TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Léa : "FRAM est morte, comme ma Mamie. J’adorais ma Mamie..."

La life de l'agent de voyages (pas si) blonde


Rédigé par Léa le Mardi 3 Novembre 2015

FRAM est morte, comme ma Mamie. J’adorais ma Mamie. Elle me lisait des histoires qui me donnaient des envies d’évasion et c’est avec elle que j’ai pris l’avion pour la première fois.



Léa : "FRAM est morte, comme ma Mamie. J’adorais ma Mamie..."
FRAM, c’est une partie de mon histoire personnelle, puisque j’avais fait mon stage de BTS dans un Framissima.

C’était avant que je me transforme en bobo parisienne prétentieuse.

La vieille dame qu’était FRAM est morte vendredi, quand le tribunal a (selon la formule consacrée) « constaté la cessation de paiement du groupe ».

FRAM avait déposé son bilan la veille mais pour une bonne cause : faciliter sa reprise par le seul candidat à son rachat, le goupe Karavel (même si je ne comprends pas grand-chose à ce qui va se passer jusqu’au 18 novembre).

C’est en tous cas fini des vacances à la Framçaise, comme celles que ma Mamie avait connues. Une page se tourne et FRAM devrait bientôt entamer un nouveau chapitre de son histoire. Plus rien ne sera comme avant.

Le dépôt de bilan de FRAM est-il vraiment un véritable séisme comme semble s’émouvoir toute la profession ?

Avant de vous livrer le sel de ma pensée, laissez-moi faire amende honorable : le 11 septembre, dans mon avant-dernier billet, je me suis plantée en largeur, en longueur et en profondeur.

Jusqu’à présent, Karavel a essentiellement absorbé des pure players...

Je voyais FRAM dans le giron HNA/AS mais c’est Karavel qui va rafler la mise.

Heureusement que je ne suis qu’une petite agent de voyages blonde et pas une analyste ès sciences économiques ou une experte en stratégie.

Pardonnez s’il vous plait mon analyse moisie de septembre. Je me suis plantée.

On commence à murmurer ça et là dans les milieux autorisés, que dans le jeu de poker menteur des affaires, l’offre HNA/AS n’aurait en fait été qu’un gros bobard pour faire peur à Karavel de perdre la course et donc pour faire monter les enchères.

Peine perdue : Karavel avait toujours dit qu’il attendrait le dépôt de bilan de FRAM pour racheter le TO à la barre.

FRAM, comme Promovacances, Switch/Partir Pas Cher, ABCroisière, Tati Vacances, Un Monde à deux et Ecotour va donc, selon toute vraisemblance, passer dans le giron de Karavel. Comme les autres ?

Oui, sauf que jusqu’à présent, Karavel a essentiellement absorbé des pure players.

Les esprits contestataires me feront observer que j’ai tort puisque « partirparcher avait un petit réseau de boutiques ». Certes : un peu de brick pour beaucoup de mortar, analyseront les consultants qui ne se trompent jamais.

N’empêche que toutes les acquisitions de Karavel venaient essentiellement de ce que les plus de 40 ans appelaient à la fin du siècle dernier « la nouvelle économie ».

Promovacances pour les jeunes et FRAM pour le troisième âge

On n’en parle pas beaucoup mais Promovacances n’est pas qu’un site web géant où on trouve de tout (à condition d’être patient et persévérant, sinon, on peut naviguer de page en page pendant 120 ans).

Promovacances, c’est aussi un réseau de 40 boutiques (5 à Paris, 20 en banlieue et 15 en province) plutôt design et bien agencées, dans des quartiers vivants et dans des galeries marchandes. Un peu comme les 60 boutiques FRAM agences, dites donc…

Sauf que les boutiques Promovacances sont essentiellement en banlieue parisienne (remonte de deux lignes si ça t’a échappé) alors que les Framagences (c’est comme ça qu’elles sont immatriculées) sont surtout dans le Sud.

Je suis étonnée que personne n’ait encore analysé « la rationalisation du maillage » si, comme c’est probable, Karavel reprenait FRAM.

On ne le voyait pas comme ça, mais en fait, si l’absorption de FRAM par Karavel/Promovacances se confirme, ça serait économiquement presque logique.

Le géant multicanal s’offrirait une nouvelle marque et n’aurait même pas besoin de la rajeunir : avec Promovacances pour les jeunes malins et FRAM pour le troisième âge, le groupe ratisserait sur toutes les tranches d’âge.

Je prie pour une renaissance de FRAM

Il reste tout de même quelques questions :

- que ferait Karavel des contrats avec les réseaux d’agences classiques ?
- que deviendraient les 120 ambassades (des boutiques gérées par des indépendants aux couleurs du TO tricolore) ?
- quelle serait la politique du nouveau propriétaire vis-à-vis de la vente en ligne et de la parité tarifaire ?
- que deviendraient les marques Plein Vent et Mégavacances ?


