TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le libraire de la rue Sainte-Anne : « Je suis la boîte à outils des pros du voyage... »

R. Chabaud, dirige les librairies de Voyageurs du monde


Rédigé par Michèle Sani - redaction@tourmag.com le Mercredi 15 Novembre 2006

Il a fallu quatre ans à Raymond Chabaud pour faire de la librairie installée dans les sous-sols de la « Cité des Voyages » de Voyageurs du Monde, rue Sainte Anne à Paris, l’adresse consacrée aux voyages la plus référencée de France. Pour ce Basque à la (bonne) cinquantaine joviale, le métier de libraire est un retour aux sources.



L’homme qui lit dans les signes

Raymond Chabaud était monté à Paris pour poursuivre ses études, « Langues O » et japonais avant de s’engager vers la sémiologie. Il résume : « la sémiologie permet de mieux comprendre le monde ».

Mais encore ? C’est une science qui étudie les systèmes des signes, des codes et des symboles de communication entre les hommes et permet, disent les spécialistes, de connaître ou de reconnaître, de deviner et même de prévoir… Lire dans les signes, c’est le dada de cet érudit, un peu touche à tout et un tantinet marginal.

Tout en terminant à Paris sa thèse de sémiologie, Raymond Chabaud ouvre en 1973, à 23 ans, l’Astrolabe rapidement considérée comme « la » librairie des grands voyageurs. Son Pays Basque lui manquant, quinze ans plus tard il passe la main, fait de Bayonne son port d’attache, se donne le temps d’observer, d’écrire et, il raconte, de voyager au rythme tranquille d’un « dandy flâneur ».

De Philippe Gloaguen à Jean-François Rial

La rencontre avec Philippe Gloaguen le fondateur du Routard bouscule un peu le rythme. Il rentre dans l’équipe et sort un premier guide. Sans surprise, ce sera le Pays Basque dont il connaît chaque parcelle. Ce guide reste un ouvrage de référence. En quelques années il devient « le » spécialiste reconnu du sud de la France et du nord de l’Espagne.

Ses ouvrages se multiplient. L’Europe puis les Amériques deviennent aussi ses destinations de prédilection. Sa rencontre avec Jean-François Rial, le patron de Voyageurs du Monde lui fera changer de cap.

Le libraire de la rue Sainte-Anne : « Je suis la boîte à outils des pros du voyage... »
« Il m’a demandé de diriger ses librairies. A l’époque il y en avait trois. A cinquante ans j’ai relevé ce challenge alors que j’avais abandonné le métier de libraire. » Il décide donc de quitté son Pays Basque pour remonter à Paris. Il retrouve son réseau d’éditeurs et ses correspondants à travers le monde. Le métier revient vite.

18 000 livres et 10 000 cartes référencées

Dans un espace où tout est harmonie et invitation esthétique aux voyages, le bureau de Raymond Chabaud dénote. Il occupe une sorte de « boite-capharnaüm » discrètement installée dans les sous-sols, à l’écart des visiteurs et des clients.

Sur quelques petits mètres carrés à la ventilation improbable, bureau et étagères disparaissent sous les documents, les dossiers, les livres et les cartes géographiques. Il y grille ses cigarettes quand bon lui semble sans déranger personne. Il s’y sent bien, retrouve toujours tout et refuse qu’on l’en déloge.

Effet contrasté : la grande librairie voisine – 140 m2, 18 000 livres et 10 000 cartes géographiques référencées – est un modèle d’ordre. Tout y est soigneusement classé, aligné au cordeau.

Je ne suis pas un gourou

N’allez pas demander au libraire de la rue Sainte-Anne des idées de voyages ou une fiction pouvant illustrer le voyage de vos rêves. « Avec ma casquette de libraire je n’ai pas d’opinion à avoir sur les voyages. Mon boulot n’est pas de dire aux acheteurs que telle destination est mieux que telle autre. Je ne suis pas un gourou. En revanche je dois leur donner les meilleurs outils possibles pour leur permettre de profiter de leurs voyages. Je me considère comme une boîte à outils. »

Depuis le siège parisien il fait passer le message et dirige aujourd’hui les dix librairies que Voyageurs du Monde à ouvert à travers la France dans ses Cités des Voyages.

Le poids des cartes

Dans les rayonnages on trouvera peu de romans et de fictions. Priorité est donnée aux guides, aux récits, aux témoignages et une large place est consacrée aux cartes dont les meilleurs acheteurs sont les hommes d’affaires, architectes, géologues, sociétés de production de films et autres voyagistes qui construisent des circuits ou insèrent des cartes de géographie dans les carnets de voyages. « Ils savent que je tiens les délais que notre marque n’apparaît jamais » explique notre libraire qui possède aussi le sens des affaires.

« Beaucoup de clients ne voyagent pas pour leur seul plaisir. Il faut aussi leur répondre. Pour eux les cartes détaillées des villes, des régions, des pays, selon leurs demandes, sont fondamentales. »

Les cartes sont l’une des passions de Raymond Chabaud. En Islande comme au Pérou, en Slovénie comme au Chili en passant par Madagascar, il a ses réseaux et assure en France la représentation exclusive d’une vingtaine d’instituts géographiques nationaux.

Il dispose des cartes – en français, en anglais ou espagnol – les plus précises du marché. Il vient par ailleurs de concrétiser un accord d’exclusivité pour la France avec le World Maping Project, cartographe allemand qui édite sur papier indéchirable la Rolls-Royce des cartes géographiques.

En attendant de se plonger dans cette nouvelle cartographie Raymond Chabaud poursuit ses voyages de papier. La semaine dernière il travaillait sur l’Iran, sélectionnant les ouvrages et les guides, traquant les failles, comptant les pages, vérifiant les références.

Il consacre aussi du temps aux randonnées pédestres dans les Alpes. De Marseille à Vienne en Autriche, au kilomètre près, cela pourrait lui prendre une année entière à ce libraire qui donne du temps au temps.

Lu 4547 fois

Tags : amadeus
Notez


1.Posté par guyon le 30/03/2008 19:19 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
raymond,
daniel guyon....tu te souviens mes expéditions hymalayennes..........je passerai te voir fin avril..............
as-tu les coordonnées d'alain bourillon???
merci


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Mars 2007 - 15:20 Annette Masson : motarde au grand coeur


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com