TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Le tourisme, défi et cause "nationale" pour La Réunion

7èmes rencontres du SNAV à la Réunion


Rédigé par Céline Eymery à Saint-Paul le Vendredi 7 Février 2014

A l'occasion de l'ouverture des 7èmes Rencontres du SNAV à la Réunion, Catherine Frécaut et les élus réunionnais présents ont mis en avant l'importance du secteur touristique pour la Réunion. La filière est le 1er levier économique l'île.



Catherine FRECAUT, présidente du congrès, très émue a ouvert jeudi les 7èmes Rencontres des métiers, du voyage, et du tourisme - Photo CE
Catherine FRECAUT, présidente du congrès, très émue a ouvert jeudi les 7èmes Rencontres des métiers, du voyage, et du tourisme - Photo CE
C'est une Catherine Frécaut émue qui a ouvert ce jeudi à Saint-Paul à La Réunion, les 7e Rencontres des Métiers du voyage et du tourisme.

"J'ai pu mesurer à quel point Georges Colson aimait la Réunion, lorsqu'il a décidé d'organiser cet événement ici, a rappelé la directrice générale de Bourbon Voyages.

Mais j'ai aussi compris qu'il nous lançait un défi.

Toutes les énergies positives se sont ainsi réunies pour organiser ces rencontres, aux premiers rangs desquelles, les réceptifs
."

La présidente des 7e rencontres du SNAV a évoqué les nombreux atouts de l'île : cirques, volcans, espaces marins... "La mise en tourisme de ces richesses est un enjeu majeur pour demain", a-t-elle martelé.

Tourisme : 1er levier économique de la Réunion

Il faut dire que le secteur du tourisme constitue le 1er levier économique de la Réunion, a rappelé David Lorion, Vice-Président du Conseil Régional de la Réunion.

La filière génère plus de 314 millions d'euros de recettes annuelles et représente près de 10 000 emplois, dont 6 750 salariés.

Depuis 2010, la collectivité a mis en place des aides pour augmenter le nombre et la qualité des établissements. Le montant de l'enveloppe budgétaire s'est élevé entre 2010 et 2013 à 73 M€ dont 23 M€ pour la seule année dernière.

Le Vice président du Conseil Régional a indiqué qu'en 4 ans, "20 projets de création ou de rénovation d'hôtels ont vu le jour, soit 585 chambres créées et 285 rénovées. Plus de 296 nouveaux emplois ont été créés dans les métiers du tourisme."

Pour Huguette Bello, députée maire de Saint-Paul, la qualité de l'accueil, des infrastructures, et des hébergements est nécessaire. Mais elle ajoute que cette qualité doit aussi "se penser de manière transversale.

Il faut être attentif à l'ensemble des éléments qui jalonnent le parcours du voyageur jusqu'à son départ. Il faut formaliser notre engagement au service de la qualité."

La Réunion trait d'union entre l'Afrique et l'Asie

Si tout le monde s'accorde pour faire du tourisme une priorité, la Réunion, historiquement tournée vers le marché français, n'en reste pas moins dépendante des effets de la conjoncture économique morose et des événements extérieurs tels que la crise du chikungunya, ou plus récemment, des attaques des requins.

En 2013, l'IRT s'attend à une stagnation de la fréquentation, par rapport à 2012. (Voir chiffres encadré)

Et pour David Lorion, "les agences de voyages de métropole ne nous aident pas toujours". Il précise que pendant les jours qui ont suivi une attaque, "60% des clients des agences de voyages annulent leur séjour à la Réunion, ce qui n'est pas le cas de la majorité des voyageurs hors agence."

Pour sécurisé sa fréquentation, l'île cherche désormais à s'ouvrir à l'international.

"C'est une ambition forte, insiste Catherine Frécaut. Et le concept des Iles Vanilles est un début de réponse".

Le programme réunit la Réunion, les Seychelles, Maurice, Mayotte, Madagascar, Les Comores, et les Maldives. Il permet de réaliser une promotion commune en vue de séduire de nouveaux marchés internationaux.

Autre bonne nouvelle : la réouverture de la ligne La Réunion - Seychelles, le 23 juin 2014, par Air Austral.

"Ce vol permettra de développer des séjours combinés pour une clientèle française et internationale", espère David Lorion.

Pour Jean-Grazzini, Directeur Général Adjoint commercial de la compagnie aérienne, la Réunion est au centre des interactions entre l'Europe, l'Afrique et l'Asie.

Il prône lui aussi la conquête de nouveaux horizons : "Nous souhaitons déployer sur une stratégie d'ouverture dans l'Océan Indien et même au delà, annonce-t-il. Ewa Air, la compagnie de Mayotte, marque une première étape." (lire)

Positionnée stratégiquement au cœur de l'Océan Indien, l'île a toutes les cartes en main pour réussir.

Huguette Bello en est persuadée : "La Réunion peut devenir le trait d'Union entre l'Afrique et l'Asie".

Repères

La Réunion compte 888 établissements d'hébergements dont 43 hôtels classés, pour un total de 13 745 lits.

L'île a accueilli 446 500 touristes en 2012. Le record date de 2011 avec 471 268 touristes. Le tourisme affinitaire représente plus de la moitié de ces visiteurs.

En 2005 et 2006, la crise du chikungunya avait entraîné la diminution de près d'un quart de la capacité en lits du parc hôtelier. 9 hôtels classés avaient fermé leurs portes

Lu 2169 fois
Notez


1.Posté par Gloups le 07/02/2014 14:49 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
L'avenir touristique de la Réunion est forcément limité par :

• Sa distance de l'Europe (premier marché émetteur).
• Le coût de l'aérien (1.500 euros en périodes de vacances scolaires - 750 euros en dehors).
• La récurrence des contraintes : phénomènes climatiques (cyclones, tempêtes), situation sociale tendue (grèves, blocages réguliers) et autres handicaps annexes (attaques de requins, chikungunya, incendies dévastateurs).
• Hôtellerie qui, par ses coûts de main d'œuvre, ne peut rivaliser avec ses concurrentes (Maurice, Seychelles…).
• Absence de promotions (ventes de dernière minute, entre autres).
• Capacités balnéaires réduites (il suffit de fréquenter les plages de Saint-Gilles, Hermitage ou Boucan Canot… les week-ends pour apprécier l'entassement).
• Poussée démographique galopante (plus d'un million de Réunionnais prochainement, contre moins de 400.000 ou 500.000 habitants à la Guadeloupe ou la Martinique) et son corolaire (l'urbanisation et le bétonnage).

Si l'île présente de réels attraits touristiques, les possibilités sont réduites et le seront plus encore à l'avenir. La Réunion est une superbe destination… pour les randonneurs (une clientèle limitée).

2.Posté par FABRE Jean Claude le 08/02/2014 23:55 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La réunion dispose d'un capital environnemental exceptionnel pour les classes moyennes, moins fragiles, dont le volume va doubler dans les 15 ans à venir. L'adéquation reste à trouver entre cette offre environnementale de qualité et l'offre résidentielle, animées par les moteurs de croissance complémentaires. La maîtrise de la culture de l'entreprise touristique reste fondamentale.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 8 Décembre 2016 - 08:45 Macao : 5 TO en éductour avec Air France


PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com