TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le Mexique relance son tourisme


Rédigé par Bertrand Figuier le Jeudi 14 Octobre 2010

Pour sortir de la crise, le tourisme mexicain fait son autocritique et mobilise toutes les énergies pour bâtir une relance durable.



Jorge Luis Tellez, le directeur de l'Office du torurisme de l'État de Cancun
Jorge Luis Tellez, le directeur de l'Office du torurisme de l'État de Cancun
Pour répondre à la baisse de sa fréquentation et regagner la confiance des visiteurs européens ou américains, le tourisme mexicain a profité de la première édition de la FITA, (Fiesta Internacional de los Tourismos Americanas) et de son indéniable succès, pour rappeler à tous les professionnels du secteur sa volonté de renouveler son offre touristique en diversifiant les produits.

La feuille de route est ambitieuse, mais elle fait l’unanimité tant elle paraît nécessaire : il faut monter en gamme, améliorer le rapport qualité/prix, économiser l’énergie, rénover davantage les infrastructures anciennes et surtout, rechercher un développement durable, mieux réparti sur l’ensemble du pays, de façon à concerner toute la population.

Soutenu par une vraie coopération entre le public et le privé, cette nouvelle orientation a déjà bénéficié aux investissements hôteliers, à Mexico City bien sûr, avec l’ouverture récente du Westin Santa Fe, du Sheraton ou du Camino Real, mais aussi dans les différents États de la Fédération mexicaine, comme le montre bien l’ouverture récente du Barcelo Premium Los Lobos.

Des circuits nouveau genre, plus authentiques

La création des « Routes du Mexique » est sans doute l’innovation la plus exemplaire de la politique menée tambour battant pour les autorités fédérales.

Ces circuits inter-États, qui associent les États de Chihuahua et de Sinaloa, ou bien ceux de Veracruz, de Tamaulipas, d’Hidalgo et de San Luis Potosi, par exemple, proposent une découverte du pays loin des points chauds du tourisme balnéaire traditionnel.

Leur différentes thématiques, tantôt culturelle, tantôt aventure et nature, ou bien gastronomique, œnologique, historique, vont emmener les futurs clients vers un Mexique plus authentique, plus ouvert sur les populations et sur leurs traditions. Elles favoriseront ainsi le développement de régions qui jusqu’à présent ne profitaient guère des mânes du tourisme international.

Chacun selon ses moyens, de nombreux États de la Fédération mexicaine appuient l’initiative du gouvernement fédéral. Parmi les plus actifs, Cancun est aussi le plus en pointe.

Cancun attire l’attention des hôteliers haut de gamme

Le nouveau Westin de Mexico City
Le nouveau Westin de Mexico City
Avec sa campagne de promotion « les trésors des Caraïbes », pour laquelle il a prévu des éductours et des voyages de presse en rafale dès le début 2011, il compte attirer l’attention des visiteurs sur l’intérieur du pays, sur sa nature et sa faune, ou sur les merveilles archéologiques dont il est sans doute plus riche que son voisin, le Yucatan.

La côte sud de l’État, avec des stations plus humaines, comme Puerto Morelos, et les 4 îles qui entourent Cancun, Mujeres, Cozumel, Holbox et Contoy, sont le deuxième volet majeur de la campagne.

Ces différentes destinations ayant un intérêt spécifique, ici les sports nautiques, là une nature vierge ou l’intimité des espaces protégés, elles proposent également un hébergement de charme radicalement différent de celui que les professionnels du tourisme français connaissent bien sur la ville de Cancun.

Enfin, par une nouvelle segmentation de son offre, l’État de Cancun espère bien faciliter le choix de ses clients. « Bien-être », « Voyages de noce », « mode & shopping » et « nautisme », il a mobilisé dans chacun de ces thématiques un certain nombre d’opérateurs privés, réceptifs, prestataires de service, magasins ou restaurants et night-clubs, dont la tâche sera d’agrémenter le séjour des clients à des prix intéressants.

Inciter les voyageurs à prolonger leur séjour

Pour « la mode et le shopping », par exemple, les clients pourront profiter du statut de zone franche pour éviter la taxation de leurs achats et s’attacher les services d’un « personal shopper », une sorte d’assistant que l’on trouve désormais dans Paris pour faire ses courses en professionnel de la consommation.

« Nous voulons que nos visiteurs restent un ou deux jours de plus », explique Jorge Luis Tellez, le directeur de l’Office du Tourisme de l’État de Cancun, « et qu’il fasse un peu plus d’excursions pour découvrir la richesse touristique de l’État. »

Et les opérateurs internationaux, en particulier les grandes chaînes d’hôtels, semblent croire au succès puisque des marques comme Saint Regis, Sofitel ou Renaissance s’intéressent à la ville et cherchent le moyen de s’y implanter.

Reste encore à régler les problèmes de sécurité, qu’au Mexique, chacun aborde sans se voiler la face ; puis à renforcer l’accès aérien au départ de l’Europe, et de la France en particulier… Deux questions que le gouvernement fédéral a déjà dans sa ligne de mire.

Lu 2307 fois

Notez

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com