d’énergie pour aller d’un endroit à l’autre, cette configuration favorise une prise de contact directe et « naturelle ».

En abolissant le décorum et les distances entre visiteurs et exposants, le MAP Pro se concentre sur l’essentiel : Faire son marché.

Mais certains de nos lecteurs auront peut-être un avis divergent. Qu’ils n’hésitent pas à l’exprimer dans les commentaires.

(1) Antipodes Voyages produit des séjours packagés en affrétant des vols et en achetant des prestations réceptives à l’étranger. Son volume d’affaires (40 millions d’€) est réalisé à hauteur de 10 millions sur le bassin méditerranéen (affrètements et co-affrètements aériens), 10 millions sur le long-courrier (affrètements et co-affrètements) et 20 millions par ses bureaux d’achat à l’étranger. Son CA est en progression de 19% cette année, avec 41.000 pax au départ de France.

Lu 3900 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure

















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com