TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le sud tunisien : à la rencontre des caravaniers de la Route des Palmes


Rédigé par Michèle SANI à Tozeur le Mercredi 26 Octobre 2011

Dans le sud tunisien les oasis de Tozeur et Nefta offrent un dépaysement total à 2h30 de Paris. Les liaisons directes mises en place par Tunisair, depuis de longues années, et Transavia à partir du 11 novembre prochain les rendent facilement accessibles au départ de la France. Aux portes du désert, aux pieds des monts du Cherb, en bordure de l’immense chott el Djerid, le pays des oasis est une heureuse et encore trop méconnue alternative hivernale au traditionnel tourisme balnéaire de Tunisie.



L’origine de ces oasis se perd dans la nuit des temps.

Étapes de la « Route des Palmes » qui menaient les caravaniers de Tombouctou à la Mer Rouge il leur reste un parfum d’histoire et de mysticisme qui prend côté cœur.

Les origines de Tozeur remontent au XIIe siècle. Consacrée par les penseurs, les philosophes, les écrivains, les astronomes, les mages elle était alors l’une des villes les plus prospères du monde saharien. Elle a gardé le goût des arts et de la culture. (Le grand poète populaire, Abul Qasim auteur du magnifique texte de l’hymne tunisien est un natif de Tozeur).

A une vingtaine de kilomètres au sud de Tozeur l’oasis de Nefta était alors un centre religieux, le second de Tunisie après Kairouan.

Elle possède une vingtaine de mosquées, certaines datant des XXe et XVIe siècle, et des dizaines de marabouts qui ornent de leurs petites coupoles blanches les pourtours de l’oasis en forme de corbeille et ses alentours.

On ne peut dissocier le « produit » Tozeur capitale du « Djérid » à Nefta, là où les premières dunes annoncent le désert.

Chacune à son charme, ses traditions, son histoire. Le décor urbain aux habitations recouvertes de briques leur est commun.

Dans un rayon de moins de cent kilomètres au départ de l’aéroport international de Tozeur, les paysages se bousculent et se contredisent vite. Mis en lumière pour la première fois par le film culte « Star War » le désert s’annonce de superbe manière.

A l’ouest, ce sont les canyons de Mides et les oasis de montagne de Chebika et Tamerza. Plus à l’est, les villages de crêtes et les ksour, les greniers fortifiés des nomades qui se gardaient des razzias.

Au-delà du chott el Djerid et de ses mirages Douz, la plus saharienne des oasis tunisiennes annonce le Sahara. Encore plus au sud , les bases chamelières de Zaafrane ultimes étapes avant un désert qui se découvre au rythme des caravaniers.

La vocation d’étape caravanière du pays des oasis ne devrait plus avoir cours. Les conditions d’accès, le vaste choix des hébergements, la diversité des paysages, la lumière et la douceur du climat sont autant d’atouts aptes à développer, d’octobre à mai un tourisme de séjour et de découverte.



Nouveau dans le sud tunisien

Patrick Elouarghi, promoteur du concept Hi et Marie-Caroline Bourieau directrice de l'eco house & Spa Dar Hi à Nefta . Photo DR M.S.
Patrick Elouarghi, promoteur du concept Hi et Marie-Caroline Bourieau directrice de l'eco house & Spa Dar Hi à Nefta . Photo DR M.S.
A Nefta :

Dar Hi : un défi à la nature pour un concept d’éco-retraite ouvert en décembre 2010 à quelques jours de la révolution… Dans l’esprit d’une maison d’hôte au design contemporain mais un peu à la manière des fondouks traditionnels, construit sur pilotis le Dar Hi surplombe à pic la « corbeille » de Nefta.

17 chambres équipées de douche. Ni téléphone ni TV dans les chambres (un salon TV est à disposition). Spa, Formule all inclusive avec 3 personnes en cuisine. Le tout conçu par la designer matali crasset - à qui Philippe Chapelet et Patrick Elouarghi doivent le Hi de Nice - est en harmonie avec la vie locale et le site naturel. Le projet avait demandé 5 ans de préparation et 2 ans de travaux pour un budget de l’ordre de 3M€.

Dar Zargouni : C’est sur une dune de sable qui domine la « corbeille » qu’est perchée la maison d’hôte Dar Zargouni. Architecture traditionnelle faite de briques pleines. 4 suites, salons, cuisine, salle-à-manger, piscine. Le personnel est composé d’un maître des lieux, d’un chef cuisinier, d’une femme de ménage et d’un jardinier.

A Tozeur :
L‘historique hôtel de l‘Oasis (1923) repris par le groupe hôtelier Yadis est en plein travaux de rénovation. Il sera opérationnel pour l‘hiver 2012/2013 (Ouverture prévue avril 2012). Situation privilégiée, à moins de cent mètres de la ville historique et directement ouvert sur l’oasis.

Il disposera de 169 chambres sur deux niveaux (avec ascenseurs), Spa avec piscine couverte, une grande piscine extérieure. Plusieurs salons, bars et restaurants.

3 questions à P. Caradec président du groupe Transat France

P. Caradec était du voyage à Tozeur à l’occasion du vol inaugural de Transavia.

TourMaG.com - Une première impression sur Tozeur ?

Patrice Caradec :
Je découvre avec plaisir. Il y a en effet à Tozeur quelque chose à faire en basse saison pour des courts séjours ou des combinés avec Djerba où nous avons deux clubs Loukéa. Je pense aussi au marché des séniors.

Sur nos 34 Loukéa, nous en avons quatre en Tunisie à vocation balnéaire. Globalement les Loukéa représentent 73 % des ventes Look Voyages.


TourMaG.com - Parallèlement à votre importante activité de tour-opérateur vous possédez en propre 38 points de ventes. Que représentent les ventes réalisées dans vos agences ?

P.C. :
Nous avons aussi un site qui fonctionne très bien… Look et Transat sont revendus par l’ensemble de la distribution c’est-à-dire plus de 4 000 points de vente. Dans nos agences nous vendons de tout. Nos propres productions ne représentent que 3 % des ventes.

TourMaG.com - Quel regard portez-vous sur les réseaux de distribution qui s’organisent pour réaliser leurs propres productions ?

P.C. :
En ayant la faculté de vendre sans intermédiaire, elles prennent davantage de risques. La prise de risque, c’est notre métier. Dans tous les cas de figure, que le TO vende à perte ou non, le distributeur sera rémunéré.

Lu 2046 fois

Tags : tozeur, tunisie
Notez


1.Posté par Ecogîte L'autre Désert le 27/10/2011 09:16 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel dommage de ne pas avoir poussé vos visites plus loin que les grandes villes du sud tunisien. Tant de "petits coins" méconnus à découvrir dans cette merveilleuse région....

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com