TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le Selectour Afat anglais crée son propre TO

Une idée pour les distributeurs français ?


Rédigé par Geneviève BIEGANOWSKI le Vendredi 22 Avril 2016

Advantage Travel Partnership, réseau anglais d'agences de voyages indépendantes, a décidé de créer son propre tour-opérateur, Advantage Holidays. Au cœur du projet, qui verra le jour en mai 2016, du package dynamique et un outil de CRM afin de "créer le changement plutôt que de le subir".



Advantage Travel Partnership crée son propre tour-opérateur, Advantage Holidays - Capture d'écran
Advantage Travel Partnership crée son propre tour-opérateur, Advantage Holidays - Capture d'écran
Toute ressemblance avec des faits réels de ce côté-ci de la Manche n'est pas pure coïncidence.

Le week-end dernier, le réseau volontaire Advantage Travel Partnership, fort de plus de 300 agences indépendantes et un VA annuel de plus de 3,5 milliards de livres (4,2 Mds d'euros) tenait congrès, réunissant adhérents et quelques fournisseurs.

Sa directrice générale, Julia Lo Blue Said, une pro au parcours nourri, annonçait à la tribune la création d'un tour-opérateur "maison" sous la marque Advantage Holidays, auquel les adhérents auraient accès à partir du mois de mai 2016.

Pourquoi une telle initiative alors que l'Angleterre a vu naître le tour operating et que sa force est encore aujourd'hui à la puissance 10 par rapport au marché français ?

Mieux contrôler les produits qu'il distribue

D'après les explications rapportées par la presse professionnelle britannique, plusieurs éléments ont amené à cette décision : d'abord la pression des géants tels que TUI, qui ne font pas secret de chercher à développer les ventes directes et se félicitent de leur progression à chaque communication financière.

Avec une rémunération des distributeurs anglais, souvent sous la barre des 10%, c'est bien par la force du marché et le volume de ventes que les distributeurs indépendants survivent.

A condition, bien sûr, que les fournisseurs respectent les contrats et ne cherchent pas à appâter par la suite les clients en direct. Ce qui semble arriver aussi chez la perfide Albion.

Avec une production "maison", le réseau Advantage peut aussi se targuer de contrôler plus à fond les produits qu'il distribue.

Une somme à six chiffres

Alors plutôt que de chercher à racheter un producteur en difficulté, comme cela a failli se faire en France, Advantage a investi "une somme à six chiffres" dans un système informatique performant, qui permettra non seulement de réaliser du package dynamique pour répondre à la demande du client, mais aussi d'assurer le service CRM adéquat.

Par ailleurs, les agences adhérentes du réseau n'auront pas à se préoccuper des garanties financières liées à l'activité TO, c'est Advantage qui prendra en charge en central le coût du système de protection Atol.

"Dans un environnement qui évolue à chaque clin d'œil, nous devons piloter notre propre destinée et créer le changement plutôt que de le subir", résume la patronne du réseau aux quelque 470 délégués présents au congrès.

Pour autant, Advantage va continuer à vendre la production d'autres tour-opérateurs et notamment celle de Thomas Cook, avec lequel le réseau vient de signer un contrat pour les deux ans qui viennent. "Nous avons besoin de vous", est venu répéter un responsable de Thomas Cook à la tribune.

Tant qu'on arrive à s'entendre sur la teneur des contrats, pourquoi ne pas continuer à travailler ensemble...

Lu 1574 fois

Notez


1.Posté par LAPALISSE le 22/04/2016 10:21 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
chacun son métier...

2.Posté par msabord le 22/04/2016 10:47 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cet article résume ce qui est latent dans la tête des réseaux volontaires( sauf 2 ) en France. Les TO ont eu raison de faire de la résistance aux diktats des sirènes AFAT .. ce.qui aurait mis hors marché toute la profession face aux ventes sur le net.
Une pure folie que de bloquer les TO pendant 3 ans avec des rétrocessions de marges sur le brut taxes aériennes incluses ! Et les utiliser seulement pour vendre les produits à engagements financiers sans prendre le moindre risque eux mêmes mais en demandant le maximum de commission, laissant le risque majeur aux TO leur reprochant de faire des promotions moins commissionnés en cas d'invendus..?. !! On marche sur la tête dans les métiers du tourisme depuis quelques années.
Les TO devraient prendre en compte cette décision anglaise , elle pourrait traverser la Manche...

3.Posté par WESTAR le 22/04/2016 19:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Bonjour


ca fait bientot 20 ans qu on vend sur le net et Selectour / Afat n'a jamais ete foutu de construire son tour-operateur chargé de nourrir ses agences. Son metier c'est intermediaire, laissant filer les expertises destinations, et l expertise industrielle ( notamment en terme aerien)

Le concept de web to store aurait pu etre developpé il y a bien des années, s'evitant ansi un antagonisme pure player-click & mortar

c'est du très très haut niveau d’imbécillité stratégique . Il y avait, il y a peu, tous les moyens pour le faire

Mr Jean Pierre Mas ..........cela reponds à une question quand je mettais en doute votre competence


a bon entendeur.....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com