TourMaG.com, 1er journal des professionnels du tourisme francophone
TourMaG.com, 1e
Loading





Léa : les élections du SNAV ? Voilà mes candidats et mes pronostics !

La life de l'agent de voyages (pas si) blonde


Rédigé par Léa le Vendredi 14 Mars 2014

Il semble que ça s’agite chez les TO et dans les têtes de réseaux et que le Landerneau de la profession ne parle que de ça. Le sujet qui passionne nos apparatchiks, c’est « qui va être le prochain président du SNAV ? ». Le sujet passionne peut-être les patrons mais moi, petite agent de voyages, je vais vous faire une confidence : je m’en fiche éperdument. Mais cela ne m'empêhce pas d'avoir quand même ma petite idée sur la chose...



En fait, le SNAV, c’est un genre de Sénat. Avec des gens qui connaissent vraisemblablement leur métier (ils sont à la tête d’une agence, puisque le SNAV est un syndicat de patrons), qu’ils ont manifestement fait leurs preuves (tellement d’agences ont fermé ces dernières années que si leur boite marche, c’est qu’ils savent la gérer) mais qui sont… comment dire ? D’âge respectable.  RAF
En fait, le SNAV, c’est un genre de Sénat. Avec des gens qui connaissent vraisemblablement leur métier (ils sont à la tête d’une agence, puisque le SNAV est un syndicat de patrons), qu’ils ont manifestement fait leurs preuves (tellement d’agences ont fermé ces dernières années que si leur boite marche, c’est qu’ils savent la gérer) mais qui sont… comment dire ? D’âge respectable. RAF
Ce que l’on sait, c’est que de ces élections, va sortir une espèce de politburo avec une armée de présidents de régions, d’administrateurs, de représentants par familles, de présidents de commissions qui vont élire un conseil d’administration qui va lui-même élire un président dont les favoris jurent la main sur le cœur qu’ils n’y pensent même pas en se rasant.

Mais que bon, éventuellement, vraiment, si on les supplie, ils pourront y aller. Pour l’intérêt national, bien entendu. Pas pour leur soif de pouvoir.

En fait, le SNAV, c’est un genre de Sénat. Avec des gens qui connaissent vraisemblablement leur métier (ils sont à la tête d’une agence, puisque le SNAV est un syndicat de patrons), qu’ils ont manifestement fait leurs preuves (tellement d’agences ont fermé ces dernières années que si leur boite marche, c’est qu’ils savent la gérer) mais qui sont… comment dire ? D’âge respectable.

A l’heure où j’écris ces lignes, on ne connaît pas exactement la liste des impétrants.

Vous me connaissez, depuis bientôt 4 ans que j’écris dans TourMaG, je n’ai jamais usé de familiarité avec les grands de notre petit monde. Je n’appelle pas les gens pas leur prénom, encore moins par leurs initiales, des diminutifs ou des petits surnoms. Je laisse ça à mon Tonton Dom de la case d’en haut. Chacun son rôle à la rédac’ de TourMaG.

"Efficace, compétent et professionnel"

Céline, la rédac-chef adjointe de TourMaG a dégainé son téléphone et appelé les gens qui comptent dans notre profession pour leur demander ce qu’ils attendaient de notre futur président du syndicat. (c’est son rôle à elle, l’enquête terrain et l’analyse).

Attention, y’a du lourd : Selon l’échantillon non représentatif des interviewés, le futur président devra avoir 3 qualités essentielles : il devra être « efficace, compétent et professionnel ».

Ah ouai ! Michèle Faure de Courtine Voyages (une agence rose bonbon qui fait un très beau volume d’affaires) prend des risques en dépeignant le profil d’un candidat clivant. Bien des gens préféreraient sans doute un président qui « brasserait de l’air, bon à rien et carrément amateur » !

Il y a tellement de melons surdimensionnés dans la profession qu’à la lecture des scoops de Michèle Faure, bien des patrons du tourisme ont dû se dire « efficace, compétent et professionnel ? Cette Michèle m’encourage à mots couverts à me présenter ».

Je vais peut-être dire une bêtise mais le président du SNAV va incarner dans les média toute la profession pendant les prochaines années.

OK, je ne suis qu’une petite agent de voyages blonde mais je pense (autant qu’une femme blonde, frivole, jeune et bobo snob puisse penser) que le premier rôle du prochain président du SNAV, ça devrait être de donner envie aux gens d’entrer dans les agences de voyages (pour y acheter des voyages : pas pour se mettre au sec parce qu’il pleut).

J’ai fait mon casting. Je ne vote pas (je ne suis pas patronne), mais je me suis lancé dans le jeu des auditions façon nouvelle star (sortez vos bleus et vos rouges).

Mas, de Boüard, et Vainopoulos

Candidat numéro 1 : Jean-Pierre Mas. Favoris des sondages.

N’y pense pas en se rasant le matin (comme un certain Sarkozy en 2007 et ça lui a plutôt réussi). Fin politologue. A écarté FXDB (aïe, je commence à leur donner des diminutifs). Contrôle 20% des agences immatriculées en France. Part avec de sérieux avantages (le bourrage des urnes par exemple).

