TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le personnel de CWT Belux à l’effort volontaire


Rédigé par Claude Boumal à Bruxelles le Mardi 27 Janvier 2009

La branche Belgique-Luxembourg de Carlson Wagonlit Travel a encore enregistré une légère progression (4,64 %) de son chiffre d’affaires en 2008, à 506 millions d’euros.



Mais Baudouin Gillis, son Vice-président, préfère se référer à 2005 : en quatre ans, ses ventes ont augmenté de près de 35 % « Carlson Wagonlit est indubitablement Numéro Un en Belgique et au Luxembourg, comme dans l’ensemble de la région EMEA, et sans doute au niveau mondial, aussi longtemps que le dollar ne chute pas davantage », reconnaît-il.

A l’inverse de ses principaux concurrents, CWT est présent sur les quatre segments en Belgique. Si le voyage d’affaires demeure son activité principale (64,2 %), il est aussi sur celui des loisirs, un créneau stable, à 22 %, et où Jetair commence à creuse l’écart, du MICE — quoique à titre marginal — et est leader du brooking : près de la moitié des agences de voyage belges achètent leurs billets à sa filiale Airtip !

Trois quarts de volontaires

Le personnel de CWT Belux à l’effort volontaire
Les chiffres de CWT sont restés stables, par exemple en termes de BSP, surtout grâce à ses contrats avec les pouvoirs publics et les institutions européennes. Les nuages, pourtant, s’amoncellent : les chiffres sont en baisse, de 18 à 20 % au cours des trois derniers mois.

Un implant chez City Bank a déjà fermé. Aussi bien, CWT a anticipé les conséquences sur l’emploi : « Nous tenons à maintenir l’outil de travail, mais avec une flexibilité à outrance », explique Baudouin Gillis, qui a négocié et passé deux accords avec les syndicats.

Si le temps de travail est désormais ramené à 35 heures hebdomadaires, CWT demande à son personnel un effort supplémentaire, mais sur base du volontariat.

Trois formules possibles : une réduction de salaire de 5 %, un « paquet » de vingt jours de congés non payés, ou une réduction supplémentaire de 20 % du temps travail — le choix personnel de Baudouin Gillis —, partiellement compensée par une intervention des pouvoirs publics pendant maximum cinq ans.

Illustration du consensus social à la Belge, où l’on préfère toujours la concertation préalable à l’affrontement, les trois quarts du personnel ont immédiatement adhéré à l’une ou l’autre de ces trois formules. « En attendant la relance, précise Baudouin Gillis, qui viendra forcément ».

Marchés de niche : CWT va se montrer plus agressif

En attendant, aussi, Carlson Wagonlit martèle à ses clients : « Adaptez-vous ! ». Et, pour les y aider, propose cinq idées pour voyager moins cher. Par exemple, en réservant le plus tôt possible : des journées entières sont perdues entre le moment où un voyage est décidé et le moment où il est réservé.

Or, le prix d’un billet augmente en moyenne de 2 % par jour ! De faire confiance, aussi, à une Travel Management Company : ce sera sont moins cher que via n’importe quel autre canal, dans 95 % des cas.

« Notre meilleur capital, c’est la confiance de nos clients », conclut Baudouin Gillis, qui entend bien faire flèche de tout bois pour consolider ses positions, sur des marchés de niche, par exemple, où CWT va se montrer plus agressif. Pas question, en tous cas, de rester dans son coin et de se croiser les bras !

Lu 2399 fois

Notez


1.Posté par Jean-Francois. le 28/01/2009 10:23 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
CWT n'est pas n° 1 au Luxembourg et de loin.

2.Posté par cee le 30/01/2009 13:44 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Pour vous dire que la sollidarité n'est pas vraiment là....aujourd'hui greve dans l'implance CWT à CEE.....J'ai perdu mon travail à cause de responsables commerciaux qui n'ont pas été viré ou pénalisé de façon visible aux yeux du personnel...Je suis dégouté de la Direction

3.Posté par CWT Siège le 30/01/2009 17:06 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Il n'y a rien de volontaire ou si peu
La direction met une pression psychologique intense sur les employés pour accepter de force des accords rejetés pa rles syndicats et sans aucune garantie d'emploi
La direction utilisera les fonds ainsi collecté pour financer des licenciemdents et parallèlement prévoit un bénéfice plantureux en 2009 pour payer les actionnaires avec les sang des employés
La direction couvre SES fautes graves par des licenciements massifs

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com