Ce qui m’intéresserait le plus dans cette histoire, c’est de comprendre ce que seraient les relations entre le tour-operating et la distribution si les clients des fournisseurs sont aussi les fournisseurs des clients.

Pour ma Mamie, comme je ne crois pas en la réincarnation, je sais qu’elle ne renaîtra pas petite fille quand je serai à mon tour une vieille dame.

Aujourd’hui, je le suis déjà un peu : je pourrai bientôt parler de ce qu’était FRAM « avant ».

Avant quoi ? Même si je ne crois pas en Dieu, je prie pour une renaissance de FRAM ambitieuse dans le giron de Karavel.

Hier, pour la Toussaint, j’ai mis une fleur sur la tombe de ma Mamie. J’espère que FRAM restera une étoile...

Lu 9951 fois

Tags : fram, lea, léa
Notez


1.Posté par dies irae le 03/11/2015 07:13 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Fair play, Léa, de vous excuser en sous-entendant que la bulle chinoise n'aura été finalement qu'une partie de poker-menteur destinée à profiter à quelques-uns (suivez mon doigt...) et en aucun cas aux malheureux salariés de Fram.

Cela dit, quel que soit le repreneur (et il n'y a guère de suspense, n'est-ce pas ?) ces derniers vont morfler, et GRAVE, si vous me permettez cette expression de "djeun's"

Reste à voir si la presse, qui a diffusé (pour le compte de qui ?) des pourcentages hasardeux sur le personnel conservé, fera amende honorable lorsque les vrais chiffres tomberont !

2.Posté par marc le 03/11/2015 08:59 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
La où je te rejoins chère Léa, c'est qu'il n'y a une bobo parisienne prétentieuse pour tomber dans le cliché "Fram=3ème age"!

3.Posté par Blondie le 03/11/2015 10:00 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
De blonde à blonde, chère Léa, merci pour ce post. Mamie Fram a la powerpatate et ne souhaite pas être euthanasiée. Il y a encore un marché pour cette marque qui peut sembler has been mais qui a un vrai potentiel.
Et quid des collaborateurs surtout ceux en limite d'âge (Léa,sachez qu' à partir de 48 ans,on est une mamie pour les recruteurs...) ?

4.Posté par Hélène le 03/11/2015 10:14 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Je rajouterai une autre question: "Où sont passés les partenaires distributeurs de FRAM? Ceux-là mêmes qui juraient la main sur le coeur il y a peu de temps "avec FRAM à la vie, à la mort", mais qui depuis la semaine dernière conseillent fortement à leurs agences de se montrer très réservées (Selectour) ou ils interdissent carrément la vente des produits (Tourcom).
Tant que FRAM payait les surcoms, les fonds marketing, les soirées et les workshops, c'était "opération portes ouvertes". Maintenant que la roue tourne, les portes sont à peine entre-ouvertes voire carrément closes.
Il serait bien que les dirigeants de ces deux réseaux apprenant le sens de l'expression "rendre service".

5.Posté par Bombasse le 03/11/2015 10:37 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci pour ces pics habituels envers les parisiens, on devrait s'y habituer...question de complexes évidents...qui irait vivre à Chicago sur Mer , ça fait rêver personne... de plus, oui FRAM était un TO pour vieux et la marque encore plus...son C.A était le plus bas en Ile de France...

6.Posté par A Helene le 03/11/2015 11:29 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Nous sommes bien d 'accord Hélene. Cela étant, il n'y a aucune communication de FRAM assurant à 100% les départs des prochaines semaines. En quant que Distributeur, c'est nous qui seront responsables et devront payer et dédommager x 2 si jamais nos clients sont refoulés ou ont a repayer leurs prestations car nous sommes informés de la situation !

Que faire ?

7.Posté par Orchidee le 04/11/2015 00:04 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Merci de ce post Léa. Je fus une "framinette" pendant bon nombre d'années et je dois beaucoup à son fondateur : Monsieur Philippe POLDERMAN ainsi qu'à Monsieur Georges COLSON et Monsieur Claude RAIMBAUT que je n'ai jamais oubliés.
Débutante dans la profession du Tourisme (ce fut en effet le premier TO qui m'a embauchée ayant passé depuis peu mon BTS Tourisme), FRAM (Fer Route Air Mer) a été une excellente école pour moi et a su me donner la passion du métier.
Courage à tous ceux et toutes celles qui sont encore en poste au sein de ce Tour Operator....FRAM ne sera jamais oublié...et continuera à vivre, d'une autre façon sans doute.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com