Candidat numéro 2 : François-Xavier de Boüard. C’est l’un de mes candidats de cœur d’abord parce que je le trouve rassurant : outre son port aristocratique, il assume ses cheveux blancs, il a une rondeur débonnaire et il fume le cigare.

Ecarté de la gouvernance d’AS Voyage, il pourrait prendre sa revanche sur Mas en étant couronné roi des agences de voyages. Sur son trône, il distribuerait des bons et des mauvais points. Et traiterait Mas comme son valet. Juste retour de bâton.

Comme cette profession est un vrai panier de crabes, nombre se reconnaîtraient en lui. Mais regardons les choses en face : il n’a aucune chance : Mas lui savonnerait la planche avec tant de soin que FXDB n’arriverait pas à monter sur une estrade faire un discours de campagne.

Candidat numéro 3 : Richard Vainopoulos. J’ai fait exprès de le nominer juste après les anciens co-présidents d’AS Voyage, juste pour lui rappeler que TourCom n’est « que » le deuxième réseau d’indépendants en France. Avec lui, le discours est clair « l’état, c’est moi ».

Modesto pourrait dire sans arrêt « je l’avais dit avant tout le monde », « je ne me trompe jamais » et « je suis le meilleur ». Le problème, c’est qu’on attend du président du SNAV qu’il soit proche des média.

Et Monsieur Vainopoulos n’aime pas trop les journalistes (syndrome Jean-Luc Mélenchon). Fausse Bonne Idée.

Soubielle, de Mendoça et de Becdelièvre...

Candidat numéro 4 (et actuellement n°2 dans les sondages) : Richard Soubielle. Un type que tout le monde connaît mais dont pas grand-monde n’est capable de dire où il travaille, c’est clairement un bon communiquant.

Mais je pense qu’il sait bosser puisque FRAM avait quand même une autre allure quand il dirigeait la prod du TO qui sent bon le bob Paul-Ricard.

De plus, j’avoue avoir une admiration particulière pour un mec qui est président d’une boite qui ne publie pas ses comptes (source : Infogreffe) et qui peut ainsi capitaliser sur un détail : la possibilité que de nombreux patrons (hommes) du tourisme se disent « ce mec est comme moi, il ne peut pas être un mauvais bougre... »

Candidats numéros 5 et 5 bis : Alain de Mendonça et Folco Aloïsi. Je trouve qu’ils feraient vraiment un bon duo à la tête du SNAV et je ne dis pas ça parce qu’ils ont été mes premiers patrons…

Bien entendu, les statuts n’ont pas prévu la possibilité d’élire des co-présidents mais 1) avec deux cerveaux, on a forcément plus la capacité de penser qu’avec un seul (cerveau), 2) tout le monde (dans le grand public) connaît promovacances, 3) ils sont tout de même très présentables sur un plateau télé.

Si on file la métaphore politique, c’est un peu (en beaucoup plus jolis) les Bayrou/Borloo du tourisme, ce qui ne leur laisse pas présager un très bel avenir.

Candidat numéro 6 et à mon avis le plus légitime pour mériter le poste (et donc, il ne l’aura pas) : Geoffroy de Becdelièvre. Sourire éclatant, mèche impeccable, gros bosseur, sur-mesure et web, ce mec est un génie.

Fondateur de Passeport-Chine, il change le nom de sa boite en PlanetVeo, dépense des millions pour acheter de la notoriété, réussit à lever des fonds sur la renommée de sa marque et un soir, complètement ivre, il lance un pari idiot, le perd et… change le nom de sa boite en « Manolo et Pepito ». Cherchez l'erreur...

Comme dans le tourisme, on est des loseurs, fonce : sur un malentendu, ton élection comme président du SNAV, ça peut marcher. (le nouveau nom de ta boite, en revanche, n’y compte pas trop…)

Lu 3471 fois

Tags : lea, léa
Notez


1.Posté par Rick Sailor le 14/03/2014 09:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Cher Madame

"bourrage des urnes" voilà qui frise la diffamation... Et le procès serait mérité !
Où sont vos preuves ?

Pas de doute chère Léa vous êtes trop dans la tonalité de notre cher Gobert pour apparaître aussi indépendante que vous l'affirmez.

Personne n'y croit Cher ami(e)

Votre Rick

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter

Tous les commentaires discourtois, injurieux ou diffamatoires seront aussitôt supprimés par le modérateur.

Dans la même rubrique :
< >

PUBLICITÉ
Fabien DA LUZ
fabien@tourmag.com
+33 4 91 58 61 97
+33 6 43 65 15 92


Dernière heure
















Le groupe TourMaG.com publie également Brochuresenligne.com, 1er portail de brochures électroniques de voyages
et DMCmag.com, 1er portail Destination Management Companies.

TourMaG.com Légal Utiles
Emploi
I-tourisme
Groupes / CE
International
Travel in France
Brochuresenligne.com
DMCmag.com
Signaler un contenu illicite
Plan du site
Contact
Publicité
La presse en parle

cookieassistant.com